nouvelles (1)

Newsletter

Un homme armé ouvre le feu dans un bar gay d’Oslo, tuant deux personnes le jour du défilé de la fierté

OSLO, 25 juin (Reuters) – Un homme armé s’est livré samedi à un saccage terrifiant dans un bar gay et les rues environnantes d’Oslo, tuant deux personnes et en blessant grièvement 10 le jour où la communauté LGBTQ de la ville devait célébrer son défilé annuel de la fierté.

Les victimes ont été abattues à l’intérieur et à l’extérieur du London Pub, un bar et discothèque gay bien connu ouvert depuis 1979, ainsi que dans un autre bar du centre de la capitale norvégienne.

“J’ai vu un homme arriver avec un sac, il a pris une arme et a commencé à tirer”, a déclaré le journaliste Olav Roenneberg de la chaîne publique NRK, qui se trouvait dans le secteur. “Puis j’ai vu les vitres se briser et j’ai compris qu’il fallait que je me mette à l’abri.”

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Un suspect, un citoyen norvégien d’origine iranienne de 42 ans, a été arrêté quelques minutes après, selon la police qui a déclaré croire qu’il avait agi seul. Deux armes, dont un pistolet entièrement automatique, ont été récupérées sur les lieux du crime, ont-ils ajouté.

“Il y a des raisons de penser qu’il pourrait s’agir d’un crime de haine”, ont déclaré des officiers lors d’une conférence de presse. “Nous cherchons à savoir si le Pride était une cible en soi ou s’il y a d’autres motifs.”

Le porte-parole de la police d’Oslo, Rune Hekkelstrand, a déclaré à Reuters que l’attaque faisait également l’objet d’une enquête en tant qu’acte de terrorisme possible.

Le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Stoere a dénoncé la fusillade comme une “attaque terrible et profondément choquante contre des innocents”.

Le suspect était connu des autorités, notamment pour des violences de nature moins grave, a indiqué la police.

La fusillade s’est produite aux premières heures de samedi, et quelques mois seulement après que la Norvège a fêté ses 50 ans depuis l’abolition d’une loi qui criminalisait le sexe gay. Onze personnes ont également été légèrement blessées, a indiqué la police.

Les organisateurs d’Oslo Pride ont annulé le défilé de samedi, citant les conseils de la police. “Nous serons bientôt à nouveau fiers et visibles, mais aujourd’hui, nous célébrerons les célébrations de la fierté chez nous”, ont-ils déclaré.

La Norvège, un pays de 5,4 millions d’habitants, a un taux de criminalité inférieur à celui de nombreux autres pays occidentaux, bien qu’elle ait connu des fusillades motivées par la haine, notamment lorsque l’extrémiste d’extrême droite Anders Behring Breivik a tué 77 personnes en 2011.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Terje Solsvik et Gwladys Fouche; Montage par Sam Holmes et Pravin Char

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT