nouvelles (1)

Newsletter

Tarn-et-Garonne. Une statue de Napoléon à Montauban, “un très mauvais message” pour Joëlle Greder qui boycottera l’inauguration jeudi

l’essentiel
Figure du Parti communiste, Joëlle Greder réagit en tant que membre de l’Ordre national du mérite à l’initiative de la mairie de Montauban d’ériger une statue en bronze de Napoléon sur l’allée de l’Empereur. Dans une lettre adressée au président de la société des membres de la Légion d’honneur, elle explique pourquoi elle n’assistera pas à l’inauguration officielle ce jeudi 4 novembre.

Ce jeudi 4 novembre à 17 heures aura lieu l’inauguration officielle de la statue de Napoléon, installée par la municipalité de Montauban sur l’allée de l’Empereur pour rappeler que c’est Bonaparte qui créa le département du Tarn-et-Garonne, dans un sénatus-consulte promulgué le 4 novembre 1808 offrant ainsi à Montauban, où l’empereur français comptait de nombreux partisans à cette époque, un statut de ville préfecture.

Une cérémonie qui sera boudée par Joëlle Greder. Cette figure du Parti communiste français a envoyé une lettre au président de l’association des membres de la Légion d’honneur du Tarn-et-Garonne « en tant que membre de l’Ordre national du Mérite » pour lui expliquer les raisons de son absence.

C’est un très mauvais message pour toutes ces femmes qui luttent contre les discriminations sexistes et les violences faites aux femmes. Le fait d’avoir créé le département du Tarn-et-Garonne ne peut effacer ce bilan terriblement rétrograde.

« Monsieur le Président de la Société des membres de la Légion d’honneur 82, je ne me rendrai pas à l’inauguration de la statue de Napoléon le jeudi 4 novembre. Notre association a pour but notamment de transmettre les valeurs de la République aux jeunes générations. Quels messages envoie-t-on quand on élève une statue à celui qui a rétabli l’esclavage, à celui qui a mené des guerres impériales qui ont fait des milliers de morts, à celui qui a écrit un Code civil très misogyne dont nous les femmes subissons encore les conséquences?
Je pense que c’est un très mauvais message quand on sait les blessures profondes que laisse notre passé esclavagiste et colonialiste chez les jeunes issus de l’immigration ou descendants des esclaves dans les territoires d’Outre-Mer. C’est un très mauvais message pour toutes ces femmes qui luttent contre les discriminations sexistes et les violences faites aux femmes. Le fait d’avoir créé le département du Tarn-et-Garonne ne peut effacer ce bilan terriblement rétrograde. C’est donc parce que j’ai un désaccord profond avec cette initiative que je ne participerai pas à cette inauguration. »

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT