Nouvelles Du Monde

The underestimation of climate finance commitments by wealthy countries and international institutions, according to ONE

The underestimation of climate finance commitments by wealthy countries and international institutions, according to ONE

(Agence Ecofin) – Selon l’organisation ONE, les engagements des pays riches et des institutions internationales en matière de financement climatique sont largement surestimés. Près des deux tiers de ces engagements n’ont jamais été déclarés comme décaissés ou étaient peu voire pas du tout liés au climat.

Selon des données publiées le jeudi 30 novembre 2023 par l’organisation non gouvernementale ONE, le Nigeria, le Kenya et le Sénégal n’ont pas reçu plus de la moitié des financements climatiques qui leur avaient été promis par les pays riches et les institutions internationales entre 2013 et 2021.

Le Nigeria n’a pas touché 76 % des financements qui lui avaient été promis pendant la période en question, ce qui correspond à une différence de 4,5 milliards de dollars entre le montant promis et le montant réellement reçu, a ajouté la même source.

Le Sénégal n’a pas reçu 66 % des financements promis (2,8 milliards de dollars en moins) et le Kenya 52 % (4,5 milliards de dollars en moins).

Lire aussi  "L'obscurité n'a rien à craindre, c'est un espace de liberté, de magie et de plaisir"

ONE, une ONG de campagne luttant contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables principalement en Afrique, a compilé des données sur les financements fournis par les pays développés et les institutions internationales pour soutenir les pays vulnérables face au changement climatique, en se basant sur les chiffres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Cette base de données montre que les bailleurs de fonds versent en réalité beaucoup moins de financements climatiques qu’ils ne le prétendent. Près des deux tiers des engagements recensés dans la lutte contre le dérèglement climatique n’ont jamais été déclarés comme décaissés ou étaient peu ou pas liés au climat. Cela représente un montant impressionnant de 343 milliards de dollars entre 2013 et 2021.

L’ONG révèle également que les 20 pays les plus impactés par les effets du changement climatique ont reçu 1,7 milliard de dollars de financements climatiques en 2021, ce qui ne représente que 6,5 % des 26,1 milliards de dollars dont ils ont besoin chaque année pour lutter contre la crise climatique.

Lire aussi  Suisse contre Italie... les supporters enflamment l'ambiance avant le match d'ouverture des huitièmes de finale

En outre, de nombreux pays très endettés paient chaque année davantage pour le remboursement de leur dette que ce qu’ils reçoivent pour lutter contre le changement climatique. Sur les 46 pays lourdement endettés pour lesquels ONE dispose de données à ce sujet, 20 ont remboursé davantage aux créanciers qu’ils n’ont reçu de financements climat entre 2019 et 2020. Sept de ces pays se trouvent en Afrique.

La majorité des bailleurs de fonds sont responsables de cette situation. Entre 2019 et 2021, 27 des 42 bailleurs de financements climat (64 %) ont reçu plus de remboursements de dettes de pays lourdement endettés qu’ils ne leur ont versé de financements climatiques.

Pire encore, une grande partie des fonds alloués à ces pays déjà très endettés aggravent leur fardeau de la dette.

Plus de la moitié (58 %) de l’ensemble des financements climatiques alloués à 54 pays lourdement endettés entre 2019 et 2021 sont des prêts. Et près d’un dollar sur quatre versé à ces pays était un prêt non concessionnel.

Lire aussi  Decline of Flamingos in Africa Due to Rising Water Levels: Study Alert

Lire aussi:

07/09/2023 – L’Afrique a besoin de 100 milliards $ par an pour l’adaptation au changement climatique. Qui va payer ? (rapport)

11/09/2023 – Financements climatiques en Afrique : la BAD exhorte les pays riches à lui transférer leurs droits de tirage spéciaux

30/10/2023 – En Afrique francophone, 68 % des PME voient le changement climatique comme une menace majeure (sondage)

28/11/2023 – En Côte d’Ivoire, le changement climatique pourrait réduire le PIB réel de 13 % d’ici 2050 (rapport)

22/11/2023 – Au Nigeria, les pertes économiques liées au changement climatique pourraient atteindre 460 milliards $ d’ici 2050 (rapport)

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT