Nouvelles Du Monde

« Nourrissons fragiles » : des médecins d’Edmonton affirment que les unités de soins intensifs néonatals dépassent leur capacité

2024-04-17 08:02:29

Liens du fil d’Ariane

« Ces bébés n’ont aucun autre endroit où s’occuper et nous croyons que la situation est devenue si critique que des décès de nourrissons pourraient bientôt s’ensuivre », a déclaré la Dre Mona Gill, présidente de l’Association du personnel médical de la zone d’Edmonton.

Publié le 16 avril 2024 • 4 minutes de lecture

Vous pouvez sauvegarder cet article en vous inscrivant gratuitement ici. Ou connectez-vous si vous avez un compte.

Photo d’archives de l’unité de soins intensifs néonatals (USIN) de l’hôpital Royal Alexandra à Edmonton le 14 novembre 2011. Photo par File Photo /Postmedia

Contenu de l’article

Dans un système qui fonctionne déjà au-delà de sa capacité, certains des plus petits patients de la province sont à risque, selon une lettre maintenant sur le bureau des responsables provinciaux de la santé.

La surpopulation des hôpitaux porte son coup le plus dur, la capacité des unités de soins intensifs néonatals étant proche de celle critique.

Contenu de l’article

« Ces bébés n’ont nulle part où se soigner et nous pensons que la situation est devenue si critique que des décès de nourrissons pourraient bientôt s’ensuivre », a déclaré la Dre Mona Gill, présidente de l’Association du personnel médical de la zone d’Edmonton.

Publicité 2

Cette publicité n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

CE CONTENU EST RÉSERVÉ UNIQUEMENT AUX ABONNÉS

Abonnez-vous maintenant pour lire les dernières nouvelles dans votre ville et partout au Canada.

  • Articles exclusifs de David Staples, Keith Gerein et d’autres, nouvelles des Oilers de Cult of Hockey, fonctionnalités Ask EJ Anything, Noon News Roundup et bulletins d’information Under the Dome.
  • Accès en ligne illimité à l’Edmonton Journal et à 15 sites d’information avec un seul compte.
  • Edmonton Journal ePaper, une réplique électronique de l’édition imprimée à consulter sur n’importe quel appareil, à partager et à commenter.
  • Des énigmes quotidiennes, y compris les mots croisés du New York Times.
  • Soutenez le journalisme local.

ABONNEZ-VOUS POUR DÉBLOQUER PLUS D’ARTICLES

Abonnez-vous maintenant pour lire les dernières nouvelles dans votre ville et partout au Canada.

  • Articles exclusifs de David Staples, Keith Gerein et d’autres, nouvelles des Oilers de Cult of Hockey, fonctionnalités Ask EJ Anything, Noon News Roundup et bulletins d’information Under the Dome.
  • Accès en ligne illimité à l’Edmonton Journal et à 15 sites d’information avec un seul compte.
  • Edmonton Journal ePaper, une réplique électronique de l’édition imprimée à consulter sur n’importe quel appareil, à partager et à commenter.
  • Des énigmes quotidiennes, y compris les mots croisés du New York Times.
  • Soutenez le journalisme local.
Lire aussi  8 signes de cancer des testicules, y compris des testicules déséquilibrés

INSCRIVEZ-VOUS / CONNECTEZ-VOUS POUR DÉBLOQUER PLUS D’ARTICLES

Créez un compte ou connectez-vous pour continuer votre expérience de lecture.

  • Accédez à des articles de partout au Canada avec un seul compte.
  • Partagez vos réflexions et rejoignez la conversation dans les commentaires.
  • Profitez d’articles supplémentaires par mois.
  • Recevez des mises à jour par e-mail de vos auteurs préférés.

Connectez-vous ou créez un compte

ou

Contenu de l’article

Les unités d’Edmonton ont fréquemment fonctionné entre 95 et 102 pour cent de leur capacité pendant 30 pour cent du temps au cours des trois premiers mois de 2024.

« En pratique, cela met les bébés en danger. Les infirmières s’occupent de trop de bébés à la fois, ce qui fait que les nourrissons fragiles et présentant une insuffisance pondérale ne peuvent même pas manger à temps », a déclaré Gill.

Sa lettre, également signée par la Dre Amber Reichert, néonatologiste, a atterri mardi sur le bureau de la ministre de la Santé Adriana LaGrange et d’Athana Mentzelopoulos, présidente et directrice générale des services de santé de l’Alberta.

Capacité et main-d’œuvre sont deux mots très familiers aux Albertains face à la crise du système de santé provincial. Le réseau néonatal n’est pas différent.

« Nous commençons tout juste à atteindre un niveau critique avec l’UNSI, nous sommes donc très inquiets », a déclaré Gill.

« Ce sont les fragiles, les plus fragiles de nos patients, non ? Des petits bébés. Et l’autre difficulté, c’est qu’il faut aussi y faire face : évidemment les parents sont très stressés. Ils nécessitent des soins très spécialisés qui ne peuvent vraiment pas être dispensés ailleurs.

Problèmes à l’échelle de la province

Le taux d’occupation sécuritaire d’une unité de soins intensifs néonatals est de 75 pour cent. Les USIN de l’Alberta ont fonctionné en moyenne à 90 pour cent au cours des trois dernières années et pendant plus du quart du temps, elles sont à pleine capacité ou plus, a-t-elle déclaré.

Lire aussi  Voici comment vous pouvez vous débarrasser de la toux chatouilleuse en un rien de temps

Actualités à la une

Merci pour l’enregistrement!

Contenu de l’article

Publicité 3

Cette publicité n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

« Jusqu’en avril, la capacité était proche de 100 pour cent. Bien que de nombreux secteurs du système de santé fonctionnent bien au-dessus de 100 pour cent, en particulier dans les USIN, les fermetures de lits ont un impact réel sur les bébés », a-t-elle déclaré.

Cela a été une combustion lente, a-t-elle déclaré.

« Chaque année, le problème de capacité s’aggrave », a déclaré Gill.

Les écarts se creusent

À Edmonton et à Calgary, où se trouvent des centres de soins spécialisés, il y a 260 lits financés en USIN, a-t-elle estimé.

Il y a environ 50 lits supplémentaires dans les petits centres.

Ce n’est pas suffisant, dit-elle.

En 2016, des études ont montré que 20 à 30 lits supplémentaires en USIN étaient nécessaires. Le moment était parfait pour le projet d’hôpital du sud d’Edmonton, avec 21 nouveaux lits attendus en USIN.

« Mais ce projet a été annulé. Nous n’avons vraiment pas d’endroit où nous appuyer, et (le Stollery autonome) n’en est qu’au stade de la planification », a déclaré Gill.

“Nous allons atteindre le point de rupture bien avant qu’une quelconque capacité significative ait été créée.”

Pénurie de main d’œuvre

Les pénuries de personnel médical largement observées ont un effet aigu au niveau néonatal.

« La deuxième chose concerne simplement la main-d’œuvre : nous savons que nous n’avons pas suffisamment de couverture du jour au lendemain pour réellement prendre soin des bébés. Et cela a pour conséquence que les néonatologistes doivent travailler encore plus de nuit et ne sont pas disponibles le lendemain », a déclaré Gill.

Publicité 4

Cette publicité n’a pas encore été chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

“C’est une sorte de glissement de terrain qui finit par se produire.”

Lire aussi  Les agents de santé préviennent que le relâchement des conseils en matière de port du masque dans les hôpitaux nuirait aux patients et aux prestataires

Recommandé par l’éditorial

  • « Le coût a considérablement augmenté » : qu’est-ce qui se cache derrière la pause à l’hôpital du sud d’Edmonton

  • Les transferts inter-établissements des services médicaux d’urgence seront privatisés à Edmonton et à Calgary

  • « Annulé par Alberta Health » : les médecins ayant moins de 500 patients ne sont pas admissibles à l’aide provinciale

  • Un communiqué des services de santé de l’Alberta indique : « AHS dispose d’une capacité d’USIN dans toute la province, et nos équipes de première ligne continuent de fournir aux patients les meilleurs soins possibles.

    “Tous les enfants qui ont besoin de soins intensifs continueront à en recevoir”, a déclaré Kerry Williamson, porte-parole d’AHS.

    Williamson a reconnu : « AHS continue de connaître une demande importante de patients dans nos principaux centres urbains, y compris une demande de services en USIN. Cependant, la capacité existe dans tout le système.

    Le communiqué donne le nombre de lits en USIN dans la province : 133 lits en USIN dans la zone d’Edmonton, 126 lits en USIN dans la zone de Calgary, 17 lits en USIN à Red Deer, 10 lits en USIN à Grande Prairie, 16 à Lethbridge et sept à Medicine Hat.

    « Le taux d’occupation oscille entre 90 et légèrement au-dessus de 100 pour cent mais, encore une fois, nous avons de la capacité. À midi aujourd’hui, il y avait neuf lits d’USIN disponibles dans la zone d’Edmonton, 14 dans la zone de Calgary, sept à Red Deer, sept dans la zone Sud et trois à Grande Prairie », a déclaré Williamson.

    « Pendant les périodes de grand nombre de patients, nos équipes travaillent en étroite collaboration avec des collègues d’autres zones et, si nécessaire, les enfants nécessitant des soins en USIN peuvent être transférés vers d’autres sites.

    Dans le cadre de la planification future des besoins en soins de santé, « AHS continuera de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement de l’Alberta pour soutenir les lits requis en USIN afin de soutenir la population croissante », a déclaré Williamson.

    [email protected]

    Contenu de l’article

    Partagez cet article sur votre réseau social




    #Nourrissons #fragiles #des #médecins #dEdmonton #affirment #les #unités #soins #intensifs #néonatals #dépassent #leur #capacité
    1713337112

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Leave a Comment

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

    ADVERTISEMENT