nouvelles (1)

Newsletter

ISW: le Kremlin rompt sa promesse de “mobilisation partielle”

“La Russie sans Poutine !” a appelé la foule ! En Russie, plus de 650 détenus manifesteront contre la mobilisation

Le Kremlin bafoue ouvertement les conditions annoncées de “mobilisation partielle” selon lesquelles seuls les citoyens ayant une expérience militaire seront appelés, ont constaté des analystes de l’Institut américain pour l’étude de la guerre (ISW).



Z-Patriotes cris: la mobilisation a été annoncée le jour où les défenseurs de “Azovstal” ont été libérés de captivité

PHOTO, VIDÉO. Des convocations sont envoyées même aux morts, les Russes s’enfuient paniqués. Comment se passe la mobilisation en Russie ?

“Nav à quoi pouvons-nous nous attendre de la sensibilité de l’Europe s’il n’y avait pas de sensibilité envers l’Ukraine”, estime Shnore


Lire les autres messages

Les responsables russes avaient précédemment déclaré que la mobilisation partielle n’affecterait que 300 000 hommes et uniquement ceux ayant une expérience militaire antérieure.

Jeudi, l’attaché de presse du Kremlin, Dmitri Peskov, a déjà affirmé que la délivrance de convocations par le commissariat à la guerre aux participants aux manifestations anti-mobilisation était conforme à la loi.

D’AUTRES LISENT ACTUELLEMENT

Cette interprétation de la sienne contredit cependant les précédentes annonces du Kremlin selon lesquelles les autorités n’appelleront pas les personnes qui ne figurent pas sur les listes de réservistes, c’est-à-dire qu’elles n’appelleront pas les personnes sans expérience.

Les médias d’opposition occidentaux et russes ont signalé des cas de convocations à des manifestants à Moscou et à Voronej.

Les médias rapportent également de nombreux cas où des convocations ont été reçues par des personnes sans aucune expérience militaire.

ARTICLES LIÉS

Le spécialiste des technologies de l’information de la banque, qui n’a jamais servi dans l’armée et n’a pas suivi de cours de formation militaire dans une université, a reçu la convocation pour être enrôlé dans l’armée, selon les médias d’opposition.

Un étudiant de l’Université de Bouriatie a publié des images montrant comment des représentants de la garde nationale et de la police militaire éloignent des étudiants de leurs études, apparemment pour la mobilisation, malgré le fait que le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré à plusieurs reprises que les étudiants ne seraient pas mobilisés.

Thèmes

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT