Nouvelles Du Monde

Vainqueur du match Baumgartner pour le SC Berne

Vainqueur du match Baumgartner pour le SC Berne

2023-12-03 00:07:36

Alors que les Lakers ne parviennent pas à sortir de la crise, le SC Bern reste proche du haut du classement.

Benjamin Baumgartner de Berne est le vainqueur du match pour le SC Bern avec trois buts.

Peter Schneider / KEYSTONE

Après une bonne moitié de qualification, le tableau du Championnat suisse de hockey sur glace se dessine doucement. Les ZSC Lions et EVZ s’éloignent doucement en tête, tandis qu’en bas de tableau le HC Ajoie tente de ne pas perdre complètement le contact avant la rentrée. Mais quelle est la place des Rapperswil-Jona Lakers et du SC Bern, qui ont emprunté des chemins si différents ces dernières années ?

Rapperswil-Jona semble avoir un ver, comme le dit l’expression familière. Il n’y a eu qu’une seule victoire lors des dix derniers matchs de championnat. La défaite 4-0 à Berne samedi était la cinquième défaite consécutive depuis la dernière pause du championnat. L’équipe surprise des deux dernières années cherche des explications et tôt ou tard elle les trouvera auprès de Roman Cervenka.

Roman Chervenka bien en deçà des attentes

Lire aussi  Comment les Nets ont créé l'une des formations défensives les plus avares de la NBA

Au cours de l’été, le noble technicien tchèque semble avoir perdu la légèreté qui le distinguait récemment et le plaçait au-dessus du reste de ses collègues. Après 23 matchs, il ne compte plus que quatre coups sûrs et dix points de buteur. Au cours de chacune des trois dernières années, il a récolté plus de 50 points.

Cervenka et son équipe ont encore du temps. Ils sont encore à plus de la moitié qualifiés. Mais la légèreté qui caractérisait toute l’équipe au cours des deux dernières années sous la direction de l’entraîneur Stefan Hedlund a disparu. C’est peut-être la raison pour laquelle les Lakers ont fait venir Martin Frk de leur adversaire Berne. Il est possible que l’ailier fort redonne un coup d’avance à son compatriote.

La direction des Lakers se caractérise par un calme qui contraste agréablement avec le rythme effréné qui a tendance à affecter son adversaire samedi lorsque les résultats ne sont pas connus. Le SCB est dans une phase qui pourrait être révolutionnaire pour toute la saison. Après trois années bien en deçà des attentes, l’équipe du nouvel entraîneur Jussi Tapola reste proche des sommets cette saison. Pour le moment, il est toujours en route vers une qualification directe pour les barrages, ce qui doit en principe être un objectif minimum pour un club avec les exigences et les dépenses financières du SCB.

Lire aussi  L'Escala égalise le derby de Riudarenes avec deux buts en seconde période (2-2)

Récemment, les Bernois ont encore quelque peu dévié de leur cap. La veille au soir, ils avaient perdu 7-0 à Davos, leur pire défaite de la saison. Des défaites comme celle de vendredi ont déjà coûté leur emploi aux entraîneurs de Berne. Lorsque le compatriote de Tapola, Timo Lahtinen, s’inclina 9-0 à Davos en octobre 1987, il appartenait au passé deux jours plus tard à Berne.

Tapola ne connaît pas un sort similaire. Son palmarès est trop long, et l’usure du coaching qui a accompagné le déclin du SCB ces dernières années est trop importante. Depuis le dernier titre en 1989 sous Kari Jalonen, aucun entraîneur n’a pu rester plus d’une saison dans le grand club.

Andrew Ebbett change de personnel

À cette époque, Andrew Ebbett était l’un des dirigeants qui ont mis en œuvre les idées de l’entraîneur sur la glace. Désormais, en tant que responsable des sports, il est responsable du recrutement du personnel. Jusqu’à présent, il n’a pas montré une très bonne main, surtout avec les étrangers. Frk n’est qu’un de ses nouveaux venus qui n’ont pu rester à Berne qu’une saison, voire moins. Eric Gélinas, Oscar Lindberg, Jesper Olofsson, Caspar Daugavins et surtout Chris DiDomenico sont partis plus vite que ce que la plupart des gens pensaient. Ce dernier s’est révélé être une figure attractive à Berne, mais il n’est jamais vraiment arrivé et a été accepté dans l’équipe. Depuis son retour à Fribourg-Gottéron, il est redevenu le collectionneur de points fiable que l’équipe bernoise l’a débauché auprès de ses grands rivaux il y a presque deux ans.

Lire aussi  Découvrez qui et quelle est la particularité du milieu de terrain Cristian Medina, la plus grande cible de Botafogo sur le marché

Ebbett essaie désormais d’insuffler du sang neuf et une nouvelle énergie à son équipe en utilisant d’autres moyens. Vendredi, il a effectué une transaction qui n’est autrement visible que dans la LNH. Il a amené Marco Maurer de Genève et Ville Pokka de Bienne, mais il a envoyé Julius Honka au maître, qui ne se sentait pas chez lui à Berne avec son compatriote Tapola au conseil d’administration. Mais dans l’ensemble, le SCB est encore plus avancé dans le processus de recherche d’équipe que les Rapperswil-Jona Lakers.



#Vainqueur #match #Baumgartner #pour #Berne
1701555356

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT