nouvelles (1)

Newsletter

Seuls 43% des plus de 60 ans ont déjà été vaccinés avec la quatrième dose contre le covid-19

quelque chose de plus que un demi-million de Valenciens de plus de 60 ans (514 444 selon les données du ministère de la Santé) ont déjà reçu le deuxième dose de rappel du vaccin covid-19en plus de celui adapté aux nouvelles variantes de micron qui sont en circulation. La figure suppose qu’aujourd’hui 43% des plus de 60 ans Ils sont protégés contre les formes sévères de covid-19 après avoir reçu cette quatrième crevaison.

Pas de mauvaises données mais oui ils sont derrière ceux du reste de l’Espagne comme il y avait l’année dernière à peu près aux mêmes dates par rapport à la première dose de rappel covid et tout aux portes du mois de décembre, le mois par excellence de irruption et prolifération de virus respiratoires comme la reproche mais maintenant, aussi le covid-19 qui sont déjà présents dans les centres de santé et les hôpitaux.

Plus tard, plus lent, moins d’intérêt

Il n’y a pas de raison unique pour expliquer pourquoi vous êtes “en retard” dans cette campagne de vaccination. Le premier et le principal est qu’après avoir décidé que la quatrième dose de covid serait placée avec la grippe (comme cela a été fait l’année dernière), cela signifiait commencer plus tard que le reste des communautés autonomes qui, dans de nombreux cas, conduisent à deux semaines avant la vaccination aux personnes de plus de 60 ans, tranche d’âge que le ministère de la Santé a décidé de protéger avec ce rappel. En plus d’aller plus tard, le taux de vaccination Ce n’est pas la même chose que l’année dernière. La preuve en est qu’après les mêmes semaines de vaccination, il est désormais inférieur aux chiffres de l’an dernier, d’au moins huit points de pourcentage.

Il y a ceux qui ont passé la maladie et ne peuvent pas être vaccinés, mais aussi ceux qui ne sont pas intéressés par une autre dose

Il y a une troisième explication qui pèse également sur les chiffres de couverture de cette campagne : il y a moins d’intérêt de la part des personnes âgées à se faire vacciner désormais contre le covid. Il y en a qui vont se faire vacciner mais refusent car avez récemment eu la maladie et maintenant ils doivent attendre cinq mois pour se faire vacciner mais il y a aussi ils préfèrent ne pas recevoir la quatrième piqûre. Après deux ans et demi de pandémie et trois doses de vaccin, de nombreuses personnes âgées se considèrent suffisamment protégé contre les formes sévères de la maladie, bien que justement à un âge plus avancé, la réponse immunitaire soit moins développée. En fait, parmi les personnes qui continuent de mourir chaque semaine du covid, la grande majorité sont plus âgées avec de multiples pathologies sous-jacentes.

Plus de vaccins contre la grippe

Cela explique pourquoi, bien que les deux vaccins soient donnés en même temps, la couverture vaccinale désormais contre la grippe est supérieure à celle du covid, alors que c’est pratiquement dans la même population : 43% des plus de 60 ans protégés contre le covid et 54% des plus de 64 ans contre la grippe. Ce dernier point de “détachement” de la campagne sera celui qui décidera finalement quel pourcentage de personnes la “quatrième” piqûre du covid atteindra, bien que les experts de la ministère de la Santé ils sont clairs que le le temps de la pandémie et la fatigue ont fait des ravages partout dans le monde et la couverture très élevée de l’année dernière ne sera pas atteinte chez les plus âgés et qu’elles atteignent 95 % chez les plus de 70 ans et 97 % chez les plus de 60 ans.

Les experts de la santé sont clairs sur le fait que le “détachement” à la quatrième dose empêchera cette année d’atteindre la couverture élevée de la précédente

Pour l’instant, ceux qui sont pratiquement tous vaccinés sont les personnes âgées qui sont en une résidence, qui a subi la crevaison entre fin septembre et début octobre. Depuis le début de la campagne de double ponction dans les centres de santé le 17 octobre, le 59,56 % des plus de 80 ans ; la 47,11% de ceux entre 70 et 79 ans et seulement les 22,27% des sexagénaires bien qu’il faille tenir compte du fait que ces derniers ont récemment commencé à être cités.

Des sources internes de l’administration de la santé confirment que malgré les faibles chiffres actuels, la le taux de vaccination est bon et, au fil des semaines, ces pourcentages pourront augmenter, même si le succès de l’an dernier ne sera peut-être pas au rendez-vous. Pour l’instant, et comme l’a annoncé le ministre Miguel MinguezSanté va commencer à effectuer campagnes de réutilisation par SMS rappeler à toutes les personnes âgées qui ont été convoquées et qui ne se sont pas présentées qu’elles peuvent continuer à recevoir les deux vaccins. Si nécessaire, le département a également prévu de rouvrir certains points de vaccination sans rendez-vous pour que la quatrième dose atteigne plus facilement le plus grand nombre.

Vaccin contre la grippe pour tous dès le premier jour

Quiconque souhaite se faire vacciner contre la grippe, quel que soit son âge, peut faites-en la demande dès ce jeudi 1er décembre. C’était la date prévue dans le calendrier du ministère de la Santé après la sept semaines avant (depuis le début de la campagne le 17 octobre) ont été réservés pour donner priorité dans les centres de santé aux plus de 60 ans pour le vaccin covid et pour les plus de 64 ans pour la grippe. Rappelons que la Santé veut tenter de briser le plafond de 72% des personnes âgées protégées contre la grippe et que cette année le vaccin atteint 75% de la population à cet âge.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT