nouvelles (1)

Newsletter

L’OMS promet de l’aide pour la réhabilitation du secteur de la santé touché par les inondations

DERA ISMAIL KHAN: Le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Pakistan, le Dr Palitha Gunarathna Mahipala, a inauguré vendredi un centre d’opérations d’urgence (COU) pour la réponse aux inondations ici et a promis la fourniture de l’équipement, des médicaments et des ressources humaines nécessaires aux autorités sanitaires du district .

Il a déclaré que l’OMS aiderait à réhabiliter le secteur de la santé dans le district.

“Nous [WHO] ont élaboré un plan solide pour aider les populations, le gouvernement et les autorités sanitaires à réagir extrêmement bien dans les zones touchées par les inondations », a déclaré le Dr Mahipala aux journalistes après la cérémonie inaugurale de l’EOC au bureau de santé du district.

Le centre a été créé par l’OMS avec la collaboration du département de la santé.

Le chef du pays ouvre un centre d’opérations d’urgence à DI Khan

Le chef de pays de l’OMS a déclaré que son organisation était pleinement consciente de la dévastation causée par les récentes inondations au Pakistan.

« La catastrophe de la mousson a touché 33 millions d’habitants et plus de deux millions de foyers. Au total, 6,4 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire », a-t-il déclaré.

Le Dr Mahipala a déclaré que l’OMS avait déjà mis en place 10 COU dans différentes parties du pays.

Il a déclaré que la création de ces centres visait à coordonner la réponse aux inondations avec tous les partenaires et donateurs pour de meilleurs résultats et à aider l’administration du district et les autorités sanitaires à fournir les services requis par les victimes de catastrophes de manière plus efficace.

“Aujourd’hui, nous avons fait don d’un grand nombre de médicaments pour les patients vivant dans des camps médicaux”, a-t-il déclaré.

Le représentant de l’OMS dans le pays a déclaré que son organisation avait pris en charge la rénovation de 10 établissements de santé partiellement endommagés et loué quatre maisons pour restaurer les établissements de santé entièrement endommagés.

Il a indiqué qu’un centre de stabilisation nutritionnelle serait établi dans le district d’ici une semaine pour répondre aux besoins nutritionnels de la population.

« Beaucoup d’efforts de secours sont en cours. Nous sommes continuellement là pour soutenir les habitants de DI Khan », a-t-il déclaré.

Le Dr Mahipala a déclaré qu’il se rendrait également dans le district de Tank pour rencontrer les autorités sanitaires, tandis que le COU de DI Khan étendrait ses services à ce district ainsi qu’au Waziristan du Sud voisin.

Il a apprécié le département de santé du district pour une réponse bien éduquée à la situation des inondations et à la malaria qui est en augmentation.

L’agent de santé du district, Mahmood Jan, a remercié le représentant de l’OMS dans le pays pour la création du COU et la fourniture d’un soutien au service de santé local.

« Le représentant de l’OMS a répondu à toutes nos demandes, y compris la restauration de quatre établissements de santé dans des bâtiments loués pendant six mois, qui fonctionnaient après l’inondation.

Le DHO a déclaré que la situation de la dengue était sous contrôle au milieu des menaces de sa propagation en raison des récentes inondations.

Il a déclaré que 90 cas de dengue avaient été signalés dans le district l’année dernière, mais que le nombre de cas de l’année en cours n’était que de 28.

“Cette fois-ci, seuls cinq patients atteints de dengue ont été admis à l’hôpital Mufti Mehmood et aucun d’entre eux ne souffrait d’un état grave”, a-t-il déclaré.

Le DHO a déclaré qu’aucun décès dû au virus de la dengue n’avait été signalé depuis l’année dernière.

Plus tôt, le Dr Asad du département de santé du district a informé le représentant de l’OMS dans le pays que 22 établissements de santé avaient été partiellement endommagés par les récentes inondations dans le district, tandis que quatre établissements de santé, dont l’unité de santé comportementale des patients hospitalisés, une unité de santé de base, l’aide à la décision clinique et Les CDS ont été complètement endommagés.

Il a déclaré que les camps médicaux pour les victimes des inondations ont signalé 9 145 cas de diarrhée, 8 937 d’infections respiratoires aiguës, 9 887 de problèmes de peau et 1 519 d’infections oculaires, tandis qu’il y avait 246 cas suspects de typhoïde et 905 de paludisme.

Le responsable a déclaré que ces camps comptaient 710 personnes blessées.

Il a déclaré que 43 cas de dengue ont été signalés en mai, un seul en juin, deux en juillet, 13 en août et 27 au cours du mois en cours.

À propos du paludisme, le Dr Asad a déclaré que l’incidence du paludisme était en augmentation après les inondations, 2 252 cas positifs ayant été signalés lors de 15 285 tests effectués au cours du mois en cours, puis 1 887 en août contre 18 800 tests et 885 contre 14 667 tests en juillet de cette année.

“Nous avons besoin de médicaments d’urgence, d’espaces de location et d’une structure préfabriquée solarisée pour six zones, où les bâtiments ne sont pas sûrs pour la prestation de services, de véhicules pour l’approvisionnement en médicaments et les opérations sur le terrain dans les zones où les routes sont endommagées, la fourniture de services de santé mentale dans les zones touchées par les inondations , et la réhabilitation de 22 établissements de santé touchés par les inondations ainsi que la solarisation », a-t-il déclaré.

L’équipe de l’OMS a accepté de fournir au département de santé du district tous les biens nécessaires.

Publié dans Aube, le 24 septembre 2022

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT