Nouvelles Du Monde

Le pape François ouvre la voie à la canonisation du bienheureux Carlo Acutis

Le pape François ouvre la voie à la canonisation du bienheureux Carlo Acutis

Le pape François a approuvé un miracle attribué au bienheureux Carlo Acutis et un autre au bienheureux Giuseppe Allamano, tout en approuvant également la canonisation de 11 martyrs en Syrie.

Charlotte Smeds – Cité du Vatican

Le cardinal Marcello Semeraro, préfet du Dicastère pour les canonisations, a rencontré jeudi le pape François, qui a ensuite approuvé la publication de plusieurs décrets sur les canonisations.

Pour les jeunes catholiques, le plus intéressant est de loin l’approbation d’un miracle attribué au Bienheureux Carlo Acutis.

Le jeune laïc est né le 3 mai 1991 à Londres, en Angleterre, et est décédé d’une leucémie le 12 octobre 2006 à Monza, en Italie, à l’âge de 15 ans.

Le pape François l’a béatifié en 2020 à Assise, où le bienheureux Carlo avait effectué plusieurs pèlerinages et où repose sa dépouille mortelle.

Miracle attribué au bienheureux Carlo Acutis

Le miracle approuvé jeudi concerne une femme du Costa Rica.

Lire aussi  la jeunesse aspire à une réinitialisation

Le 8 juillet 2022, Liliana a prié sur la tombe du bienheureux Carlos à Assise et a laissé une lettre détaillant sa demande. Six jours plus tôt, le 2 juillet, sa fille Valeria avait eu un accident de vélo à Florence, où elle étudiait à l’université.

Elle avait subi un grave traumatisme crânien et avait dû subir une opération de craniotomie et l’ablation de l’os occipital droit pour réduire la pression sur son cerveau, avec ce que ses médecins considéraient comme une très faible chance de survie.

Le secrétaire de Liliana commença immédiatement à prier le bienheureux Carlo Acutis et, le 8 juillet, Liliana fit un pèlerinage à sa tombe à Assise.

Le même jour, l’hôpital l’informe que Valeria a commencé à respirer spontanément. Le lendemain, elle a commencé à bouger et a partiellement retrouvé sa capacité à parler.

Le 18 juillet, un scanner a montré que son saignement s’était arrêté et le 11 août, Valeria a été transférée en thérapie de rééducation. Elle fit des progrès rapides et le 2 septembre Valérie et Liliana firent un autre pèlerinage à Assise pour remercier le Bienheureux Carlo pour son intercession.

Lire aussi  Politique, OMD | Lan Marie Berg du MDG abandonne la politique

Dans le décret publié jeudi, le pape François a annoncé qu’il convoquerait les cardinaux pour un consistoire pour la canonisation du bienheureux Carlo Acutis, ainsi que des bienheureux Giuseppe Allamano, Marie-Léonie Paradis et Elena Guerra.

Miracles, martyres et vertus héroïques

Le décret reconnaissait également un miracle attribué au Bienheureux Giuseppe Allamano (1851-1926), prêtre d’origine italienne, fondateur des Missionnaires Consolata.

Le miracle ici est la guérison d’un indigène cap-verdien nommé Sorino Yanomami, qui a été attaqué par un jaguar le 7 février 1996 dans la forêt amazonienne.

Bien que sa tête ait été partiellement déchirée, exposant le cerveau, Sorino a survécu grâce à l’opération chirurgicale de Boa Vista et à l’intercession du bienheureux Allamano après que plusieurs membres de sa congrégation aient prié une neuvaine pour Sorino.

Le pape François a également reconnu un miracle attribué à la vénération Giovanni Merlinis (1795-1873), prêtre d’origine italienne des Missionnaires de l’Intercession du Précieux Sang.

Le Pape reconnaît le martyre d’un prêtre polonais – Serviteur de Dieu Blague de Stanislav Kostka (1902-1938) – et laïque d’origine hongroise – Servante de Dieu Maria Magdolna Bódi (1921-1945) – tous deux tués par haine de la foi par les communistes.

Lire aussi  Des étincelles volent dans le débat présidentiel qui sera décisif pour les élections argentines

Les décrets reconnaissaient également les vertus héroïques des serviteurs de Dieu Guglielmo Gattiani (prêtre capucin italien, 1914-1999), Ismaele Molinero Novillo (profane espagnol, 1917-1938) et Enrico Medi (profane italien, 19741-19741).

Le Pape a approuvé les “votes favorables de la Session ordinaire des cardinaux et des évêques pour la canonisation du bienheureux Emmanuelle Ruiz et ses 7 compagnons, frères franciscains, et Francesco Abdel Mooti et Raffaele Massabki, laïcs tués en haine de la foi à Damas (Syrie) entre le 9 et le 10 juillet 1860. »

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT