Nouvelles Du Monde

Le ministère demande une procédure judiciaire équitable dans l’affaire de maltraitance d’enfants de Cimahi

Le ministère demande une procédure judiciaire équitable dans l’affaire de maltraitance d’enfants de Cimahi

Jakarta (ANTARA) – Le ministère de l’Autonomisation des femmes et de la Protection de l’enfance a demandé aux forces de l’ordre de maintenir une procédure judiciaire équitable contre AN, 37 ans, accusé d’avoir abusé de ses enfants biologiques dans la ville de Cimahi, dans l’ouest de Java.

“AN est menacé de sanctions pénales en vertu de la loi sur la protection de l’enfance, article 80, paragraphes (1), (2), (3) et (4), avec une peine d’emprisonnement maximale de 15 ans, plus un tiers de la peine principale parce que l’auteur est un parent biologique ; par conséquent, la peine de prison peut aller jusqu’à 20 ans et/ou une amende de 3 milliards de roupies”, a déclaré jeudi à Jakarta l’adjoint du ministère chargé de la protection spéciale des enfants, Nahar.

Actuellement, AN a été nommé suspect dans cette affaire et a été détenu au poste de police de Cimahi. Entre-temps, la belle-mère des victimes a également été examinée par des policiers, qui poursuivent l’enquête sur l’affaire.

Lire aussi  L'armée israélienne licencie 4 soldats qui ont battu des Palestiniens

Le ministère condamne fermement les abus présumés perpétrés par AN contre ses deux enfants biologiques, une fille de 10 ans, AH, et un garçon de 12 ans, AMN, a déclaré Nahar.

Les abus ont coûté la vie à la fillette de 10 ans, tandis que son frère aîné a subi de graves blessures au corps, à la tête et au visage. Il reçoit actuellement des soins intensifs dans un hôpital de Cimahi.

“Le ministère continuera de superviser le traitement des cas de violence et de veiller à ce que l’enfant reçoive un traitement à l’hôpital, y compris une assistance et une récupération, à la fois physiquement et psychologiquement. Nous continuerons à coordonner avec l’Unité technique de mise en œuvre pour la protection des femmes et des Children (UPTD PPA) West Java et la ville de Cimahi pour les mesures d’assistance à la victime”, a déclaré Nahar.

L’affaire a été révélée le 6 février 2023, lorsque AN a été signalé pour avoir abusé de ses enfants biologiques dans leur maison louée dans la ville de Cimahi.

Lire aussi  LPA detected east of Mindanao

Le traitement cruel infligé à AN aurait été causé par la colère que son fils ait reçu de l’argent sans autorisation.

Les deux enfants vivaient avec leur père biologique et leur belle-mère. Leur mère biologique travaille en Arabie Saoudite.

Nouvelles liées: Nécessité d’augmenter la surveillance des internats dans les cas d’abus sexuels: gouvernement
Nouvelles liées: La police de Jambi découvre une affaire de maltraitance d’enfants impliquant 30 victimes
Nouvelles liées: Le service P3AP2KB de Riau Island exhorte les victimes de maltraitance d’enfants à s’exprimer

Traduit par : Anita Permata D, Resinta S
Monteur : Aziz Kurmala
COPYRIGHT © ANTARA 2023

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT