Nouvelles Du Monde

Le Kenya lance une stratégie de lutte contre le VIH/SIDA, les grossesses chez les adolescentes et la violence sexiste-Xinhua

NAIROBI, 24 février (Xinhua) — Le ministère kenyan de la Santé a lancé samedi une stratégie visant à éliminer les triples menaces du VIH/SIDA, des grossesses chez les adolescentes et de la violence sexiste qui ont annulé les progrès vers la réalisation des objectifs de l’ONU pour 2030.

Susan Nakhumicha, secrétaire de cabinet du ministère de la Santé, a réaffirmé l’engagement du gouvernement à tirer parti d’une multitude d’outils politiques et législatifs pour mettre fin aux nouvelles infections au VIH, aux grossesses adolescentes et à la violence sexiste.

“Nous avons commencé à éliminer la triple crise de santé publique que sont le VIH/SIDA, les grossesses chez les adolescentes et la violence sexuelle et sexiste, conformément à notre engagement envers les conventions nationales et internationales”, a déclaré Nakhumicha lors du lancement qui s’est tenu dans l’ouest du pays. Comté kenyan de Bungoma.

Le Kenya compte 1,5 million de personnes vivant avec le VIH et plus de 90 pour cent d’entre elles reçoivent des médicaments vitaux, selon Nakhumicha, qui a dénoncé le taux élevé d’infections chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans. Elle a réitéré l’engagement du gouvernement à mettre fin au VIH/SIDA d’ici 2030 en prévenant de nouvelles infections parmi les groupes démographiques à haut risque comme les jeunes et les femmes, tout en élargissant l’accès au traitement à vie.

Lire aussi  Les hôpitaux pédiatriques sont «au bord de l'épuisement professionnel» au milieu d'une vague de virus respiratoires

En outre, Nakhumicha a déclaré que le déploiement du Fonds social d’assurance maladie garantira que le traitement antirétroviral soit abordable pour les personnes vivant avec le VIH.

Pour aider à freiner les grossesses chez les adolescentes qui sont également liées à de nouvelles infections au VIH, Nakhumicha a déclaré que le gouvernement tirerait parti de la technologie, des campagnes locales et de l’accès aux contraceptifs modernes parmi les adolescentes. Nakhumicha a déclaré que les investissements dans des services de santé reproductive adaptés aux jeunes au niveau local seront essentiels pour minimiser le risque de grossesses chez les adolescentes et d’infections sexuellement transmissibles.

Elle a ajouté que les bénévoles de la santé communautaire, les dirigeants culturels et religieux et les agents chargés de l’application des lois seront impliqués dans la nouvelle campagne visant à mettre fin aux grossesses chez les adolescentes ainsi qu’à la violence sexiste.

« Les outils numériques nous aideront à suivre et à identifier les auteurs de violences basées sur le genre. Notre système de justice pénale devrait accélérer les poursuites contre les délinquants qui incluent des partenaires intimes pour agir comme mesure dissuasive », a déclaré Nakhumicha. un-

Lire aussi  Les médecins de Providence préparent des sacs pour répandre la joie de Noël dans les rues

2024-02-24 19:05:15
1708792224


#Kenya #lance #une #stratégie #lutte #contre #VIHSIDA #les #grossesses #chez #les #adolescentes #violence #sexisteXinhua

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT