Nouvelles Du Monde

Le juge dépose la plainte de Sandro Rosell pour l’opération Catalunya

Le juge dépose la plainte de Sandro Rosell pour l’opération Catalunya

2023-11-29 02:32:02

BarceloneL’opération Catalunya est de nouveau bloquée devant les tribunaux. Un tribunal de Madrid a rejeté la plainte déposée par l’ancien président du Barça, Sandro Rosell, contre l’ex-commissaire José Manuel Villarejo pour avoir orchestré un plan visant à l’impliquer dans un complot criminel qui l’a conduit en prison, au moyen de fausses preuves, dans le cadre de la soi-disant “Opération Catalogne”.

Inscrivez-vous à la newsletter Politique
Un regard sur les boules de pouvoir


Inscrivez-vous

Lors d’une audience interlocutoire, transmise par ‘El Confidencial’ et à laquelle EFE a eu accès, le Tribunal du 13ème District de Madrid a accepté de rejeter la plainte, concluant que les accusations de Rosell concernant “l’Opération Catalogne” sont basées sur des informations non confirmées. Dans ses écrits, le magistrat soutient que la plainte ne fournit “rien” qui permettrait de porter une quelconque imputation contre Villajero et les trois autres accusés. Parce que? Selon la résolution, aucune donnée n’est incluse qui “permet de profiler” un comportement criminel de sa part.

Lire aussi  PSG : allégations de viol - procédure engagée contre Paris-Star

Pour le juge, la plainte contient des accusations portées “sous couvert d’une série d’appréciations subjectives” fondées sur des faits ou des données obtenues à travers les médias, “mais sans délimiter aucun comportement” à l’égard des prévenus.

Le magistrat refuse également d’enquêter sur ce que l’ancien président du Barça a souligné dans sa plainte : qu’il existait une sorte de “liste noire de personnes liées à l’indépendance catalane qui devraient être lésées de quelque manière que ce soit”. Selon le juge, cela « dépasse » sa compétence.

Des sources de la défense de Rosell, recueillies par Efe, ont annoncé qu’elles feraient appel de la décision du juge d’instruction de porter plainte, basée principalement sur plusieurs enregistrements audio conservés par l’ancien commissaire.

Le sort du reste des plaintes

Rosell a poursuivi pour délits d’organisation criminelle, falsification d’un document officiel, fausse accusation et dénonciation, détournement de fonds publics et arrestations illégales contre Villarejo, deux inspecteurs de police et l’agent du FBI à l’ambassade des États-Unis à Madrid. Il a promu ces actions à la suite de certains audios publiés dans Le monde dans lequel on pouvait entendre comment l’ancienne leader du PP en Catalogne, Alicia Sánchez-Camacho, a suggéré à la police de suivre de près l’homme d’affaires catalan.

Lire aussi  Alors que la Chine assouplit les restrictions COVID, les manifestants craignent des représailles

À la suite de cette plainte, pour la première fois, un tribunal de Madrid a accepté la plainte et différentes parties concernées ont également envisagé de déposer une plainte. C’est l’ancien ministre de l’Économie Jaume Giró et l’ancien président de la Generalitat Artur Mas ou l’ancien secrétaire général du CDC Oriol Pujol qui y pensaient également. Après la décision de ce mardi, il faudra voir ce qu’il adviendra du reste des poursuites : seront-elles également confrontées à un nouveau refus de la justice d’enquêter sur les faits ?



#juge #dépose #plainte #Sandro #Rosell #pour #lopération #Catalunya
1701221305

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT