Nouvelles Du Monde

La révolution d’Odoo : des logiciels accessibles pour tous, pas seulement les PME

La révolution d’Odoo : des logiciels accessibles pour tous, pas seulement les PME

Le niveau d’éducation des enfants, de l’enseignement, en Inde est incroyable. Méditation, Hindi, maths, économie mais sans les formules compliquées, sensibilisation au leadership… C’est un autre niveau qu’en Belgique”, poursuit-il, critique. Précisons que ses enfants n’ont que 9 et 10 ans. Mais si ce n’est pas la question du jour, cela illustre l’effervescence de l’économie indienne et en particulier de son industrie tech. “On ne fait pas encore beaucoup de business là-bas mais le potentiel est énorme” glisse le plus jeune milliardaire de Belgique, qui compte rester dans le pays une année.

Des PME aux indépendants : Odoo vise désormais avocats, plombiers, coiffeurs…Le business d’Odoo, c’est la mise à disposition d’une vingtaine de logiciels, en grande partie “Open Source” (logiciels libres), pour les entreprises. En résumé : Odoo propose des logiciels – dont certains qui font permettent d’utiliser l’outil d’IA ChatGPT – qui facilitent la communication entre clients et entreprises, qui regroupent toutes les plateformes de communication (WhatsApp, email…) sous un seul outil, qui facilitent la logistique, la gestion des stocks, les commandes, etc. Et ce en majeure partie à destination des PME, son core business jusqu’à présent.

Lire aussi  Économie : 40 pour cent des consommateurs rejettent la question de la durabilité

“Tout sera toujours gratuit. Lorsqu’on utilise qu’une seule de la vingtaine d’apps d’Odoo, ça reste gratuit. C’est quand on combine les apps qu’il faut payer. Et c’est 20 euros par mois, ce n’est pas excessif. Notre objectif est de convertir 5 à 10% des utilisateurs”.

“On sait qu’il y a de la triche (…). Mais on s’en fiche”.

“On avait un app store pour l’industrie et toute une série de métiers (CRM, créations de site web, comptabilité), mais désormais, on proposera nos solutions aux plombiers, aux avocats, aux coiffeurs, aux clubs de sports. A tous ceux à qui ça permettra d’être plus efficace. On vise 20 secteurs précis en plus désormais”, lâche-t-il.

“On sera jamais en Bourse. Je suis totalement contre”Fabien Pinckaers n’est pas peu fier. “Oracle, Microsoft… beaucoup ont essayé de proposer des solutions comme la nôtre mais personne n’y est arrivé. Mais notre modèle open source fait la différence. On a beaucoup de feedbacks de partenaires, on s’améliore, et on a désormais une certaine maturité. Et notre solution est simple et abordable. Le bouche à oreille fait le reste”, lâche-t-il.

Lire aussi  Situation économique : comment se porte réellement l’économie allemande

Et alors qu’il repart pour la suite de la keynote, on lui demande : combien coûte un événement aussi important. “Je ne sais pas exactement. Mais ça coûte plus cher d’avoir tous les employés d’Odoo, soit près de 1500, qui se consacrent uniquement à ça cette semaine”, sourit-il. “Mais ça permettra un retour de plus de 1,4 million d’euros environ”, estime-t-il.

Un exemple “disruptif”Odoo propose aux restaurateurs une solution “disruptive” de commande de plats par exemple. Là où les restaurants passent majoritairement par des serveurs ou les fast-foods par des bornes de commandes, Odoo propose de simplifier le processus. Via un QR code assez classique et simple, le client arrive sur une page internet et peut commander directement son plat en cuisine, depuis sa chaise. Reste plus qu’au restaurateur à apporter le plat à la table. Plus besoin d’investir dans des bornes coûteuses donc. Simple, compétitif, et a priori efficace. “La gratuité est disruptive »glisse Fabien Pinckaers.
#des #cafards #pas #leau #potable #où #habite #mais #cest #génial #les #anecdotes #CEO #dOdoo #marge #gigantesque #keynote
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Blackburn 1-1 Newcastle

Blackburn 1-1 Newcastle

Martin Dubravka a sauvé deux fois alors que Newcastle battait Blackburn 4-3 aux tirs au but après un match nul 1-1 lors d’un match nul

ADVERTISEMENT