La Grande-Bretagne ne déploiera pas de navires de guerre en mer Noire, c’est la raison

Chargement en cours…

Cuirassé britannique HMS Defender. Photo/Marine royale

LONDRES – La Grande-Bretagne ne déploiera pas de navires de guerre en mer Noire pour aider au transport de céréales ukrainiennes.

Cette décision a été annoncée par le Premier ministre britannique (PM) Boris Johnson. Les expéditions de céréales en provenance d’Ukraine ont été interrompues après l’attaque de la Russie contre le pays.

L’Ukraine est l’un des principaux exportateurs mondiaux de céréales. La guerre entre l’Ukraine et la Russie a déclenché des crises alimentaires dans divers pays.

A lire aussi : Après avoir perdu Lougansk, l’Ukraine tente de garder Donetsk

S’exprimant au Parlement lundi, Johnson a été invité à confirmer s’il voulait violer la Convention de Montreux, un traité international de 1936 qui permet à la Turquie de bloquer l’accès à la mer Noire aux navires de guerre extérieurs à la région.

Le Premier ministre britannique a répondu : « Non, nous ne voyons pas cela. Il existe une solution alternative qui n’implique pas la présence de navires de guerre britanniques ou autres en mer Noire.”

A lire aussi : La Russie donne des commentaires fermes sur les perspectives d’élargissement du Conseil de sécurité de l’ONU

Johnson a suggéré que le Danube et d’autres fleuves, ainsi que le transport ferroviaire, pourraient être utilisés pour expédier du grain depuis l’Ukraine.

“Ces méthodes peuvent aider à retirer de plus petites quantités de céréales, par rapport à la réglementation des convois maritimes”, a déclaré le Premier ministre.

“Nous examinons toutes les options possibles”, a déclaré Johnson.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT