Nouvelles Du Monde

Guerre à Gaza : veto américain à la résolution de cessez-le-feu dans la bande de Gaza

Guerre à Gaza : veto américain à la résolution de cessez-le-feu dans la bande de Gaza

2024-02-20 19:53:00

Linda Thomas-Greenfield (M), ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, vote contre une résolution de cessez-le-feu à Gaza lors d’une réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations Unies. Le droit de veto a pour conséquence que le projet de résolution n’est pas adopté.

Photo : AP/dpa/Seth Wenig

Mardi, le Conseil de sécurité de l’ONU a voté une résolution présentée par l’Algérie appelant à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza. Comme annoncé précédemment, les États-Unis ont opposé leur veto au projet de loi. Selon l’ambassadrice américaine auprès de l’ONU Linda Thomas-Greenfield, un cessez-le-feu immédiat mettrait en péril les négociations pour la libération des otages. Le représentant britannique au Conseil de sécurité de l’ONU a également souscrit à cette position, mais a choisi de s’abstenir.

Le représentant chinois à l’ONU a parlé d’une “forte déception et mécontentement” à l’égard du vote et d’un “faux signal” de la part du gouvernement américain, qui avait donné “le feu vert pour de nouveaux massacres”. Il n’a pas accepté la justification du veto américain, selon laquelle la résolution algérienne mettrait en danger les négociations, et a appelé le Conseil de sécurité à agir rapidement « pour mettre fin au carnage au Moyen-Orient ».

Un projet de résolution des États-Unis a été connu lundi, mais il n’était pas initialement prévu qu’il soit voté. La différence avec le projet algérien réside dans les détails : alors que l’Algérie appelle à un « cessez-le-feu immédiat », le projet américain appelle à un « cessez-le-feu temporaire à Gaza dès que possible ». Cette formulation laisserait l’armée israélienne libre de poursuivre la guerre. Le projet fait également référence à une éventuelle offensive israélienne sur Rafah, déclarant qu’« une offensive terrestre d’une telle ampleur ne devrait pas être menée dans les circonstances actuelles ». Le projet américain indique clairement que les États-Unis s’éloignent davantage de la stratégie militaire israélienne. Le mot « cessez-le-feu » apparaît pour la première fois dans un projet de résolution américaine.

Lire aussi  REGARDER: Uber lance une fonction d'enregistrement de conversation qui change la donne

L’UE devient également plus audacieuse : 26 États de l’UE appellent à un cessez-le-feu humanitaire immédiat – à l’exception de la Hongrie. Le cessez-le-feu devrait conduire à un cessez-le-feu durable, à la libération inconditionnelle des otages et à la fourniture d’une aide humanitaire, selon un communiqué des ministres des Affaires étrangères de l’UE. Israël devrait également s’abstenir de lancer une offensive à grande échelle sur Rafah. Le contexte de cette demande est également la décision de la Cour internationale de Justice du 26 janvier, qui a donné à Israël une ordonnance contraignante en vertu du droit international pour empêcher le génocide dans la bande de Gaza.



#Guerre #Gaza #veto #américain #résolution #cessezlefeu #dans #bande #Gaza
1708487430

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT