Nouvelles Du Monde

Escroquerie dans le monde du cinéma : une arnaque de grande envergure révélée

Escroquerie dans le monde du cinéma : une arnaque de grande envergure révélée

Chaque week-end, une arnaque mise en lumière par la presse locale fait l’objet d’un podcast, et est racontée par Jean-Baptiste Nicolle, journaliste pour l’émission Ça peut vous arriver. Dans ce nouvel épisode, l’enquêteur s’est intéressé à une histoire des plus étonnantes. C’est à Vesoul, en Haute-Saône que l’Est Républicain a révélé qu’un réalisateur et producteur aurait arnaqué toute une équipe de tournage.

Pour convaincre plusieurs jeunes techniciens de venir travailler avec lui, l’homme âgé de 36 ans aurait fait croire qu’il préparait une mini-série. Et, selon ses dires, les épisodes auraient été commandés par la grande plateforme de streaming Netflix. Avec une telle carotte, son équipe était prête à le suivre les yeux fermés.

Et même à lui avancer de l’argent… Comme le précise Pauline Prin journaliste de l’Est Républicain : “Son argument était de dire que Netflix allait verser 60 000 euros prochainement. L’équipe de tournage pouvait donc avancer un peu d’argent. Il rappelait toujours ce lien avec la filiale, pour rassurer les membres de l’équipe”, explique-t-elle. Pour encore mieux sensibiliser ses collaborateurs à sa cause, ce monsieur n’a pas non plus hésité à faire croire qu’il était atteint d’un cancer en phase terminale.

Lire aussi  Un zoologiste explique pourquoi le projet de ressusciter le mammouth laineux devrait disparaître

Il expliquait alors que ce projet serait son dernier. Pourtant, le réalisateur avait l’air de plutôt bien se porter. Finalement, l’équipe de tournage a commencé à avoir de sérieux doutes sur sa sincérité : “Non seulement, ils voyaient bien que cet argent de Netflix ne tombait pas. Mais aussi que les salaires ne tombaient pas. Ils ont donc décidé de contacter Netflix France. Et là, la plateforme leur a annoncé qu’il n’avait jamais été question de contrat pour ce film-là. L’escroc a donc fait signer de faux contrats d’engagement pour un projet de film qui n’existait pas”, raconte-t-elle. Entre les salaires impayés, les frais non remboursés ou les avances, le préjudice global se chiffrerait à près de 200 000 euros pour les six victimes.

Pour récupérer leur argent, elles ont saisi la justice. Au bout du compte, le professionnel de l’audiovisuel qui n’en serait pas à son coup d’essai, a écopé de 6 mois de prison avec sursis. Une interdiction d’exercer dans son secteur d’activité pendant 5 ans. Comme il reconnaîtrait lui-même être mythomane, il devra aussi suivre des soins.

Lire aussi  4,2 millions de dollars au mec, 331 dollars à Kızılay ! La différence dans les montants des dons était choquante !

Les arnaques de Jean-Baptiste Nicolle disponibles en podcast :

Auditeurs et abonnés au podcast de Ça peut vous arriver, découvrez désormais, chaque semaine, une arnaque dénichée par Jean-Baptiste Nicolle, journaliste enquêteur pour l’émission “Ça peut vous arriver” diffusée sur RTL et M6. Pour accéder chaque semaine à votre podcast, abonnez-vous au podcast de l’émission :

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l’actualité au quotidien

dans un article qui peut être bien classé dans google.
#fait #passer #pour #réalisateur #plateforme #dérobe #euros
publish_date] pt]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT