Nouvelles Du Monde

Echange risqué avec Sainz, Leclerc par radio : “On ne plaisante pas” – Pilotes F1 – Formule 1

Echange risqué avec Sainz, Leclerc par radio : “On ne plaisante pas” – Pilotes F1 – Formule 1

Un tour de montagnes russes. Charles Leclerc au Brésil, il a vécu un week-end pour le moins audacieux, au terme duquel très peu auraient parié sur le rattrapage de Sergio Perez au classement Pilotes, surtout après le contact avec Lando Norris suite au premier redémarrage après l’entrée en piste de la Safety Car en raison du contact dans le premier tour entre Kevin Magnussen et Daniel Ricciardo.

Charles Leclerc a tenté de dépasser le pilote McLaren à l’extérieur, qui l’a heurté, l’envoyant en vrille et dans les barrières de protection. Le F1-75 a fait ses preuves solidement et le Monégasque n’a “que” dû changer l’aileron avant lors de l’arrêt au stand, mais évidemment cet événement inattendu l’a fait chuter au classement alors que Sergio Perez était confortablement en deuxième position derrière le leader George Russell après l’accrochage dans la Curva -2 entre Max Verstappen et Lewis Hamilton.

Contre toute attente, l’ordre d’arrivée a vu Charles Leclerc terminer en quatrième position avec Sergio Perez seulement septième, un 12 à 6 pour le pilote Ferrari qui a égalisé le score au classement avec Leclerc actuellement en tête étant donné qu’il a remporté 3 courses contre 2 de le Mexicain. La voiture de sécurité rendue nécessaire par le propre KO de Lando Norris a donné à Leclerc la chance de terminer un retour furieux avec les pneus les plus adaptés pour une finale d’assaut, c’est-à-dire les pneus tendres.

Lire aussi  Kasper Schmeichel : le changement de numéro et ses performances pour Anderlecht

La classe 1997 a également demandé au mur Ferrari que Carlos Sainz lui donne la troisième position en vue de gagner encore plus de points que Sergio Perez en vue de la grande finale d’Abu Dhabi. Mattia Binotto a expliqué en conférence de presse qu’il était trop risqué d’échanger les positions entre les deux pilotes car Fernando Alonso, non loin de Charles Leclerc, aurait pu en profiter en faisant perdre à Ferrari de précieux points pour le classement Constructeurs. A l’entame du dernier tour, Leclerc demande une nouvelle fois un échange de positions, Xavier Marcos, son ingénieur piste, répond à son pilote que Ferrari juge l’échange trop dangereux. “Ne plaisante pas”c’est-à-dire nous ne plaisantons pasla réponse de Leclerc dans la course.

TOUS LES DROITS SONT RÉSERVÉS

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT