Nouvelles Du Monde

Consequences of Mali, Niger, and Burkina Faso Exiting ECOWAS: Human Rights Concerns – HRW

Consequences of Mali, Niger, and Burkina Faso Exiting ECOWAS: Human Rights Concerns – HRW

Le Mali, le Niger et le Burkina Faso prévoient de quitter la Cédéao, ce qui aura de nombreuses conséquences pour les citoyens des trois pays. Selon l’ONG Human Rights Watch (HRW), cela pourrait fragiliser les droits humains.

Publié le : 02/04/2024 – 09:26
Temps de lecture : 1 minute

Leur départ limitera les possibilités pour les citoyens de ces États à faire appel à la Cour de justice de la Communauté, ce qui préoccupe Ilaria Allegrozzi, chercheuse senior au sein de l’ONG. Elle souligne que l’accès à ce tribunal indépendant est crucial pour les citoyens de ces trois pays, où l’impunité est répandue et l’accès à la justice nationale est restreint.

Elle explique que la Cour de justice de la Cédéao était une voie de recours très importante pour les affaires relatives aux droits humains, rappelant des décisions historiques prises par cette Cour, comme celle sur l’esclavage au Niger et sur les abus des compagnies pétrolières au Nigeria.

Lire aussi  Manifestations à Rufisque : pillages et saccages orchestrés par des jeunes encagoulés

Elle conclut en soulignant l’accessibilité de ce mécanisme pour les personnes habitant dans ces trois pays.

À lire aussi: Mali: pour l’ex-Premier ministre Moussa Mara, «le panafricanisme, c’est de rester dans la Cédéao»

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT