Nouvelles Du Monde

Chaos routier redouté au carrefour Léonard : manque de communication interne et tensions entre régions

Chaos routier redouté au carrefour Léonard : manque de communication interne et tensions entre régions

Une première réunion entre l’AWV et Bruxelles Mobilité aurait eu lieu le 7 février du côté bruxellois. L’agence flamande aurait alors demandé à Bruxelles Mobilité si des travaux majeurs étaient prévus dans la zone concernée par les futurs travaux du carrefour Léonard. Le 12 février, Bruxelles Mobilité a répondu dans un e-mail qu’elle n’avait “aucune idée de grands chantiers ou autres nuisances dans cette zone pour la période proposée”.

Dans les jours et semaines suivants, l’AWV a insisté à plusieurs reprises pour planifier des échanges et des réunions avec Bruxelles Mobilité. Dans un e-mail daté du 20 février, l’AWV a écrit : “Nous pensons qu’il faudrait organiser une courte réunion numérique pour discuter des nuisances à venir et réfléchir à la manière de gérer la communication pour détourner le trafic. Nous pensons qu’il faut communiquer longtemps à l’avance que le passage à Léonard sera très difficile”.

Des centaines de personnes à une réunion le 22 février

Dans un autre e-mail daté du 1er mars, l’AWV a donné le planning des travaux phase par phase, indiquant clairement qu’il faudrait fermer la sortie E411 venant de Bruxelles vers le Ring en direction de Waterloo dès le 22 avril. Un rappel avec les mêmes informations a été envoyé le 13 mars, et l’AWV a ajouté : “Nous aimerions nous asseoir ensemble le plus tôt possible”. Au moins deux collaborateurs différents de Bruxelles Mobilité ont reçu ces e-mails.

Lire aussi  EN DIRECT | Dernière minute de la guerre entre Israël et le Hamas

Le 9 avril, l’AWV a écrit à Bruxelles Mobilité et à la commune d’Auderghem que les travaux avançaient bien, et que la fermeture du “tourne-à-droite” vers Waterloo interviendrait finalement le 16 avril au lieu du 22 avril. Elle a précisé la déviation mise en place et invité les destinataires concernés à poser toutes les questions.

Du côté wallon, un e-mail a montré que la Sofico, qui gère les autoroutes wallonnes, avait été informée le 16 février par l’AWV des différentes phases de travaux, notamment des fermetures problématiques entre la E411 et Waterloo. La Sofico a confirmé la réception de ces informations dans un e-mail daté du 26 février.

Deux réunions de la plateforme “Minder Hinder”, exposant les futures nuisances et les fermetures, se sont tenues le 22 février et le 19 mars. Cette plateforme rassemble tous les acteurs concernés par les travaux, notamment Bruxelles Mobilité, les communes, la police, le TEC, De Lijn, la STIB, la SNCB et les hôpitaux. En tout, plusieurs centaines de personnes ont assisté à ces réunions, dont la première a noté dès le 22 février la fermeture du “tourne-à-droite” vers Waterloo dès le mois d’avril.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT