Nouvelles Du Monde

ce que l’on sait de la mort d’un homme tué par balles devant son fils de 8 ans

ce que l’on sait de la mort d’un homme tué par balles devant son fils de 8 ans

Les faits se sont déroulés ce mardi 20 février, autour de 21 heures, dans le quartier du Chemin Bas d’Avignon, à Nîmes.

À Nîmes (Gard), un homme a été tué par balles devant son fils de 8 ans dans la soirée, ce mardi 20 février. Une affaire qui arrive quelques mois après la mort du jeune Fayed10 ans, victime collatérale de règlement de compte sur fond de trafic de drogue en août 2023 dans le quartier Pissevin.

• Trois douilles trouvées sur place

Les faits se sont déroulés autour de 21 heures dans le quartier du Chemin Bas d’Avignon, gangrené par le trafic de stupéfiants. La victime, un homme de 39 ans, a été atteinte par trois balles. Deux d’entre elles ont été retrouvées au niveau des omoplates et une troisième sous les côtes. Sur la scène de crime, trois douilles de calibre 7,62 mm ont par ailleurs été trouvées.

Lire aussi  Le changement de marque de dernière minute de 12 Go RTX 4080 de Nvidia sera une douleur pour les fabricants de GPU

• La victime était connue des services de police

La victime était connue des services de police pour des faits de délinquance, a appris BFMTV, mais pas pour des faits liés au trafic de stupéfiants.

Le parquet de Nîmes a ouvert une enquête pour “meurtre” et les investigations ont été confiées à la police judiciaire de Montpellier.

• Trois hommes interpellés et placés en garde à vue

Alertée par leur comportement suspect, la police a interpellé trois hommes âgés de 19, 21 et 25 ans mardi soir. Ils se trouvaient dans une Clio dans le 14e arrondissement de Marseille. Deux d’entre eux sont originaires d’Arles (Bouches-du-Rhône) et le troisième de Besançon (Doubs). Un quatrième homme qui se trouvait également dans le véhicule a pris la fuite et est actuellement recherché par la police.

Dans la Clio, les forces de l’ordre ont retrouvé un fusil d’assaut kalachnikov, ainsi que son chargeur, des gants en latex et un bidon d’essence.

Lire aussi  Mike's Midterm Tsunami Truth #20

Les trois jeunes sont connus pour de multiples faits de délinquance, mais pas pour des faits d’homicide ou de tentative d’homicide, a également appris BFMTV.

Initialement placés en garde à vue dans les locaux de la PJ de Marseille pour des faits “d’association de malfaiteurs” et auditionnés par les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB), ils ont été transférés vers la PJ Montpellier ce mercredi. Leur garde à vue a été reprise dans le cadre de l’enquête sur le meurtre et pourront durer jusqu’à 96 heures.

• Des analyses balistiques en cours

Mardi soir, des caméras de vidéosurveillance de la commune de Rodilhan, près de Nîmes, ont filmé trois de ces individus mettre feu à leur véhicule, une Peugeot 208, avant d’être récupérés par le conducteur de la Clio.

Le calibre des douilles retrouvées près du corps de la victime correspond à celui utilisé dans un fusil d’assaut Kalachnikov, a par ailleurs appris BFMTV. Les trois hommes sont ainsi soupçonnés de faire partie du commando de tueurs qui a abattu le père de famille ce mardi. Des analyses balistiques sont en cours et devront déterminer si les douilles retrouvées sur la scène de crime proviennent bien de la kalachnikov en possession des trois suspects au moment de leur interpellation.

Lire aussi  Médecins et spécialistes proches de la retraite : d'ici 2024, il y aura 353 retraités dans la province

Stéphane Sellami avec Eloïse Bartoli

Les plus lus

2024-02-22 00:25:13
1708558919


#lon #sait #mort #dun #homme #tué #par #balles #devant #son #fils #ans

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT