nouvelles (1)

Newsletter

Call of Duty Modern Warfare 2 Beta laisse des inquiétudes

La dernière ligne droite de chaque année s’accompagne de sorties chroniques et certaines des franchises les plus connues réservent leurs livraisons pour cette période, parmi lesquelles Call of Duty.

C’est le cas depuis plus d’une décennie avec des lancements systématiques. Un nouveau COD arrive toujours avant la saison des fêtes, préparant le terrain pour qu’il soit l’un des meilleurs choix pour les joueurs.

L’année prochaine, le cycle de sortie sera rompu et nous n’aurons pas de nouveau Call of Duty. Modern Warfare 2 (2022) est le seul titre réservé pour les deux prochaines années.

3000 salariés, mais il y a encore du recyclage

Selon Activision, plus de 3000 employés travaillent sur le jeu de cette année, ce qui est impressionnant. La bêta est le premier échantillon à savoir ce que nous avons en main pour les deux prochaines années. Bien sûr, il est encore sujet à corrections et ajustements. Les mises à jour ont été constantes, signe qu’ils sont au top du jeu et qu’ils apportent les modifications nécessaires.

Mais revenons à mon expérience avec cette nouvelle version. Curieusement, c’est un voyage vers Call of Duty: Modern Warfare de 2019, héritant de nombreux aspects de ce jeu, dont certains sont négatifs. Des graphismes très similaires, le même mouvement, au bruit des pas qui est à un niveau assourdissant, nous ressemblons maintenant à des éléphants qui courent sur la carte. La décision de porter l’expérience de jeu du titre 2019 est un peu amère, cela dénote beaucoup de recyclage et un certain laisser-aller pour apporter aux aficionados du multijoueur des nouvelles fraîches qui les orientent dans la bonne voie.


Quoi de neuf dans Modern Warfare 2 ?

En termes de nouveautés, nous avons des ajustements sur des points liés aux outils qui sont mis à disposition. Les avantages ont été adaptés / réajustés, il n’y en a que deux fixes et actifs au départ, le troisième est gagné au fur et à mesure du match et le quatrième est lié à notre performance pendant le séjour dans ce même match. Ghost a presque disparu, est malheureusement dans la Perk Room. Le bien-aimé Dead Silence fait partie de la mise à niveau sur le terrain et est gagné au cours du jeu, il n’existe pas en tant qu’avantage. Un autre ajout est Gunsmith 2.0, qui franchement, est un énorme gâchis, un gâchis qui prend du temps pour comprendre le but du changement.

Sur la mini-carte, il y a un autre cadeau empoisonné, les points rouges des tirs d’armes ennemies n’existent plus (hérité de Modern Warfare 2019). La lecture tactique des affrontements à travers les points rouges n’est pas une option, une question à poser à l’équipe de 3000 salariés. Il y a aussi un changement ahurissant dans le rechargement des armes. Il n’est pas possible d’annuler le rechargement, dès qu’on appuie sur l’action l’animation ne peut pas être annulée, on ne peut que changer d’arme et lorsqu’on revient sur celle qu’on était en train de recharger, l’animation est là en mode pause. Ce sont ces changements qui me font conclure que tout ce qui est bon est supprimé ou est inclus à travers un schéma pour rendre son utilisation aussi difficile que possible.


Au fil des ans, les fonctionnalités, qu’il s’agisse de mécanismes de jeu ou de comportement et de mouvement sur la carte, sont conçues pour un meilleur équilibre des matchs, afin que tout le monde se sente bien en jouant à Call of Duty, mais cette ligne bloque la perception de la progression dans le performance de chacun, en grande partie grâce à l’utilisation du SBMM qui réunit des joueurs avec des statistiques très similaires à chaque match. Le plaisir du multijoueur COD a pris fin il y a de nombreuses années, Modern Warfare 2 (2022) semble porter la difficulté de trouver du plaisir à un niveau inimaginable.

Les cartes auxquelles vous avez accès dans la version bêta sont plus ou moins les mêmes. Certains sont même terribles, trop déroutants et d’une dimension sans logique apparente pour les modes de jeu mis en œuvre. Avec trop de bâtiments et de pièces, des fenêtres et des portes ouvertes et de nombreux itinéraires à traverser. Parmi ceux auxquels j’ai joué dans la version bêta, mes favoris sont Farm 18 et Mercado Las Almas, qui sont évidemment les plus petits. Le musée Valderas et l’hôtel Breenbergh sont presque désagréables, immenses, avec trop d’itinéraires, de bâtiments, de trous, etc. Je ne comprends pas cette ligne de création de cartes pour le multijoueur. Les fans de ce mode demandent des choses simples, mais les producteurs semblent faire le contraire de ce qui est demandé, livrant des créations qui ne rappellent à personne.

À propos du mode 3ème personne

Mais tout n’est pas mauvais, nous avons l’inclusion inattendue d’un mode à la troisième personne qui fonctionne mieux que ce à quoi je m’attendais. Dans cette perspective, il y a du potentiel. Cela fonctionne très bien et on note que la perception de la carte est supérieure en raison de la vision périphérique accrue, malgré le mécanisme un peu gênant lors de la visée, qui passe en mode à la première personne traditionnel – c’est un peu intrusif. Il existe également de nouveaux modes de jeu, Prisoner Rescue et Knock Out. Je n’ai pas vu de potentiel dans ces modes, ils sont certainement de niche ou même pour des événements Esports compétitifs.

Ce n’est pas la version finale, mais il semble que ce soit assez proche. Est-ce vraiment l’expérience multijoueur pour le lancement ? Il y a beaucoup de questions à disséquer dans l’analyse finale. Ces deux années peuvent être douloureuses pour les aficionados du multijoueur, qui à mon avis meurt lentement depuis quelques années, en grande partie à cause des facteurs déjà évoqués. La satisfaction de jouer à Call of Duty a disparu, en grande partie à cause des changements imposés et tracés par des chemins qui vont vers la création d’un plateau de performance. Tout de même et avec des résultats identiques.


La plupart des questions que j’ai posées proviennent de tous ceux qui ont joué à Call of Duty depuis sa première apparition en 2003 (il y avait du multijoueur créé par des moddeurs), et l’arrivée du multijoueur officiel n’était que dans Call of Duty 2. Ces des observations moins positives peuvent passer par les joueurs les plus récents et même ceux qui arrivent maintenant dans votre univers, qui n’ont pas vécu ce qu’ils ont eu dans le passé. Cela peut plaire au niveau de joueurs le plus actuel, c’est certainement la direction prise il y a plusieurs années.

La bêta se poursuivra le 22, en format ouvert pour les consoles PlayStation et fermée pour Xbox et PC. Il est ensuite ouvert à tous du 24 au 26 septembre. Nous avons encore quelques jours pour le décortiquer davantage, mais l’essentiel de ce qui a été préparé pour les deux prochaines années est déjà complet et ne sera modifié que sur le long terme. Ce seront des mois de plaisir ou un voyage douloureux jusqu’à ce que le nouveau titre apparaisse en 2024.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT