Nouvelles Du Monde

Ukraine News ++ Kiev attaque à nouveau des cibles en Crimée ++

Ukraine News ++ Kiev attaque à nouveau des cibles en Crimée ++

2023-09-23 16:43:00

DSamedi matin, l’Ukraine a de nouveau attaqué des cibles dans la ville de Sébastopol, dans la péninsule de Crimée, annexée par la Russie en violation du droit international. Les sirènes des raids aériens ont retenti pendant environ une heure après que des débris de missiles interceptés sont tombés près d’une jetée, a écrit le gouverneur Mikhaïl Razvochayev sur Telegram.

Le service de ferry dans la région a été temporairement suspendu, puis repris. De fortes explosions ont également été entendues près de Vilne, dans le nord de la Crimée, suivies d’épais panaches de fumée, comme l’a rapporté une chaîne d’information pro-ukrainienne sur Telegram.

Kiev avait déjà attaqué vendredi le quartier général de la flotte russe de la mer Noire à Sébastopol. Le chef des renseignements militaires ukrainiens, Kyrylo Budanov, a déclaré samedi à Voice of America que neuf personnes avaient été tuées et 16 autres blessées lors de l’attaque de vendredi. Le général russe Alexandre Romanchuk se trouve dans un « état très grave ». Les informations de Boudanov n’ont pas pu être confirmées de manière indépendante dans un premier temps.

La situation actuelle en Ukraine

Source : Infographie WELT

Le ministère russe de la Défense a d’abord parlé de la mort d’un soldat, mais a ensuite déclaré que ce soldat avait disparu. La Crimée, annexée par la Russie en 2014, est une cible répétée des forces ukrainiennes depuis que le président russe Vladimir Poutine a ordonné une invasion totale de l’Ukraine il y a près de 19 mois.

Vous trouverez ici du contenu de tiers

Afin d’afficher le contenu intégré, votre consentement révocable à la transmission et au traitement des données personnelles est nécessaire, car les fournisseurs du contenu intégré exigent ce consentement en tant que fournisseurs tiers. [In diesem Zusammenhang können auch Nutzungsprofile (u.a. auf Basis von Cookie-IDs) gebildet und angereichert werden, auch außerhalb des EWR]. En réglant l’interrupteur sur « on », vous acceptez cela (révocable à tout moment). Cela inclut également votre consentement au transfert de certaines données personnelles vers des pays tiers, y compris les États-Unis, conformément à l’article 49, paragraphe 1, point a) du RGPD. Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet. Vous pouvez révoquer votre consentement à tout moment en utilisant le commutateur et la confidentialité en bas de la page.

Tous les développements dans le téléscripteur en direct :

15h00 – L’Ukraine affirme avoir abattu 14 drones russes

Selon des informations ukrainiennes samedi, la Russie a mené des attaques avec des drones dits « Shahed » de conception iranienne sur le front dans la région de Zaporizhzhia, au sud-est de l’Ukraine, et dans la région de Dnipropetrovsk, plus au nord. Toutefois, selon les informations ukrainiennes, 14 des 15 drones russes ont été abattus.

Lire aussi  Schnitzer propose une surtaxe de solidarité avec l'Ukraine

Par ailleurs, le gouverneur de Zaporizhzhia, Yuri Malashko, a rapporté que la Russie avait mené vendredi 86 attaques contre 27 colonies de la région. La plupart des lieux attaqués se trouvaient à seulement quelques kilomètres des combats. Un civil de 82 ans a été tué par des tirs d’artillerie.

13h14 – Général : L’Ukraine perce les lignes russes dans le sud du pays

L’armée ukrainienne a percé les lignes de défense russes dans le sud de l’Ukraine, selon le général en charge. “Sur le flanc gauche”, près du village de Verbowe, dans la région de Zaporizhzhia, “nous avons une percée et nous avançons”, a déclaré Oleksandr Tarnawskiji à la chaîne de télévision américaine CNN dans une interview diffusée samedi.

Le général à la tête de la contre-offensive ukrainienne a reconnu que les progrès étaient plus lents qu’espéré. “Pas aussi vite que prévu, pas comme dans les films sur la Seconde Guerre mondiale”, a déclaré Tarnawskiji. Mais il est important de « ne pas perdre cette initiative ».

lire aussi

Boris Pistorius devant des soldats en Lituanie

12h45 – L’ancien commandant de Wagner ayant fui vers la Norvège arrêté

Selon son avocat, un ancien commandant de la troupe de mercenaires Wagner qui avait fui vers la Norvège a été arrêté pour avoir franchi illégalement la frontière avec la Russie. Il s’agissait d’un malentendu, a expliqué l’avocat norvégien Brynjulf ​​Risnes. Son client Andrei Medvedev n’avait pas l’intention de franchir la frontière. Il voulait simplement trouver l’emplacement de la frontière par laquelle il a fui vers la Norvège en janvier. Medvedev n’était même pas près de la frontière, mais a été arrêté dans un taxi par la police.

Quitter la Norvège pour la Russie n’est autorisé qu’aux postes frontières désignés. Medvedev avait déclaré qu’il souhaitait demander l’asile en Norvège parce qu’il craignait pour sa vie en Russie. Cependant, en mai, il a déclaré vouloir retourner en Russie. Medvedev a fait la une des journaux du monde entier lorsqu’il a rendu compte des opérations menées avec la force mercenaire Wagner après son arrivée en Norvège.

10h55 – Ukraine : Des officiers supérieurs de la marine russe tués dans une attaque à Sébastopol

Selon l’armée ukrainienne, des officiers de la marine de haut rang ont également été tués lors de l’attaque ukrainienne contre le quartier général de la flotte russe de la mer Noire en Crimée.

“Les détails de l’attaque seront révélés dès que possible”, ont déclaré samedi les militaires de Kiev. Les tirs de roquettes ont eu lieu lors d’une réunion des dirigeants navals russes. Des dizaines d’« occupants » ont été tués et blessés, selon le communiqué.

L’Ukraine a attaqué vendredi le siège de Sébastopol. Selon les autorités de la péninsule annexée par la Russie depuis 2014, un incendie s’est déclaré à la suite de l’attaque à la roquette. L’armée ukrainienne a parlé d’une « attaque réussie ». Selon les informations russes, un seul soldat russe manquait à l’appel.

Lire aussi  Ukraine News ++ Le commandant de la flotte de la mer Noire est toujours en vie, selon la Russie ++

10h51 – Le ministre hongrois des Affaires étrangères Szijjarto rencontre son homologue russe Lavrov

Le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto a rencontré son homologue russe Sergueï Lavrov en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. “Ce serait bien si d’autres hommes politiques occidentaux faisaient de même”, a-t-il déclaré vendredi soir, selon l’agence de presse nationale hongroise MTI. Il y aurait alors davantage d’espoir que la guerre en Ukraine puisse prendre fin, a-t-il ajouté.

Szijjarto était le seul homme politique de premier plan d’un pays de l’UE à avoir rencontré le chef de la diplomatie russe en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Sous la direction du Premier ministre Viktor Orban, la Hongrie entretient de bonnes relations avec Moscou. Cela n’a pas changé même après le début de la guerre d’agression russe contre l’Ukraine en février de l’année précédente.

Budapest ne soutient que sans enthousiasme les sanctions européennes imposées à la Russie en raison de la guerre. Dans un certain nombre de cas, l’Union n’a pas pu adopter ses sanctions, ou seulement sous une forme édulcorée, en raison des menaces de veto de la Hongrie.

lire aussi

10h50 – La Russie met en garde contre le « danger » d’une nouvelle attaque ukrainienne en Crimée

Au lendemain d’une attaque ukrainienne contre le quartier général de la flotte de la mer Noire dans la péninsule de Crimée annexée, les autorités russes ont mis en garde contre de nouveaux tirs de roquettes. “Danger! Danger de missile ! », a écrit samedi le gouverneur de Sébastopol nommé par Moscou, Mikhaïl Razvochayev, sur le service en ligne Telegram.

Il a en outre demandé à la population de fermer les fenêtres et de rester à l’écart, de sortir des voitures et des transports en commun et de se rendre dans un endroit sûr. Un peu plus tard, il déclarait que « le danger était écarté ». Le gouverneur avait précédemment signalé que des parties d’une roquette étaient tombées « à l’extérieur de la ville ».

9h13 : Nouvelle explosion à Sébastopol – Les Russes parlent de défense anti-aérienne

Un jour après l’attaque réussie des Ukrainiens contre le quartier général de la flotte russe de la mer Noire, de nouvelles explosions ont eu lieu dans la péninsule de Crimée annexée. “Selon des informations préliminaires, la défense aérienne a été déployée à Sébastopol”, a écrit sur Telegram le chef d’équipage russe de la région, Mikhaïl Razvochayev. Des débris de missiles sont tombés dans un quartier au nord de la ville où la flotte de la mer Noire a sa base principale, a-t-il ajouté. Cela n’a pas pu être vérifié de manière indépendante.

Des photos d’un nuage de fumée dans le ciel ont été partagées sur les réseaux sociaux et il a été suggéré qu’il y avait un dépôt de munitions russe dans la zone touchée. Vendredi également, la partie russe n’a initialement parlé que de chutes de débris de roquettes, mais l’attaque ukrainienne s’est finalement avérée bien plus réussie : les missiles ont gravement endommagé l’important et symbolique bâtiment naval russe.

22h58 – Reportage : Biden aurait promis des missiles Zelensky ATACMS

Selon des informations concordantes des médias américains, les États-Unis pourraient bientôt fournir à l’Ukraine des missiles ATACMS à plus longue portée. Le gouvernement américain fournira bientôt le système d’armes demandé par Kiev pour se défendre dans la guerre d’agression russe, ont-ils rapporté. « Washington Post » et la chaîne américaine Actualités NBC vendredi, citant plusieurs sources proches du dossier.

Selon le Washington Post, il s’agit d’une variante d’ATACMS pouvant être équipée de munitions à fragmentation. NBC News a rapporté que le président américain Joe Biden avait promis de fournir au président ukrainien Volodymyr Zelensky “un petit nombre” d’ATACMS lors de sa visite à Washington jeudi.

Le gouvernement américain n’a pas confirmé ces informations. “Je n’ai rien à annoncer”, a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, interrogée lors du point presse de vendredi. Mais il a toujours été clair dans le passé que les ATACMS ne sont pas exclus.

Un système ATACMS en action au large des côtes sud-coréennes (photo prise le 5 juillet 2017)

Un système ATACMS en action au large des côtes sud-coréennes (photo prise le 5 juillet 2017)

Quelle: via REUTERS

L’Ukraine réclame depuis longtemps à Lockheed Martin des missiles ATACMS d’une portée allant jusqu’à 300 kilomètres. Ils sont tirés depuis le sol sur des cibles au sol et frappent avec une grande précision. Les modèles plus récents peuvent être dirigés, les plus anciens ne le peuvent pas. En raison de leur portée, ils sont souvent comparés aux corps de marche allemands Taurus, ce que Kiev exige également. Les missiles de croisière Taurus sont adaptés à la destruction de bunkers et de postes de commandement protégés jusqu’à 500 kilomètres.

Avec les deux systèmes d’armes, on craint que des cibles en Russie ne soient également attaquées. Cependant, Kiev rejette cette affirmation comme étant infondée. Outre l’ATACMS et le Taurus, les armes d’une portée de plusieurs centaines de kilomètres comprennent également les missiles de croisière Storm Shadow et Scalp, que Kiev a reçus de la Grande-Bretagne et de la France.

22h55 – Le Premier ministre canadien promet à l’Ukraine un programme d’aide d’une valeur de 453 millions d’euros

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a promis à l’Ukraine une aide financière totalisant 650 millions de dollars canadiens (environ 453 millions d’euros) lors de la visite du président Volodymyr Zelensky. Le programme d’aide sur trois ans comprend environ 50 véhicules blindés et la formation de pilotes ukrainiens sur des avions de combat F-16, a déclaré Trudeau au Parlement canadien à Ottawa.

Il continuera à soutenir l’Ukraine « avec force et sans équivoque ». L’aide désormais promise s’ajoute aux quelque 8,9 milliards de dollars canadiens déjà fournis par Ottawa.

Zelensky a déclaré : « Lorsque nous demandons du soutien au monde, il ne s’agit pas seulement d’un conflit ordinaire. » Il s’agit de « sauver la vie de millions de personnes – littéralement notre salut ».



#Ukraine #News #Kiev #attaque #nouveau #des #cibles #Crimée
1695479758

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT