Nouvelles Du Monde

Quel est le programme du sommet climatique COP28 de cette année ?

Quel est le programme du sommet climatique COP28 de cette année ?

2023-11-27 10:12:05

27 novembre (Reuters) – Après une année de chaleur et de sécheresse record, le sommet de l’ONU sur le climat de cette année abordera un ensemble de questions controversées pour les pays qui s’efforcent de trouver un terrain d’entente dans la lutte contre le changement climatique, notamment l’opportunité d’éliminer progressivement les combustibles fossiles et les moyens de les financer. la transition énergétique dans les pays en développement.

Voici les questions clés des négociations de deux semaines de la COP28 qui débuteront le 30 novembre à Dubaï.

FAIRE LE BILAN DES PROGRÈS CLIMATIQUES

La tâche principale de la COP28 est une première évaluation des progrès réalisés par les pays vers l’atteinte de l’objectif de l’Accord de Paris de 2015 consistant à limiter l’augmentation de la température mondiale à “bien en dessous” de 2 degrés Celsius, tout en visant 1,5°C.

Les efforts mondiaux étant à la traîne, les pays tenteront, au cours de ce « bilan mondial », de se mettre d’accord sur un plan visant à mettre le monde sur la bonne voie pour atteindre les objectifs climatiques, qui pourrait inclure des mesures urgentes visant à réduire les émissions de CO2 ou à stimuler les investissements dans les technologies vertes.

Alors que les négociations de la COP28 commencent, les pays sont en désaccord sur la question de savoir si cet exercice devrait obliger tous les pays ou seulement les pays les plus riches du monde à faire plus, car ils ont historiquement émis le plus d’émissions contribuant au réchauffement de la planète.

Lire aussi  Un cas de poliomyélite découvert dans la banlieue de New York, le premier depuis des décennies

Les pays devraient mettre à jour leurs objectifs et plans nationaux de réduction des émissions d’ici 2025.

L’AVENIR DES COMBUSTIBLES FOSSILES

Les discussions les plus difficiles de la COP28 pourraient porter sur le rôle futur des combustibles fossiles et sur la question de savoir si les pays devraient s’engager à commencer à éliminer progressivement l’utilisation du charbon, du pétrole et du gaz émetteurs de CO2.

Les pays ont convenu lors de la COP26 de réduire progressivement l’utilisation du charbon, mais ils n’ont jamais accepté d’abandonner tous les combustibles fossiles – la principale source d’émissions responsables du réchauffement de la planète.

Les États-Unis, l’Union européenne et de nombreux pays vulnérables au climat insistent sur un accord final lors de la COP28 qui engagerait les pays à éliminer progressivement les combustibles fossiles. Mais le Groupe des 20 n’est pas parvenu à se mettre d’accord sur ce point lors de son sommet de juillet, et des pays, dont la Russie, ont déclaré qu’ils s’opposeraient à l’élimination progressive des combustibles fossiles.

Alors que le nouveau président des Émirats arabes unis pour la COP28, Sultan al-Jaber, a déclaré que la réduction progressive des combustibles fossiles était « inévitable », les pays attendent de voir si les Émirats arabes unis pousseront d’autres pays riches en pétrole à soutenir cette idée lors de la COP28. Jaber a été critiqué pour son double rôle de chef de la société pétrolière et gazière publique des Émirats arabes unis, ADNOC, et de nouveau président des négociations sur le climat.

TECHNOLOGIES POUR LUTTER CONTRE LES ÉMISSIONS

Les Émirats arabes unis et d’autres pays dont l’économie dépend des combustibles fossiles souhaitent que la COP28 mette l’accent sur les technologies naissantes conçues pour capter et stocker les émissions de CO2 sous terre.

Même si l’Agence internationale de l’énergie estime que ces technologies de réduction des émissions sont cruciales pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux, elles sont également coûteuses et ne sont pas actuellement utilisées à grande échelle. L’UE et d’autres craignent qu’ils soient utilisés pour justifier la poursuite de l’utilisation des combustibles fossiles.

Lire aussi  Le tourisme en Russie chute à 4 % des niveaux d'avant la pandémie au milieu de la guerre en Ukraine

AMÉLIORER LA CAPACITÉ EN ÉNERGIE PROPRE

Les pays envisageront de fixer des objectifs visant à tripler la capacité d’énergie renouvelable et à doubler les économies d’énergie d’ici 2030 – une proposition faite par l’Union européenne, les États-Unis et la présidence de la COP28 des Émirats arabes unis.

Cette proposition devrait gagner un large soutien, les principales économies du G20, dont la Chine, soutenant déjà l’objectif des énergies renouvelables. Mais l’UE et certains pays vulnérables au climat insistent pour associer cet engagement à stimuler les énergies renouvelables à l’élimination progressive des combustibles fossiles, provoquant ainsi un conflit.

FINANCEMENT DES COÛTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

La lutte contre le changement climatique et ses conséquences nécessitera des investissements considérables – bien plus que ce que le monde a prévu jusqu’à présent.

Les pays en développement auront besoin d’au moins 200 milliards de dollars chaque année d’ici 2030 pour s’adapter à l’aggravation des impacts climatiques comme la montée des eaux côtières ou les tempêtes, selon l’ONU. De plus, ils auront besoin de financement pour remplacer l’énergie polluante par des sources propres.

Il y a aussi le coût des dommages déjà causés par les catastrophes climatiques. Lors de la COP28, les pays seront chargés de mettre en place un fonds « pour les pertes et les dommages » pour y contribuer, qui, selon les pays en développement, devrait débloquer au moins 100 milliards de dollars d’ici 2030.

Ces prix énormes rendent les négociations de l’ONU sur le climat tendues.

Les nations vulnérables souhaitent que davantage d’argent soit dépensé pour s’adapter à un monde qui va certainement se réchauffer au cours des prochaines décennies. Ils veulent que les pays riches, dont les émissions passées de CO2 ont largement contribué au changement climatique, paient le prix.

Lire aussi  L'ancien associé de Levi & Korsinsky remporte une action en représailles contre un cabinet d'avocats

L’UE et les États-Unis ont déclaré qu’ils investiraient de l’argent dans le fonds pour les dommages climatiques lors de la COP28, mais ils évoquent également la nécessité d’un financement privé pour aider. Les pays riches subissent également des pressions pour prouver qu’ils ont respecté leur engagement en matière de financement climatique, à savoir fournir 100 milliards de dollars par an aux pays en développement.

« OFFRES SECONDAIRES »

En dehors des négociations officielles de l’ONU, les gouvernements et les entreprises feront leurs propres annonces.

Les Émirats arabes unis envisagent de lancer un engagement volontaire des sociétés pétrolières et gazières à réduire leurs émissions, dans le but d’impliquer l’industrie des combustibles fossiles dans la lutte climatique.

Parmi les autres initiatives qui devraient être annoncées en marge de la COP28 figurent des engagements visant à réduire les émissions de méthane, un gaz à effet de serre, à limiter les émissions provenant de la climatisation et à restreindre le financement privé des centrales à charbon.

Reportage de Kate Abnett; Montage par Katy Daigle et Josie Kao

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Acquérir des droits de licenceouvre un nouvel onglet

Kate Abnett couvre la politique climatique et énergétique de l’UE à Bruxelles, rendant compte de la transition verte en Europe et de la manière dont le changement climatique affecte les personnes et les écosystèmes dans toute l’UE. D’autres domaines de couverture incluent la diplomatie climatique internationale. Avant de rejoindre Reuters, Kate a couvert les marchés des émissions et de l’énergie pour Argus Media à Londres. Elle fait partie des équipes dont les reportages sur la crise énergétique européenne ont remporté deux prix de journaliste Reuters de l’année en 2022.

#Quel #est #programme #sommet #climatique #COP28 #cette #année
1701074993

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT