Nouvelles Du Monde

Protection contre les tiques|Encéphalite à tiques (ETB)|Maladie de Lyme | Gesundheit-Aktuell.de

Protection contre les tiques|Encéphalite à tiques (ETB)|Maladie de Lyme |  Gesundheit-Aktuell.de

2024-03-01 02:00:00

Ce qui est dangereux avec les tiques, ce sont les agents pathogènes qu’elles transmettent. Une infection par l’encéphalite à tiques (ETB) et la maladie de Lyme peut entraîner des complications désagréables. Les mesures défensives recommandées telles que des vêtements longs et des chaussures fermées, un chapeau et un insectifuge constituent la première ligne de prévention. Les vêtements doivent être aussi légers que possible afin que les tiques qui rampent dessus soient facilement visibles. Toutes les zones cutanées exposées doivent être traitées avec un répulsif contre les tiques. Ce qui est particulièrement important, ce sont les endroits où les tiques peuvent passer des vêtements à la peau. Mais les tiques ne piquent pas tout de suite. Vous cherchez d’abord un endroit abrité. Ils préfèrent aspirer les plis du corps, la zone capillaire de la tête, l’arrière des genoux, les aisselles ou la zone génitale.

Les personnes particulièrement exposées sont celles qui passent du temps dans des zones à risque telles que les forêts, les prairies et les champs pour leur travail ou leurs loisirs. Il s’agit notamment des ouvriers forestiers et des forestiers ainsi que des randonneurs, des enfants, des vététistes, des joggeurs, des campeurs, des pêcheurs et des cueilleurs de champignons. L’acte de piqûre lui-même dure au maximum 15 minutes et est indolore grâce à la piqûre anesthésiante de la tique. Immédiatement après la piqûre, la tique est visible sous la forme d’un petit point noir. Tous les agents pathogènes contenus dans la salive de la tique pénètrent dans l’hôte et, en même temps, les agents pathogènes présents dans les tissus de l’hôte sont aspirés dans l’intestin de la tique avec le repas de sang. En cas d’infection par le virus TBE, il n’est pas nécessaire que la tique suce du sang pendant une longue période, mais plus la tique peut sucer longtemps, plus le risque de transmission d’agents pathogènes est élevé. Il faut donc retirer la tique le plus rapidement possible. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne faut pas le prétraiter avant de le retirer. En cas d’irritation externe, la tique produit davantage de salive ou de vomissements. Cela entraîne la transmission d’un plus grand nombre d’agents pathogènes dans le sang. Le processus est mieux effectué avec une pince à épiler ou une pince à tiques spéciale. Pour ce faire, placez la pince à épiler le plus profondément possible sur la peau et tirez la tique vers le haut. Après le retrait, le site de la plaie doit être soigneusement désinfecté et, dans la plupart des cas, un médecin doit être consulté.

Lire aussi  Effets médicinaux de la lavande | Gesundheit-Aktuell.de

Jusqu’à 30 % des victimes présentent initialement des symptômes pseudo-grippaux avec une fièvre modérée, des maux de tête, des courbatures et des étourdissements après une période d’incubation de 3 à 14 jours. Après un intervalle sans fièvre, un patient sur trois développe des maladies secondaires telles que la méningite typique avec de graves maux de tête et une forte fièvre, une encéphalite, une fièvre récurrente et la borréliose de Lyme. La cause de la TBE ne peut pas être traitée. Étant donné que seuls les symptômes sont atténués, il peut en résulter des troubles de la parole et de la conscience et, dans le pire des cas, une paralysie permanente, entraînant la mort chez environ un à deux pour cent des personnes touchées.

La seule protection utilisée par de nombreuses personnes est la vaccination contre la maladie transmise par les tiques. La vaccination de base comprend trois vaccinations partielles. Deux vaccinations sont administrées à un à trois mois d’intervalle. Une revaccination a lieu après environ un an. La protection vaccinale est alors efficace pendant au moins trois ans. Un recyclage doit être effectué au plus tard tous les trois à cinq ans. Les vacanciers spontanés ont également la possibilité de se faire vacciner rapidement. En principe, il est également possible de faire vacciner les enfants contre la TBE dès l’âge d’un an.



#Protection #contre #les #tiquesEncéphalite #tiques #ETBMaladie #Lyme #GesundheitAktuell.de
1709251626

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT