nouvelles (1)

Newsletter

Première grande convention collective de travail rompue : les salariés du secteur de la maintenance gagnent 10,3 % | Économie

La première grande convention collective de travail de notre pays a été rompue pour restaurer le pouvoir d’achat des salariés. Environ 16 000 employés du secteur de la peinture et de l’entretien peuvent compter sur une augmentation de salaire de pas moins de 10,3 % à partir du 1er janvier. L’organisation de branche MaintenanceNL et les syndicats l’ont annoncé vendredi.

Selon l’association patronale AWVN, il s’agit de la première grande convention collective de travail dans laquelle cela se produit. “Nous voyons que les partis veulent en parler. La situation est maintenant également différente de celle d’il y a deux ans, par exemple. Nous avons affaire à une inflation vertigineuse et à une pénurie sur le marché du travail. Les employeurs veulent garder leurs employés.”

L’augmentation de salaire est destinée, entre autres, aux salariés de l’entretien immobilier, de la rénovation, de la restauration, de l’isolation, de la peinture, de la vitrerie et de la conservation industrielle des métaux.

Les employeurs et les syndicats évoquent le défi auquel est actuellement confronté le secteur de la maintenance dans notre pays : la crise énergétique, l’incertitude géopolitique, le défi de la durabilité et les pénuries sur le marché du travail.

“En outre, une augmentation régulière des salaires comme une augmentation des coûts est effectivement impensable d’une part, mais d’autre part il est nécessaire de maintenir le pouvoir d’achat des salariés concernés. Il est également destiné à attirer de nouveaux employés”, selon le des soirées.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT