Nouvelles Du Monde

Polémique sur le dopage et le lait de vache lors d’une manche de Coupe du monde de cyclocross

Polémique sur le dopage et le lait de vache lors d’une manche de Coupe du monde de cyclocross

Alors que la commune de Flamanville accueille ce week-end une manche de la Coupe du monde de cyclocross, une polémique met les autorités locales en colère. L’agent des Belges Toon Aerts et Shari Bossuyt a en effet alerté les participants à la course sur le lait de vache consommé dans cette région. Selon lui, ses deux poulains ont tous deux contrôlés positifs au métabolite du létrozole après une course dans la région (en janvier 2022 pour Aerts et en mars 2023 pour Bossuyt) et l’agent remet donc la faute sur le fait qu’ils auraient bu du lait contaminé. Pour rappel, Toon Aerts a écopé d’une suspension de deux ans suite à ce contrôle positif. Il devrait reprendre le chemin des labourés à partir de février 2024. Shari Bossuyt a elle aussi été suspendue par son équipe.

Toon Aerts s’en prend à l’UCI après la confirmation de sa suspension pour dopage: “La présomption d’innocence n’existe tout simplement pas”

Lire aussi  Calendrier de la Coupe du monde en direct aujourd'hui 25 novembre

”Leurs dossiers présentent trop de similitudes pour les négliger. Le métabolite du létrozole peut être présent dans le lait de vache”, affirme l’agent dans des recommandations adressées aux coureuses et coureurs belges engagés à Flamanville. “C’est pour cela que nous avons personnellement conseillé à nos athlètes de consommer le moins possible de produits laitiers provenant de la région […] Nous leur avons conseillé d’amener toute leur nourriture de Belgique”, lit-on encore dans des propos rapportés par Sporza. L’agent précise toutefois que la contamination via le lait local représente leur hypothèse privilégiée, “mais elle n’a pas été confirmée par des analyses de laboratoire”.

Les recommandations de l’agent belge ont agacé les autorités de Flamanville, et Stéphane Leclère, président du comité d’organisation de la manche de Coupe du monde. “C’est une polémique créée pour faire parler d’eux”, a dénoncé auprès d’Ouest-France ce dernier, en colère avec le timing de l’annonce du manager de Bossuyt et Aerts : “Ils avaient déjà sorti ça à l’époque […] Et il ressort ça deux ans après, pile durant notre week-end de Coupe du monde à Flamanville”. “Je ne suis pas spécialiste dans ce domaine, mais en tant que Normand, c’est la première fois que j’entends parler de ce genre de produit”, a ajouté Stéphane Leclère, “et à ma connaissance, aucun sportif normand n’a jamais été contrôlé positif ou suspecté de dopage à cause de produits laitiers normands. Et Dieu sait qu’on en consomme !”.

Lire aussi  Mercato : Kylian Mbappé convoité par le Real Madrid et le PSG

Tour de France: l’éternel débat sur le dopage refait surface

#Une #polémique #pour #faire #parler #deux #lorganisation #cyclocross #Flamanville #colère #contre #lagent #Toon #Aerts #Shari #Bossuyt
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT