Nouvelles Du Monde

Nouvelle-Zélande contre Australie : les Black Caps livrent un cricket macabre lors de la deuxième journée du premier test à Basin Reserve

Nouvelle-Zélande contre Australie : les Black Caps livrent un cricket macabre lors de la deuxième journée du premier test à Basin Reserve

2024-03-01 13:43:08

Après des mois d’anticipation, des milliers de personnes regardant avec optimisme, les Black Caps ont livré certains de leurs crickets les plus macabres depuis une décennie.

La Nouvelle-Zélande a terminé ce soir la deuxième journée du premier test en espérant un autre miracle, après s’être réveillée ce matin avec des ambitions accrues d’une rare victoire contre l’Australie.

Les touristes ont commencé le 279-9 à la Réserve du Bassin. Les hôtes disposaient d’un bon argument pour conserver l’avantage. Puis, en deux séances inconvenantes, le match s’est déroulé comme il le fait si souvent lorsque ces équipes se rencontrent.

Un stand record de 10e guichet ; une collision ruineuse à mi-lancement ; deux frappeurs en forme tombant amoureux des canards ; deux autres partent en autant de livraisons.

PublicitéFaites de la publicité avec NZME.

Soudain, les Black Caps avaient une fiche de 29-5, toujours à la traîne des champions du monde en titre par 354 points, toutes les chances de remporter une série étant presque anéanties.

Mais pas complètement. Pas après que Glenn Phillips ait contre-attaqué avec 71 balles sur 70 pour aider son équipe à chanceler à 179, avant que Tim Southee n’élimine Steve Smith et Marnus Labuschagne pour quitter l’Australie 13-2 sur des souches.

Et pas après ce qui s’est passé à Wellington l’été dernier, lorsque les hôtes étaient également en difficulté et contraints de suivre l’Angleterre, pour ensuite organiser un retour improbable qui s’est transformé en une victoire miraculeuse d’un point.

Lire aussi  Le Credit Suisse se démène pour finaliser la refonte à l'approche de la date limite

La Nouvelle-Zélande a entamé à cette occasion son deuxième tour avec 226 courses en retard. Cette fois, lorsque les touristes ont évité le suivi, ils étaient 204 derrière et ont gâché une première séance au cours de laquelle ils ont été joués par une paire de guichets finaux.

PublicitéFaites de la publicité avec NZME.

Une grande partie du mérite revient à Cameron Green, qui a mené une exposition sur le bâton dans de telles circonstances tout en convertissant un jour un siècle en un nouveau test meilleur de 174no. Josh Hazlewood s’en est également bien acquitté en obtenant 22, son score le plus élevé en huit ans.

Mais les Black Caps étaient bâclés dans l’exécution et dépourvus d’imagination, permettant à Green de faire ce qu’il voulait tandis que la frustration ne cessait de croître.

Après que le n°4 ait réussi quelques six et que Hazlewood ait franchi les premières limites, Southee n’a pas tardé à positionner les joueurs défensifs sur la limite du côté de la jambe tout en demandant à ses quilleurs d’être courts.

Quels que soient les mérites de cette tactique – à domicile sur ce qui avait été une piste utile en jouant au n°11 – l’attaque était incapable de la mener à bien.

Au lieu de faire pression, et encore moins de prendre un guichet, les quilleurs ont envoyé leurs videurs bien au-dessus des frappeurs et, dans le cas de Scott Kuggeleijn, même jusqu’à la limite. La Nouvelle-Zélande a concédé 20 larges et 41 extras au total – le troisième plus haut total autorisé dans l’histoire des tests.

Lire aussi  Jonathan Milan part pour Lidl Trek et les EAU renouvellent Marc Soler, McNulty, les Oliveiras et Laengen

Les overs se déroulaient selon un schéma incroyablement prévisible : Green commençait par une frappe, refusait un simple, ignorait une balle courte, collectait une limite et se dirigeait facilement vers l’extrémité opposée pour tout recommencer.

Ce fut une matinée frustrante pour Matt Henry et les Black Caps. Photo / Sport photo

Après que le déjeuner ait été retardé et que la misère des hôtes se soit étendue, Matt Henry a finalement terminé la manche en faisant attraper Hazlewood pour terminer son deuxième parcours de cinq guichets lors des tests.

Le 10e guichet avait atteint 116, surpassant le record précédent de n’importe quelle nation contre la Nouvelle-Zélande : le tristement célèbre 114 organisé par les Australiens Glenn McGrath et Jason Gillespie en 2004.

Démoralisés ce jour-là par deux tailenders marquant des demi-siècles, les Black Caps se sont sommairement effondrés à 76 all out. Et l’histoire semblait prête à se répéter puisqu’une première séance misérable était suivie d’une seconde embarrassante.

Le renvoi de Tom Latham au cinquième rang par Mitchell Starc était mauvais mais pas choquant ; l’ouvreur approche d’un an sans test d’un demi-siècle.

PublicitéFaites de la publicité avec NZME.

Ce qui s’est passé ensuite est choquant, alors que Kane Williamson a suivi trois siècles en quatre manches contre l’Afrique du Sud en étant éliminé à zéro dès sa deuxième balle, en réclamant un simple qui n’était pas là et en entrant en collision avec Will Young.

Lire aussi  Un gangster armé d'un pistolet condamné à une peine réduite pour « dépravation » de son éducation

Double centurion le mois dernier, Rachin Ravindra est également tombé amoureux d’un canard à trois balles, coupant au point lors d’une fin prématurée à ses premières manches tests dans sa ville natale.

Daryl Mitchell était un guichet rare qui devait à un bon bowling, repoussant Pat Cummins, tandis que la balle suivante, Will Young, chatouillait Mitch Marsh au coin du gardien.

Phillips et Tom Blundell ont au moins offert un peu de combat, même si le premier a eu la chance d’échapper à deux bords au début de sa manche. La paire a ajouté 84 balles sur 86 avant que Blundell ne soit rattrapé par Nathan Lyon.

La manche a ensuite été résumée par une mission kamikaze de Kuggeleijn, dont la sélection a été présentée par la Nouvelle-Zélande comme renforçant le frappeur. Alors que Phillips avait besoin d’autant de frappes que possible, le novice du test a survécu à un cri de poids lourd du premier ballon de Lyon avant de danser vers le guichet et d’envoyer une simple prise directement au milieu du guichet.

La queue bouclée, Southee semblait avoir conclu la journée avec quelques moments positifs, seulement pour renverser Lyon au troisième glissement du dernier ballon d’Henry. C’était une fin beaucoup plus appropriée.

PublicitéFaites de la publicité avec NZME.


#NouvelleZélande #contre #Australie #les #Black #Caps #livrent #cricket #macabre #lors #deuxième #journée #premier #test #Basin #Reserve
1709292456

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT