Notes n°1 : les requins profitent d’une victoire acharnée sur les jets 4-3

| |

Première période

Two in: Les pieds de Vlasic sortant de DZ avec la rondelle semblent lents. Un pas ou deux, il peut tenter l’attaque. Au lieu de cela, il le renvoie simplement aux Jets. Jeu sûr, mais le pas perdu fait la différence.

La couture sur le banc des Sharks de San Jose ne démarre pas rapidement, Wheeler passe à côté de lui pour de bonnes chances. La colline nettoie.

Avant le but, Vlasic avait nettoyé la rondelle avec le temps, on dirait qu’il passe devant Simek. Puis Balcers remporte la rondelle dans le coin, bien, mais Copp obtient un bâton sur sa passe à Vlasic. Même vieille histoire, Winnipeg contrôle le jeu, Dubois comprend, on dirait qu’il domine Simek devant.

Six in: Eh bien, au moins Karlsson a l’air vif. Et Meier a l’air rapide et engagé.

Neuf : Ferraro prend la rondelle de Scheifele, c’est beau.

Dix en: Eklund trouve Simek dans la fente, peut-être dans les pieds de Simek, mais bonne patience.

Neuf à gauche: le chiffre d’affaires de Karlsson en Nouvelle-Zélande, deux contre un dans l’autre sens pour les Jets.

Sept à gauche: Eklund échappe à un coup de Dillon qui fait trembler les os, fait mal paraître Dilly. Bien que cela force un cadeau Eklund.

Six à gauche : Karlsson charge au milieu de la glace sur l’attaque de Dubois, laissé dans la poussière. Défense Matador, cède trop facilement le couloir central.

Quatre à gauche : En sortant, Dahlen doit relever ses pieds. Meier a aussi besoin d’aide, Meier la lui donne, mais l’alligator Dahlen l’arme, retournement.

Pas une bonne passe D-à-D de Ferraro à Burns, Ehlers a une échappée, mais Burns et Ferraro se précipitent pour regagner du terrain, empêchant une bonne chance. Ehlers pense qu’il a été coupé par Burns par derrière, et peut-être, mais bon, ça a marché.

Deuxième période

Premier quart de travail, Scheifele se retrouve en quelque sorte seul devant Hill. Hill reste fort, mais cela ressemble aux mêmes vieux requins. Lors d’une nouvelle surveillance, Burns attendait un laissez-passer de Couture et Ferraro, et d’accord, il y avait deux Sharks sur un Jet là-bas (Connor). L’un de ces deux doit s’en charger.

Joli choix doux de Couture sur Wheeler sur shortie Cogliano. Rusé.

Cinq en : Pederson fait du bon travail sur PK pour éliminer Scheifele dans le coin, ne vous inquiétez pas pour la rondelle. La tête haute.

Huit en: Eklund a eu du mal à négocier dans la zone des entrées PP. On a finalement conduit à shortie contre. Puis un hors-jeu là-bas. Il a besoin de respirer ici.

Neuf à gauche : Vlasic fait revenir la rondelle dans Hill, prend un moment, fait un jeu. Faites rebondir les planches devant un Jet pour attendre Shark. Besoin de plus de ça de sa part. Il ne peut pas simplement y renoncer au premier signe de problème.

Huit à gauche: les Jets reniflent la passe de base des Sharks de San Jose sur PP. Mais là, bel échange de Karlsson et Eklund à l’entrée là-bas. Puis la prochaine fois sur la glace, Weatherby sonne – wow. Ça a l’air propre, quelle façon de commencer votre carrière. Bon travail de Labanc pour l’amener à Karlsson dans la fente – passé à travers un Jet et Karlsson a tenu pendant un temps pour laisser à Weatherby un peu plus de temps pour tirer.

Cinq à gauche: Harkins s’est presque cassé en courant à Eklund. Le Gecko recommence. Mais ensuite, Eklund essaie une jolie passe entre les jambes du revers du mur en cas d’évasion, d’interception. Hill l’efface, mais cela doit être nettoyé.

Trois à gauche : Belle entrée, contrôle du jeu par Karlsson. Sauf qu’une erreur défensive flagrante – celle de Dubois, pas le deux contre un – promettait un match de sa part. Cela ne me dérange pas tellement le deux contre un, il essaie clairement de faire en sorte que quelque chose de grand se produise là-bas. La merde arrive. Mais le jeu doux contre Dubois, il doit donner plus sur D.

Balcers, soit dit en passant, est le seul requin qui ressemble à un homme différent cette année. Il n’est pas encore apparu sur la feuille de match, mais il le fera.

Troisième période

Et maintenant, Stanley fait une chute en essayant de vaincre Eklund pour commencer la période.

Objectif Hertl : Maintenant, Eklund était de la dynamite sur ce PP : après des entrées difficiles par l’unité Burns, Karlsson et sa compagnie entrent, s’installent. En haut, Eklund a fait paraître Lowry idiot.

Et voilà, Balcers. Nifty garde le cap par Rudy, échappe à Dillon. Travail horrible de Connor pour suivre les Balcers marchant dans la fente. Aussi, j’adore le match de Meier ce soir. Direct et dangereux. Et tout cela a été déclenché par une subtile passe de Karlsson NZ à Balcers, a pris Scheifele un pas derrière.

Je pense que les entraîneurs adoreront aussi que Meier se lance directement dans la mêlée – un signe d’engagement, je pense.

Voyons comment les San Jose se défendent avec une avance tardive d’un but. Tous les yeux sur Hill ici pour être une présence que Martin Jones n’était pas.

Il en reste trois : je n’aime pas toujours Middleton avec la rondelle, mais il fait une belle passe rebondissante à Karlsson là-bas. Gardez les choses simples et faciles pour Karlsson, défendez fort, il pourrait garder son travail.

Bienvenue dans votre nouvelle maison pour les dernières nouvelles, analyses et opinions des Sharks de San Jose. Aimez-nous sur Facebook, Suivez-nous sur Twitter et n’oubliez pas de vous abonner à SJHN + pour tous nos contenus réservés aux membres de Sheng Peng et du réseau National Hockey Now, ainsi qu’une expérience de navigation sans publicité.

Previous

Équipement de construction pour la construction de la Russie

Deux renforts de plus pour le Gazélec Ajaccio • Actufoot • Actu du foot pro/amateur

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.