Nouvelles Du Monde

Manifestation en Espagne contre l’amnistie des indépendantistes catalans

Manifestation en Espagne contre l’amnistie des indépendantistes catalans

Publié

EspagneNouvelle manif contre l’amnistie des indépendantistes catalans

Alberto Núñez Feijóo, organisateur de la manifestation, a exigé la fin des contacts étrangers entre les socialistes et les indépendantistes catalans du parti Carles Puigdemont, Ensemble pour la Catalogne.

Les manifestants se sont rassemblés dans un parc de Madrid.

AFP

Des milliers de manifestants ont une nouvelle fois dénoncé dimanche à Madrid le projet d’amnistie des indépendantistes catalans poursuivis pour la tentative avortée de sécession de 2017, grâce auquel le socialiste Pedro Sánchez a obtenu leur soutien pour gouverner l’Espagne pendant quatre années supplémentaires.
« J’exige au nom de ce pays que ces absurdités cessent », a déclaré le leader du Parti populaire (PP, conservateur), Alberto Núñez Feijóo, organisateur de la manifestation, à la foule rassemblée dans un parc de Madrid.

Núñez Feijóo a ainsi exigé la fin des contacts étrangers entre les socialistes et les indépendantistes catalans du parti Carles Puigdemont, Ensemble pour la Catalogne (Junts per Catalunya), qui s’est enfui en Belgique en 2017 et a ainsi échappé à la justice espagnole. Quelque 8000 personnes ont participé à la manifestation, selon les chiffres de préfecture, alors que les organisateurs ont fait état de 15’000. Le leader conservateur a fait allusion à Puigdemont en critiquant le fait que Sánchez
« rend des comptes à ceux qui sont recherchés et capturés ».

Lire aussi  La programmation d'Osheaga 2024 - Le Canal Auditif

La manifestation a eu lieu au lendemain de la première réunion en Suisse entre des représentants du parti de Puigdemont et des socialistes portant sur l’accord par lequel ce parti soutenait l’investiture de Sánchez en échange de la promesse de promouvoir une loi d’amnistie. Dès que cette éventuelle amnistie, en cours de traitement au Parlement, a été annoncée, la droite et l’extrême droite sont descendues dans les rues et, lors de la plus grande des manifestations, 170’000 personnes
se sont rassemblées à Madrid le 12 novembre, selon la préfecture.

La réunion de samedi en Suisse s’est terminée par l’annonce que le Salvadorien Francisco Galindo Vélez, un diplomate expérimenté dans les négociations de paix, veillera au respect des accords en tant que médiateur.

Núñez Feijóo a attaqué Sánchez pour avoir accepté cette médiation réclamée par les indépendantistes. Les conservateurs ont également critiqué le secret qu’ils considèrent comme entourant les contacts entre indépendantistes et socialistes. « Est-ce qu’un référendum sur l’indépendance est en cours de négociation? », s’est interrogé devant la presse Juanma Moreno, président de la région d’Andalousie (sud) et figure émergente du PP.

Lire aussi  Le Nigeria va voter, les opérations ralentissent et la colère éclate

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

AFP

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT