Nouvelles Du Monde

L’ONU prévient que deux bateaux à la dérive sur la mer d’Andaman avec 400 Rohingyas à bord ont désespérément besoin d’être secourus

L’ONU prévient que deux bateaux à la dérive sur la mer d’Andaman avec 400 Rohingyas à bord ont désespérément besoin d’être secourus

L’Organisation des Nations unies (ONU) a lancé un appel urgent pour le sauvetage de deux bateaux à la dérive sur la mer d’Andaman, transportant environ 400 Rohingyas. La situation critique de ces personnes en détresse nécessite une action immédiate pour les sauver. La communauté internationale est appelée à se mobiliser pour venir en aide à ces réfugiés, dont la vie est en danger en pleine mer.

BANGKOK — L’agence des Nations Unies pour les réfugiés a tiré la sonnette d’alarme lundi au sujet d’environ 400 musulmans rohingyas qui se trouveraient à bord de deux bateaux qui seraient à court de ravitaillement et à la dérive sur la mer d’Andaman.

L’agence, également appelée HCR, craint que tous ceux à bord ne meurent sans que des efforts soient déployés pour les secourir, a déclaré Babar Baloch, son porte-parole régional basé à Bangkok.

Le capitaine d’un bateau, contacté par l’AP samedi, a déclaré qu’il y avait entre 180 et 190 personnes à bord, qu’elles manquaient de nourriture et d’eau et que le moteur était endommagé.

“Ils ont peur de mourir tous”, a déclaré le capitaine, qui s’appelle Maan Nokim.

Publicité

L’article continue sous cette annonce

Dimanche, Nokim a déclaré que le bateau se trouvait à 320 kilomètres (200 miles) de la côte ouest de la Thaïlande. Un porte-parole de la marine thaïlandaise, contacté lundi, a déclaré n’avoir reçu aucune information sur les bateaux.

L’endroit se trouve à peu près à la même distance de la province indonésienne d’Aceh, la plus septentrionale, sur l’île de Sumatra, où un autre bateau transportant 139 personnes a débarqué samedi, a déclaré Baloutche du HCR. Il a indiqué qu’il s’agissait de 58 enfants, 45 femmes et 36 hommes, ce qui reflète l’équilibre typique de ceux qui font le voyage par mer. Des centaines d’autres sont arrivés à Aceh le mois dernier.

Lire aussi  L'aéroport de Subang en Malaisie sera réaménagé en "centre régional de l'aviation", déclare le ministre des Transports

Il y a un exode saisonnier de Rohingyas, venant généralement des camps de réfugiés surpeuplés du Bangladesh.

Environ 740 000 musulmans rohingyas ont fui le Myanmar, à majorité bouddhiste, vers les camps du Bangladesh depuis août 2017, après qu’une brutale campagne contre-insurrectionnelle ait déchiré leurs communautés. Les forces de sécurité du Myanmar ont été accusées de viols massifs, de meurtres et d’incendies de milliers de maisons rohingyas.

Publicité

L’article continue sous cette annonce

Les tribunaux internationaux examinent si leurs actions constituent un génocide.

La plupart des réfugiés qui quittent les camps par la mer tentent de rejoindre la Malaisie, à majorité musulmane, où ils cherchent du travail. La Thaïlande, atteinte par certains bateaux, les refoule ou les retient. L’Indonésie, autre pays à majorité musulmane où se retrouvent de nombreuses personnes, les met également en détention.

Publicité

L’article continue sous cette annonce

La correspondante d’Associated Press, Kristen Gelineau, à Sydney, en Australie, a contribué à ce rapport.

#LONU #prévient #deux #bateaux #dérive #sur #mer #dAndaman #avec #Rohingyas #bord #ont #désespérément #besoin #dêtre #secourus

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT