Nouvelles Du Monde

L’OEA souligne la Journée des droits de l’homme

L’OEA souligne la Journée des droits de l’homme

Remarques de
Ambassadeur Francisco O. Mora
5 décembre 2023

Président, chers collègues et distingués invités,

Alors que nous nous réunissons aujourd’hui dans la Salle des Amériques, nous le faisons avec un profond sentiment de responsabilité et un engagement à défendre les principes qui ont façonné le cheminement collectif de notre région vers la justice, la dignité et la liberté.

Il y a soixante-quinze ans, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le monde s’est réuni pour déclarer que chaque personne est créée égale, dotée d’une dignité inhérente et de droits inaliénables. Cette idée, au cœur même de la fondation de ma propre nation, résonne dans le cœur de millions de personnes à travers le monde qui marchent, se battent et se sacrifient pour les libertés innées que nous avons. tous méritent en tant qu’humains. De la Birmanie au Venezuela, de l’Iran à Cuba, de l’Ukraine au Nicaragua, des individus courageux se dressent contre les abus de pouvoir, les menaces contre leur vie et les violations de leurs libertés individuelles.

Les États-Unis se tiennent sans équivoque aux côtés de ces femmes et hommes courageux, réitérant leur engagement en tant que pays récemment réintégré membre du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, pour amplifier la voix de ceux qui sont trop souvent visés par la violence ou privés d’une protection égale devant la loi. Nous sommes résolus à soutenir les minorités religieuses, raciales et ethniques ; les femmes et les filles ; Communautés LGBTQI+ ; personnes handicapées; et les militants et défenseurs de la démocratie.

Lire aussi  L'hibernation synthétique pourrait fournir une protection contre le rayonnement cosmique

Monsieur le Président, dans notre quête d’un monde où la force n’existe pas pas faire le bien, nous avons organisé deux sommets mondiaux pour la démocratie, renforçant ainsi notre engagement en faveur des droits de l’homme, de la démocratie et de la lutte contre la corruption. L’Initiative du président Biden pour le renouveau démocratique souligne également notre engagement en faveur d’élections libres et équitables, de médias indépendants et de réformes démocratiques – tous efforts conformes à la Charte démocratique interaméricaine.

Alors que nous cherchons à montrer l’exemple, tant au niveau national que mondial, nous reconnaissons l’importance du multilatéralisme pour approfondir le respect des droits de l’homme. La vision de politique étrangère du président Biden reconnaît que défendre la démocratie et les droits de l’homme à l’étranger nécessite de démontrer son engagement envers ces mêmes principes dans son pays. Nous nous efforçons d’être à la hauteur de nos idéaux les plus élevés, en reconnaissant nos imperfections et en nous efforçant de rendre des comptes.

À ce stade, Monsieur le Président, les États-Unis apprécient profondément le travail de la Commission interaméricaine des droits de l’homme, reconnaissant son rôle pour tenir tous les États membres de l’OEA, y compris le mien, responsables de leurs engagements en matière de droits de l’homme.

Notre engagement renouvelé auprès du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies s’aligne sur la vision du président Biden d’un renouveau démocratique mondial, ancrée dans un réengagement envers les Déclarations universelle et américaine à l’occasion de leur 75e anniversaire.

Lire aussi  Dans la mélodie du cœur : le Shabbat hébreu salue feu Ofra Haza

Nous soutenons activement la société civile à l’OEA et à l’ONU, et nous sommes des membres fiers et actifs des groupes centraux de l’OEA sur les droits LGBTI, le genre et les droits des personnes handicapées, ainsi que du Groupe des amis de l’OEA pour la liberté d’expression et le journalisme.

Nous défendons ces initiatives comme le Groupe de travail trilatéral sur la violence contre les femmes et les filles autochtones, reconnaissant la diversité, l’équité et l’inclusion comme piliers de nos engagements bilatéraux.

En abordant la question de l’équité et de la justice raciales à l’échelle mondiale, les États-Unis ont également conclu des accords bilatéraux avec le Brésil, la Colombie, le Chili et l’Uruguay, qui servent de modèles pour nos efforts ici à l’OEA et dans tout le Continent américain.

Aujourd’hui, Monsieur le Président, alors que nous commémorons la Journée des droits de l’homme et les jalons des Déclarations, nous réfléchissons également au rôle des Amériques dans leur création.

Eleanor Roosevelt, défenseure infatigable des droits de l’homme, a joué, comme nous le savons tous, un rôle central dans l’élaboration de la Déclaration universelle. Son leadership, sa recherche de consensus et son engagement inébranlable envers les principes des droits de l’homme ont jeté les bases du document qui définit nos valeurs communes.

Lire aussi  Prévisions météo pour le nord-est de l'Ohio: lundi nuageux et frais, mais un froid extrême est en route

Tout en reconnaissant les contributions du passé, chers collègues, nous devons également nous tourner vers l’avenir. Le pouvoir des jeunes voix dans les mouvements sociaux comme Black Lives Matter souligne la pertinence durable des droits humains. C’est pourquoi nous avons travaillé à la création d’un nouveau réseau mondial pour la démocratie des jeunes en collaboration avec la Communauté des démocraties, favorisant les liens intergénérationnels et donnant à la nouvelle génération de dirigeants les moyens de défendre la démocratie et les droits de l’homme.

En conclusion, Monsieur le Président, je voudrais souligner qu’il ne peut y avoir d’équivalence morale entre les actions soumises à de solides mécanismes de responsabilisation et celles des régimes autoritaires qui violent les droits de la personne en toute impunité. Les acteurs oppressifs à Cuba, au Venezuela et au Nicaragua doivent être tenus responsables de leurs actes.

Enfin, grâce à nos remerciements à nos collègues du Canada, j’espère que vous pourrez tous vous joindre à nous pour un spectacle musical à la suite de cette réunion, mettant en vedette des artistes talentueux de toutes les Amériques, démontrant le pouvoir de la musique en tant que mécanisme permettant de faire progresser le changement social. Ensemble, poursuivons notre voyage collectif vers un monde où prévalent la dignité, la liberté et la justice. pour tous.

Merci.

2023-12-06 02:28:14
1701826314


#LOEA #souligne #Journée #des #droits #lhomme

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT