nouvelles (1)

Newsletter

L’odeur de brulé et la fumée des incendies de Gironde atteignent le Poitou

Ce sont les pompiers des Deux-Sèvres qui dévoilent l’information ce mardi matin. Suivis dans la foulée par ceux de la Vienne et le CHU de Poitiers. L’odeur de brulé et la coloration inhabituelle du ciel proviennent des incendies de Gironde, portées jusqu’au Poitou par le vent qui a tourné et s’est renforcé la nuit dernière.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans la nuit de lundi à mardi, le vent emportait la fumée et les particules vers le Sud de la Nouvelle-Aquitaine. Ce mardi matin, il remontait cela dans les terres et vers le Nord. Le phénomène est observé dans plusieurs autres départements, dont la Dordogne et la Charente. ATMO, l’observatoire régionale de l’air, note donc une dégradation significative de la qualité de l’air, et effectue régulièrement des analyses. L’Agence Régionale de Santé appelle les personnes sensibles à limiter leurs sorties et éviter les activités physiques en extérieur.

Un voile moins épais, avec un vent d’ouest

A la mi-journée ce matin, la situation a encore évolué. Le vent a une nouvelle fois changé d’orientation, portant les résidus vers l’est et non plus vers le Poitou. “C’est tourbillonnant et instable”, reconnait la communication de ATMO, qui ne fait pas de prévisions sur les prochaines heures.

Au dernier bilan, établi ce mardi matin par les pompiers 19370 hectares ont été dévastés par les flammes en Gironde où les incendies font rage depuis une semaine.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT