Nouvelles Du Monde

Les ventes de voitures électrifiées augmentent de 55% mais en dessous de l’objectif 2023

Les ventes de voitures électrifiées augmentent de 55% mais en dessous de l’objectif 2023

2023-11-05 11:46:01

Les ventes de véhicules électrifiés (électriques et hybrides rechargeables, y compris les voitures particulières, les quadricycles, les véhicules utilitaires et industriels et les bus) ont enregistré une croissance notable de 54,9 % en octobre, pour atteindre 11 241 unités vendues.

Les immatriculations de voitures particulières électrifiées, hybrides et à gaz ont augmenté leurs ventes en octobre de 43,3% par rapport au même mois de l’année précédente, jusqu’à 40.491 unités livrées. Les ventes de voitures particulières de ce type au cours du mois d’octobre ont représenté plus de la moitié des achats réalisés au cours du mois, avec 51,98% de la part générale.

Concernant le marché des voitures particulières électrifiées, les ventes ont augmenté de 50,9% en octobre, avec 10 045 unités vendues. Les véhicules électriques à batterie (BEV) connaissent une forte croissance de 87,6% à 5.055 unités sur le mois, tout comme les hybrides rechargeables (PHEV) qui augmentent leurs ventes de 25,7% avec un total de 4.990 unités. Les ventes de voitures particulières électrifiées représentaient 12,9 % de la part de marché en octobre, dépassant les ventes de voitures particulières diesel. Alors que, sur l’année cumulée, il y a 89.772 voitures particulières électrifiées, soit 44,5% de plus, ce qui représente 11,37% du marché total.

Lire aussi  Leasing dans l'aviation : les locations d'avions augmentent rapidement

Avec ce chiffre, les véhicules électrifiés accumulent 11,8% des ventes sur le marché général, en croissance de 2,7 points de pourcentage par rapport à l’année précédente. Les ventes de véhicules électrifiés maintiennent le rythme ascendant des derniers mois, accumulant 99 314 unités jusqu’à présent cette année, soit une croissance de 48 %. L’ANFAC souligne cette évolution, mais souligne qu’il est nécessaire d’augmenter le rythme des ventes pour atteindre les caps annuels fixés à 190 000 unités d’ici 2023 et qu’ils ne seront pas atteints.

Concernant les immatriculations de véhicules alternatifs (électrifiés, hybrides et gaz), elles ont augmenté de 44,6% sur le mois, avec 42.416 unités vendues. Ce type de véhicule reste la première option d’achat, devant les véhicules essence et diesel, avec 44,51% du marché général.

100% électrique et rechargeable

Les ventes de véhicules purement électriques ont augmenté de 89,6 % en octobre, avec 6 177 unités immatriculées. Il représente 6,48% de part de marché du mois. Pour l’ensemble de l’année, les ventes de ces véhicules totalisent 48.813 unités, soit 72,1% de plus qu’à la même période de l’année précédente. Le quota cumulé pour l’année est de 5,21%

Les ventes de véhicules hybrides rechargeables ont augmenté de 26,6 % en octobre et ont atteint 5 064 unités immatriculées ce mois-ci. Il représente 5,31% de part de marché du mois. Pour l’ensemble de l’année, les ventes de ces véhicules totalisent 50.501 unités, soit 30,4% de plus qu’à la même période de l’année précédente. Le quota cumulé pour l’année est de 5,39%.

Lire aussi  LE BALLON - Une oeuvre d'Alan Ruiz donne la victoire à Arouca (voir résumé) (Liga)

Hybrides et essence

Les ventes de véhicules hybrides non rechargeables ont augmenté de 34,3% en octobre et atteignent 28 057 unités immatriculées ce mois-ci. Il représente 34,29% de part de marché en octobre. Au total de l’année, les ventes de ces véhicules totalisent 252.109 unités, soit 28,8% de plus qu’au cours de la même période de l’année précédente. La part du total pour l’année est de 26,91%.

Enfin, les ventes de véhicules à essence ont progressé de 161,6% en octobre avec 3.116 unités immatriculées, soit 3,27% de part de marché sur le mois. Pour l’ensemble de l’année, les ventes de ces véhicules ont accumulé 21.818 unités, soit 60,4% de plus qu’à la même période de l’année précédente. Le quota cumulé pour l’année est de 2,33%.

Selon José López-Tafall, directeur général de ANFACLa moyenne européenne double notre part de marché de l’électrification et nous sommes loin d’être là où devrait être un marché comme celui espagnol. «Nous disposons d’une large gamme de véhicules électrifiés et l’Espagne bénéficie d’une aide allant jusqu’à 7 000 € du plan MOVES III, plus une déduction de 15% de l’impôt sur le revenu des personnes physiques pour l’achat de véhicules électrifiés, ce qui est particulièrement intéressant d’ici la fin de l’année. car il permet d’appliquer la déduction déjà dans la déclaration qui sera présentée au printemps prochain. Il est temps d’en acheter un électrifié. Maintenant, nous ne pouvons pas nous arrêter. »

Lire aussi  Le régulateur américain sonde le modèle Y de Tesla après la chute de certains volants

Pour Tafall, il est essentiel d’assurer la continuité de MOVES au-delà du 31 décembre, de prendre des mesures décisives pour améliorer son efficacité et que la remise soit appliquée directement au moment de l’achat. «L’ANFAC a une proposition spécifique à cet égard, basée sur la fiscalité et qui, nous le comprenons, profite à la fois aux citoyens et à l’AAPP concernée. De même, nous devons continuer à promouvoir le réseau de recharge public et mettre en œuvre un cadre fiscal qui encourage l’acquisition de véhicules électrifiés dans les entreprises. Pour le directeur de l’Association des constructeurs, le véhicule électrifié est l’avenir et le client doit y voir une option d’achat attractive.



#Les #ventes #voitures #électrifiées #augmentent #mais #dessous #lobjectif
1699432577

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT