Nouvelles Du Monde

les habitants de la résidence Le Botanique en colère

les habitants de la résidence Le Botanique en colère

En retrait de l’autoroute A31, les résidences Le Botanique et Le Gabion, situées au 32 rue Laydecker à Thionville, se voulaient être un petit coin de paradis, verdoyant et agrémenté d’un bassin de rétention végétalisé dans lequel carpes et amphibiens coulaient des jours heureux.

Cet îlot de verdure, conçu pour apporter calme et fraîcheur aux habitants des deux immeubles, appartenant pour l’un à des particuliers et pour l’autre à Moselis-OPH Moselle , cristallise aujourd’hui la colère des résidents.

Moselis-OPH Moselle a la main

Outre la végétation devenue luxuriante par manque d’entretien, obstruant par endroits fenêtres et balcons, le bassin qui n’est plus alimenté en eau depuis l’automne dernier s’assèche à vue d’œil. Or, les carpes qui avaient été introduites pour lutter notamment contre la prolifération des mouches et moustiques y meurent les unes après les autres.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

Lire aussi  Rapport: Houston Dynamo sélectionne Ifunanyachi Achara dans le repêchage de rentrée

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les cookies

« La buse d’alimentation coupée chaque hiver n’a pas été rouverte par Moselis-OPH Moselle qui est le seul à avoir la main », constate le représentant d’Altimmo-gest, syndic du Botanique. Le bassin qui sert aussi à capter les eaux pluviales devait normalement être repris par la Ville de Thionville », croit-il encore savoir.

Une accumulation de problèmes

Depuis plusieurs semaines déjà, « la présence de poissons morts attire corbeaux et rats qui prolifèrent dans le jardin et les communs. Et qui, grâce aux lierres présents sur les façades, grimpent jusqu’aux balcons des appartements », se lamente un locataire. Des pièges ont été posés pour tenter d’enrayer le fléau.

Lire aussi  Des chercheurs de la WSU découvrent un virus « de type COVID » immunisé contre les vaccins actuels

« Je ne parle même pas des odeurs de vase… », poursuit le résident qui a fini par se décider à quitter les lieux après l’été. Car à la résidence Le Botanique, les problèmes s’accumulent depuis deux ans.

«  Nous avons passé quatorze mois sans chauffage et sans eau chaude en 2020 et 2021  », rappelle ce dernier. La faute à la chaufferie mal entretenue par le prestataire d’alors. « Tout le système de chauffage a dû être refait parce que les tuyaux étaient percés de partout », confirme le représentant du syndic, qui pourrait finir par jeter l’éponge.

2022-06-10 10:00:00
1713974628


#les #habitants #résidence #Botanique #colère

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT