Nouvelles Du Monde

Les États-Unis intentent une action en justice antitrust contre Ticketmaster | La Gazette démocrate de l’Arkansas

Les États-Unis intentent une action en justice antitrust contre Ticketmaster |  La Gazette démocrate de l’Arkansas

WASHINGTON — Le ministère de la Justice a poursuivi jeudi Ticketmaster et sa société mère, les accusant d’exercer un monopole illégal sur les événements en direct aux États-Unis et demandant à un tribunal de démanteler le système qui étouffe la concurrence et fait monter les prix pour les fans.

Déposée devant un tribunal fédéral de Manhattan, cette vaste action en justice antitrust a été intentée contre 30 procureurs généraux d’État et de district, dont le procureur général de l’Arkansas, Tim Griffin, et vise à démanteler le monopole qui, selon eux, évince les petits promoteurs, nuit aux artistes et noie les acheteurs de billets dans les frais. . Ticketmaster et son propriétaire, Live Nation Entertainment, ont une longue histoire d’affrontements avec des artistes majeurs et leurs fans, dont Taylor Swift et Bruce Springsteen.

“Les Arkansans — qu’ils soient spectateurs de concerts, artistes ou exploitants de salles — sont à la merci de Live Nation et de Ticketmaster lorsqu’il s’agit de spectacles en direct. Le monopole de Live Nation dicte quels artistes jouent où, empêche les salles de faire appel à d’autres sociétés de billetterie à chaque fois. “Le risque de perdre l’accès aux artistes et aux fans avec des frais de service élevés dans un soi-disant marché où il y a peu de choix est également en violation de l’interdiction des monopoles de l’Arkansas et de la loi sur les pratiques déloyales de notre État”, a déclaré Griffin dans un communiqué. un communiqué publié jeudi.

“Il est temps que les fans et les artistes arrêtent de payer le prix du monopole de Live Nation”, a déclaré le procureur général Merrick Garland. “Il est temps de restaurer la concurrence et l’innovation dans l’industrie du divertissement. Il est temps de démanteler Live Nation-Ticketmaster. Le peuple américain est prêt à cela.”

Le gouvernement a accusé Live Nation de tactiques – notamment menaces et représailles – qui, selon Garland, ont permis au géant du divertissement d'”étouffer la concurrence” en contrôlant pratiquement tous les aspects de l’industrie, de la promotion des concerts à la billetterie. L’impact se traduit par une “liste interminable de frais imposés aux supporters”, a déclaré le procureur général.

“La musique live ne devrait pas être accessible uniquement à ceux qui peuvent se permettre de payer la taxe Ticketmaster”, a déclaré le procureur général adjoint Jonathan Kanter, de la division antitrust du ministère de la Justice.

Live Nation, qui a nié pendant des années avoir violé les lois antitrust, a déclaré que le procès “ne résoudra pas les problèmes qui préoccupent les fans en matière de prix des billets, de frais de service et d’accès aux spectacles très demandés”.

“Qualifier Ticketmaster de monopole peut être une victoire en matière de relations publiques pour le DOJ à court terme, mais il perdra devant les tribunaux car il ignore les aspects économiques fondamentaux du divertissement en direct”, a ajouté Live Nation. Il a déclaré que la plupart des frais de service vont aux sites et que la concurrence extérieure a « constamment érodé » la part de marché de Ticketmaster. La société a déclaré qu’elle se défendrait contre ces “allégations sans fondement”.

Le ministère de la Justice a déclaré que les pratiques anticoncurrentielles de Live Nation incluent l’utilisation de contrats à long terme pour empêcher les sites de choisir des concurrents, l’interdiction aux sites de recourir à plusieurs vendeurs de billets et la menace de sites qui pourraient perdre de l’argent s’ils ne choisissent pas Ticketmaster.

En 2021, le géant du concert a menacé de représailles financières contre une entreprise si l’une des sociétés de son portefeuille ne cessait pas de concurrencer Live Nation pour les contrats de promotion d’artistes, a affirmé le ministère de la Justice. Live Nation a également recruté de petits promoteurs qu’il considérait comme des menaces, ont indiqué des responsables.

Lire aussi  Le ministre américain de la Défense peut rester en fonction malgré une hospitalisation inopinée | À l'étranger

Michael Carrier, professeur à la Rutgers Law School spécialisé dans les litiges antitrust, a déclaré que le ministère de la Justice disposait d’arguments solides. Il s’attend à ce que Live Nation « essaie de rejeter la faute ailleurs », par exemple en affirmant que les prix sont fixés par les artistes ou les lieux, mais il a déclaré que ces explications sont faibles.

“Le DOJ a montré à quel point Live Nation a réellement ses tentacules dans chaque élément de la chaîne d’approvisionnement, ce qui signifie qu’il a beaucoup plus de contrôle qu’il ne le laisse entendre”, a-t-il déclaré. “Et, en termes de justifications, il y a vraiment très peu de choses que (Live Nation) peut offrir en termes d’aide au consommateur.”

La plainte indique qu’une rupture entre Live Nation et Ticketmaster est sur la table. Ceci, combiné à d’autres solutions telles que l’interdiction de certains accords exclusifs qui entravent la concurrence, pourrait potentiellement aider les fans à voir des prix de billets plus bas, donner aux artistes plus de liberté dans le choix des lieux et stimuler le succès des petits promoteurs à long terme, a déclaré Carrier.

Ticketmaster, qui a fusionné avec Live Nation en 2010, est le plus grand vendeur de billets au monde pour la musique live, les sports, le théâtre et bien plus encore. Lors de son rapport annuel du mois dernier, la société a déclaré que Ticketmaster avait distribué plus de 620 millions de billets via ses systèmes en 2023.

Environ 70 % des billets pour les principales salles de concert aux États-Unis sont vendus via Ticketmaster, selon les données d’un procès fédéral intenté par des consommateurs en 2022. La société possède ou contrôle plus de 265 salles de concert d’Amérique du Nord et des dizaines d’amphithéâtres de premier plan, selon au ministère de la Justice.

L’empreinte de Live Nation s’est considérablement accrue au cours des 10 dernières années, selon les rapports financiers annuels de la société. Entre fin 2014 et fin 2023, Live Nation a signalé une augmentation mondiale de plus de 136 % en termes de lieux pour lesquels la société « possédait, louait, exploitait, détenait des droits de réservation exclusifs ou détenait une participation dans laquelle nous avions un influence significative.”

Le vendeur de billets a suscité l’indignation en novembre 2022 lorsque son site s’est écrasé lors d’un événement de prévente pour une visite du stade Taylor Swift. La société a déclaré que le site était submergé à la fois par des fans et par des attaques de robots, qui se faisaient passer pour des consommateurs pour récupérer des billets et les vendre sur des sites secondaires. La débâcle a donné lieu à des audiences au Congrès et à des projets de loi dans les législatures des États visant à mieux protéger les consommateurs.

Le ministère de la Justice a autorisé Live Nation et Ticketmaster à fusionner à condition que Live Nation accepte de ne pas exercer de représailles contre les salles de concert pour avoir utilisé d’autres sociétés de billetterie pendant 10 ans. En 2019, le ministère a enquêté et a constaté que Live Nation avait violé cet accord à plusieurs reprises. Le gouvernement a ensuite prolongé l’interdiction des représailles contre les salles de concert jusqu’en 2025.

Lire aussi  Le ministère brésilien de la Santé étend la vaccination contre la dengue aux 4-59 ans - 19/04/2024 - Science et Santé

“C’est un échec de l’antitrust passé. Et c’est quelque chose qui arnaque les clients tous les jours”, a déclaré John Kwoka, professeur d’économie à l’université Northeastern et également consultant pour les États qui ont mené une enquête en 2009 en parallèle avec le ministère de la Justice. Fusion originale de Live Nation et Ticketmaster.

Kwoka, qui fait partie de ceux qui prônent depuis longtemps une rupture, note que Live Nation et Ticketmaster sont restés « largement incontrôlés » au cours des 15 dernières années. Il pointe du doigt les plaintes qui n’ont cessé de s’accumuler.

Les affrontements de Ticketmaster avec les artistes et les fans remontent à trois décennies. Pearl Jam s’en est pris à l’entreprise en 1994, des années avant la fusion de Live Nation, bien que le ministère de la Justice ait finalement refusé de porter plainte. Plus récemment, les fans de Bruce Springsteen étaient furieux du coût élevé des billets en raison du système de tarification dynamique de la plateforme.

Live Nation a soutenu que les artistes et les équipes fixent les prix et décident de la manière dont les billets sont vendus. Le vice-président exécutif des affaires générales et réglementaires de la société, Dan Wall, a déclaré jeudi dans un communiqué que des facteurs tels que l’augmentation des coûts de production, la popularité des artistes et le scalping des billets en ligne sont “en réalité responsables de la hausse des prix des billets”.

Le procès du ministère de la Justice déposé jeudi est le dernier exemple de l’application agressive des lois antitrust par l’administration Biden. L’effort a ciblé les entreprises accusées de s’engager dans des monopoles illégaux qui éliminent les concurrents et font monter les prix. En mars, le ministère de la Justice a intenté une action en justice contre Apple, alléguant que le géant de la technologie détenait un pouvoir monopolistique sur le marché des smartphones. L’administration démocrate s’est également attaquée à Google, Amazon et à d’autres géants de la technologie.

DOSSIER – Le siège social de Live Nation est présenté le 29 juin 2020 à Beverly Hills, en Californie. Le ministère de la Justice devait intenter une vaste action en justice antitrust contre Ticketmaster et sa société mère, Live Nation Entertainment, le jeudi 23 mai 2024. (Photo AP/Mark J. Terrill, dossier)
photo Le procureur général adjoint Jonathan Kanter, de la Division antitrust du ministère de la Justice, s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du ministère de la Justice à Washington, le jeudi 23 mai 2024. Le ministère de la Justice a déposé une vaste poursuite antitrust contre Ticketmaster et la société mère Live Nation Entertainment, les accusant d’exercer un monopole illégal sur les événements en direct en Amérique et de faire monter les prix pour les fans. Le procès a été déposé jeudi à New York et a été intenté auprès de 30 procureurs généraux d’État et de district. (Photo AP/José Luis Magana)
photo Le procureur général adjoint Jonathan Kanter, de la Division antitrust du ministère de la Justice, s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du ministère de la Justice à Washington, le jeudi 23 mai 2024. Le ministère de la Justice a déposé une vaste poursuite antitrust contre Ticketmaster et la société mère Live Nation Entertainment, les accusant d’exercer un monopole illégal sur les événements en direct en Amérique et de faire monter les prix pour les fans. Le procès a été déposé jeudi à New York et a été intenté auprès de 30 procureurs généraux d’État et de district. (Photo AP/José Luis Magana)
photo Le procureur général Merrick Garland s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du ministère de la Justice à Washington, le jeudi 23 mai 2024. Le ministère de la Justice a déposé une vaste poursuite antitrust contre Ticketmaster et sa société mère Live Nation Entertainment, les accusant de diriger un monopole illégal. sur les événements en direct en Amérique et faire monter les prix pour les fans. Le procès a été déposé jeudi à New York et a été intenté auprès de 30 procureurs généraux d’État et de district. (Photo AP/José Luis Magana)
photo Le procureur général adjoint Jonathan Kanter, de la Division antitrust du ministère de la Justice, s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du ministère de la Justice à Washington, le jeudi 23 mai 2024. Le ministère de la Justice a déposé une vaste poursuite antitrust contre Ticketmaster et la société mère Live Nation Entertainment, les accusant d’exercer un monopole illégal sur les événements en direct en Amérique et de faire monter les prix pour les fans. Le procès a été déposé jeudi à New York et a été intenté auprès de 30 procureurs généraux d’État et de district. (Photo AP/José Luis Magana)
photo Le procureur général Merrick Garland s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du ministère de la Justice à Washington, le jeudi 23 mai 2024. Le ministère de la Justice a déposé une vaste poursuite antitrust contre Ticketmaster et sa société mère Live Nation Entertainment, les accusant de diriger un monopole illégal. sur les événements en direct en Amérique et faire monter les prix pour les fans. Le procès a été déposé jeudi à New York et a été intenté auprès de 30 procureurs généraux d’État et de district. (Photo AP/José Luis Magana)
photo Le procureur général Merrick Garland s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du ministère de la Justice à Washington, le jeudi 23 mai 2024. Le ministère de la Justice a déposé une vaste poursuite antitrust contre Ticketmaster et sa société mère Live Nation Entertainment, les accusant de diriger un monopole illégal. sur les événements en direct en Amérique et faire monter les prix pour les fans. Le procès a été déposé jeudi à New York et a été intenté auprès de 30 procureurs généraux d’État et de district. (Photo AP/José Luis Magana)
photo Le procureur général Merrick Garland s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du ministère de la Justice à Washington, le jeudi 23 mai 2024. Le ministère de la Justice a déposé une vaste poursuite antitrust contre Ticketmaster et sa société mère Live Nation Entertainment, les accusant de diriger un monopole illégal. sur les événements en direct en Amérique et faire monter les prix pour les fans. Le procès a été déposé jeudi à New York et a été intenté auprès de 30 procureurs généraux d’État et de district. (Photo AP/José Luis Magana)
photo Le procureur général Merrick Garland s’exprime lors d’une conférence de presse au siège du ministère de la Justice à Washington, le jeudi 23 mai 2024. Le ministère de la Justice a déposé une vaste poursuite antitrust contre Ticketmaster et sa société mère Live Nation Entertainment, les accusant de diriger un monopole illégal. sur les événements en direct en Amérique et faire monter les prix pour les fans. Le procès a été déposé jeudi à New York et a été intenté auprès de 30 procureurs généraux d’État et de district. (Photo AP/José Luis Magana)
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT