Nouvelles Du Monde

Les États-Unis et l’Union européenne font preuve d’unité autour de l’Ukraine et du Moyen-Orient | International

Les États-Unis et l’Union européenne font preuve d’unité autour de l’Ukraine et du Moyen-Orient |  International

2023-10-20 23:48:40

Les États-Unis et l’Union européenne ont voulu afficher leur unité lors de leur sommet tenu ce vendredi à Washington face au sombre panorama mondial dans lequel la guerre en Ukraine se poursuit et où la campagne terrestre d’Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza semble sur le point de commencer. Boucle. Lors de leur rencontre à la Maison Blanche, le président des États-Unis, Joe Biden ; la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen, Charles Michel, ont souligné leur soutien à Kiev. Mais ils n’ont pas réussi à débloquer les désaccords entre les deux alliés sur les questions commerciales, même si Washington a donné son feu vert pour étendre ses exemptions de droits de douane sur l’acier et l’aluminium et que les négociations se poursuivront.

Dans un discours prononcé avant le début de la réunion, la deuxième à la Maison Blanche sous le mandat de Biden, le président américain a souligné que les deux blocs étaient ensemble “pour soutenir le grand peuple ukrainien et faire face aux défis économiques”. « Et ils s’uniront à nouveau pour soutenir Israël après les attaques des milices palestiniennes radicales et pour établir des normes commerciales avec la Chine », a-t-il ajouté.

Le sommet de la Maison Blanche, initialement prévu pour aborder les divergences commerciales entre les deux blocs économiques, a été dominé par les événements au Moyen-Orient. Au début de la réunion, la présidence a adressé au Congrès américain une demande de fonds de 105 milliards de dollars (près de 100 millions d’euros), dont la majorité – 61,4 milliards – sera utilisée pour armer l’Ukraine afin qu’elle puisse récupérer le territoire occupé par Russie. 14 milliards supplémentaires serviront à équiper Israël dans sa lutte contre le Hamas.

Lire aussi  Soupçon de terrorisme : les forces spéciales arrêtent un homme à Duisburg - politique

Pendant que se déroulait la réunion, les États-Unis ont reçu la nouvelle de la libération de deux Américaines, mère et fille, faisant partie des otages que le Hamas détient depuis son incursion en Israël le 7 octobre. Dans une déclaration ultérieure, Biden a exprimé sa satisfaction et assuré qu’il n’abandonnerait pas tant que le reste des prisonniers ne serait pas également libéré. La milice détient jusqu’à 250 personnes capturées de différentes nationalités. « Dès les premiers instants de l’attaque, nous avons travaillé jour et nuit pour libérer les Américains capturés par le Hamas, et nous n’avons pas relâché nos efforts pour obtenir la libération de ceux qui restent », a noté le président.

Dans son discours d’ouverture, Biden a évoqué l’aide humanitaire à la bande de Gaza, l’une de ses priorités dans la crise alors que la guerre entre Israël et le Hamas évolue. Cette semaine, lors de sa visite de moins de huit heures à Tel-Aviv, il a conclu un accord avec le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour le passage de vingt camions pour transporter de l’eau, des médicaments et de la nourriture à la population de 2,3 millions de personnes.

Selon le président américain, l’envoi d’aide humanitaire pourra entrer à Gaza dans les prochaines 24 ou 48 heures : « J’ai l’engagement des Israéliens et du président égyptien (Abdel Fatah Al Sisi) que le passage sera ouvert. Nous devons repaver la route, elle était en très mauvais état… Je pense que d’ici 24 à 48 heures les 20 camions entreront », a-t-il déclaré.

Lire aussi  70% des victimes sont des femmes ou des mineurs

Rejoignez EL PAÍS pour suivre toute l’actualité et lire sans limites.

S’abonner

Le président s’est entretenu par téléphone avec Netanyahu ce vendredi, selon un communiqué de la Maison Blanche. Les deux dirigeants ont discuté de projets visant à acheminer de l’aide humanitaire depuis l’Égypte vers la bande de Gaza, selon le bureau présidentiel. Par ailleurs, le chef de l’Etat a souligné qu’Israël doit « respecter les lois de la guerre, y compris la protection des civils », dans le conflit ouvert contre le Hamas.

Lors de leur séance conjointe, Von der Leyen a exprimé sa gratitude à Biden pour sa visite à Tel Aviv cette semaine, où il a réussi à convaincre Israël d’accepter l’entrée humanitaire dans la bande de Gaza. « Il est important de faire preuve de solidarité avec les victimes de la pire attaque contre Israël depuis l’Holocauste. « Israël a le droit de se défendre conformément au droit humanitaire », souligne la politique allemande. Et il a également assuré que « les événements au Moyen-Orient ne nous détourneront pas de notre soutien indéfectible à l’Ukraine ». Michel, pour sa part, a souligné que « plus que jamais, le monde a besoin d’une alliance forte entre les États-Unis et l’UE pour relever ces défis ».

Les deux dirigeants ont ensuite rencontré séparément le président américain. Michel, arrivé le premier dans l’aile ouest de la Maison Blanche, s’est également entretenu en premier avec Biden. Von der Leyen, de son côté, a dialogué avec le chef de l’Etat lors d’une promenade dans la Roseraie. Aucun des trois n’a fait de déclaration à la fin du sommet.

Lire aussi  Quatre Australiens portés disparus après le tremblement de terre en Turquie, le gouvernement promet plus d'aide

Derrière ces belles paroles se cache l’absence de progrès dans les différends commerciaux qui durent depuis le mandat du président Donald Trump (2017-2021). “Parfois, nous avons des divergences”, a reconnu le président du Conseil européen. “C’est pourquoi nous sommes ici : pour coopérer, pour trouver des solutions qui servent les entreprises et les travailleurs.” Dans la déclaration commune à l’issue de la réunion, l’UE et les États-Unis soulignent des « progrès » dans les négociations visant à garantir l’accès aux minéraux essentiels.

Les États-Unis ont annulé les droits de douane imposés sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance d’Europe à condition qu’ils parviennent avant la fin du mois à un accord sur des mesures visant à réduire les capacités excédentaires dans les économies non marchandes, comme la Chine, et à promouvoir un acier propre. . Washington espère que Bruxelles imposera des droits de douane sur les importations d’acier bon marché en provenance du géant asiatique, qui, selon lui, inondent le marché. L’UE souligne qu’elle doit mener une enquête conformément aux règles de l’Organisation mondiale du commerce.

Suivez toutes les informations internationales sur Facebook oui Xou notre newsletter hebdomadaire.

Abonnez-vous pour continuer la lecture

Lire sans limites

_




#Les #ÉtatsUnis #lUnion #européenne #font #preuve #dunité #autour #lUkraine #MoyenOrient #International
1697854088

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

OnePlus Watch 2 arrive au MWC

OnePlus Watch 2 arrive au MWC

2024-02-21 01:11:00 Trois ans se sont écoulés depuis le lancement italien de la OnePlus Watch : l’absence d’un deuxième modèle de l’appareil a inquiété les

Daniel Lee ramène Burberry à ses racines

Daniel Lee ramène Burberry à ses racines

2024-02-20 15:46:44 Débloquez gratuitement Editor’s Digest Roula Khalaf, rédactrice en chef du FT, sélectionne ses histoires préférées dans cette newsletter hebdomadaire. Sous une vaste tente

ADVERTISEMENT