nouvelles (1)

Newsletter

Les émeutes en Iran s’intensifient, 8 sont tués et le gouvernement bloque Internet

Jakarta, CNN Indonésie

Au moins huit personnes sont mortes au cours de la cinquième journée de manifestations à L’Iran qui a conduit à des émeutes exigeant la mort de Mahsa Amini. Le gouvernement a également bloqué Internet et Instagram.

Les médias iraniens et les juges iraniens affirment que quatre personnes sont mortes au cours des deux derniers jours. Ce chiffre porte un total de huit victimes.

PUBLICITÉ

Faites défiler pour reprendre le contenu

Parmi les victimes figuraient un policier et un membre de la milice pro-gouvernementale.

Cependant, les chiffres diffèrent des rapports du groupe de défense des droits kurdes Hengaw. Selon eux, 10 manifestants ont été tués, ils ont été cités comme disant Reuter.

Plus précisément, trois personnes ont été tuées mercredi, et sept personnes ont été tuées par les forces de sécurité.

Cependant, les responsables iraniens ont nié les allégations. Ils ont même accusé la victime d’avoir été abattue par des dissidents armés.

[Gambas:Video CNN]

Les protestations en Iran sont généralisées. Sans signe de relâchement, les autorités restreignent l’accès à Internet et à Instagram.

L’Iran est désormais soumis aux restrictions Internet les plus sévères depuis le massacre de novembre 2019 », selon NetBlocks.

De plus, les utilisateurs Whatsapp dit qu’il ne peut envoyer que du texte, pas des images.

De nombreux militants ont exprimé leur inquiétude face au blocage d’Internet.

“Nous avons peur que le monde oublie l’Iran dès qu’il aura coupé Internet, ce qui s’est déjà produit”, a déclaré un militant.

L’Iran est dans la tourmente après la mort de Mahsa Amini en prison la semaine dernière. Il a été arrêté pour avoir porté des vêtements inappropriés.

La mort d’Amini a également suscité des soupçons. Le père a déclaré qu’Amini n’avait aucun problème de santé et avait subi des ecchymoses aux jambes pendant sa garde à vue.

La mort a également suscité la colère face aux problèmes de liberté en Iran. Les habitants sont occupés à organiser des manifestations. Certaines femmes ont même enlevé leur foulard et se sont coupé les cheveux en public.

L’un des responsables iraniens a promis de suivre l’affaire.

Les médias, proches du gouvernement, ont diffusé une vidéo accusant les manifestants d’avoir incendié une mosquée, un temple islamique et un bus.

(bac/bac)

[Gambas:Video CNN]


Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT