Nouvelles Du Monde

Le triomphe posthume de Tassos, le maire grec qui, il y a 16 ans, a défié tout le monde en épousant deux hommes et deux femmes

Le triomphe posthume de Tassos, le maire grec qui, il y a 16 ans, a défié tout le monde en épousant deux hommes et deux femmes

2024-02-24 10:23:46

“Le maire de l’île grecque célèbre les premiers mariages gays du pays”. C’est un titre dans la presse et on pourrait croire que cela date d’aujourd’hui puisque le Parlement grec vient de légaliser le mariage des personnes de même sexe. Mais non. La nouvelle date de mars 2008. Ce maire audacieux qui épousait des personnes du même sexe alors qu’il n’y avait aucune loi pour le soutenir. Il s’appelait Tassos Aliferis.

Il y a toujours des gens à l’avant-garde de la société ; ceux qui tirent la charrette ; ceux qui prennent des risques et font changer les choses par l’exemple. Et Aliferis, maire de Tilos de 1995 à 2012, en faisait partie. Il a défié les autorités du pays et l’Église orthodoxeet aujourd’hui il est un héros du mouvement LGTBI.

C’était le 6 mars 2008. Devant des centaines de témoins, Tassos Aliferis a célébré la cérémonie d’union entre deux hommes. Trois ans plus tôt, l’Espagne avait approuvé le mariage homosexuel, deux ans après la Belgique et quatre ans après les Pays-Bas, qui furent en 2001 le premier État de l’Union européenne à légaliser l’union de deux personnes du même sexe.

Lire aussi  Location de vacances à Naples avec piscine : à 1 km des plages !

Thémis et Dimitris

Aliferis était le maire de Tilos, une petite île grecque de l’archipel du Dodécanèse, située entre Rhodes et Nisyros. Et là, il a épousé quelques hommes, Themis Katsagiannis et Dimitris Tsambrounis et une autre de femmes, Evangelia et Olga-Marie. Il l’a fait devant des centaines de témoins, parmi lesquels des membres de la communauté gay et lesbienne du pays, des journalistes et des habitants.

La semaine précédente, le procureur de la Cour suprême de Grèce avait tenté d’empêcher le mariage d’avoir lieu. En fait, il a émis une directive stipulant que le mariage entre couples de même sexe serait “automatiquement annulé et considéré comme illégal”.

Selon Tasos, la loi ne précise pas que les parties doivent être de sexe différent.

Voyant que l’union avait eu lieu, un autre procureur, celui de l’île voisine de Rhodes, a ordonné une enquête pour déterminer s’il y avait des raisons d’accuser Aliferis d’un délit d’excès de pouvoir. Le maire a défendu sa décision de célébrer le mariage en raison d’une faille dans la loi sur le mariage civil de 1982. La norme, selon Tasos, ne précise pas que le couple doit être de sexe différent.

Lire aussi  "TotalEnergies relancera son projet de GNL au Mozambique après la mise en œuvre des recommandations sur les droits de l'homme | Reuters"

Ces mariages sont “illégaux et infondés”. s’est exclamé Sotirios Hatzigakis, alors ministre de la Justice de Grèce (du parti conservateur Nouvelle Démocratie). “Il n’existe aucun cadre juridique autorisant les mariages homosexuels en Grèce (…) la loi concerne clairement et exclusivement les couples hétérosexuels”, déclarait-il alors.

Laissons parler la justice

L’affaire entra dans les couloirs labyrinthiques de la Justice. Le mariage entre Katsagiannis et Tsambrounis fut annulé en première instance, mais le couple a fait appel devant la Cour suprême. Il a fallu neuf ans pour que la décision soit définitive. En 2017, le La Haute Cour a statué contre le couple. Le couple a annoncé qu’il envisageait de faire appel à la justice européenne.

Entre temps, le débat avait pris racine et porté ses fruits. Après le gouvernement de droite, est venu le progressiste Alexis Tsipras. En décembre 2015, La Grèce a approuvé l’union civile pour tous les couplesde sexe différent ou de même sexe, mais avec moins de reconnaissance que le mariage.

La Cour suprême grecque a annulé le mariage célébré par le maire Aliferis, le considérant comme contraire aux lois du pays. Selon les juges, leur législation “reflète la morale, les valeurs sociales et les traditions du peuple grecqui ne soutient pas la légalisation du mariage pour les couples homosexuels. » D’ailleurs, la Haute Cour a recommandé que le couple conclue une union civile.

Lire aussi  Un ours écrasé par une voiture dans les Asturies, Espagne : les autorités locales annoncent l'accident

Pleuré par tout le monde

Aujourd’hui, sept ans après la décision de la Cour suprême, la légalisation est arrivée. La Grèce est devenue le premier pays orthodoxe à légaliser le mariage homosexuel. Mais Thasos Aliferis n’est pas là pour faire la fête. Il est décédé en 2012alors que quatre ans à peine s’étaient écoulés depuis le mariage de Katsagiannis et Tsambrounis.

Aliferis est décédé en mars 2012, à l’âge de 61 ans, dans un hôpital aux États-Unis, où il avait été admis. A Tilos, tout le monde a pleuré sa mort, les progressistes et, disent les chroniques, aussi les conservateurs. Le maire qui “Il parlait de l’île comme Roméo de Juliette”reste aujourd’hui dans toutes les mémoires. La promenade porte son nom.



#triomphe #posthume #Tassos #maire #grec #qui #ans #défié #tout #monde #épousant #deux #hommes #deux #femmes
1708759912

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT