Nouvelles Du Monde

Le Miracle du vol 5390 de British Airways : Survie d’un Accident en Vol

Le Miracle du vol 5390 de British Airways : Survie d’un Accident en Vol

L’avion de British Airways, un BAC 1-11 528FL construit en 1977 et immatriculé G-BJRT, totalisait 37 724 heures de vol au moment de l’accident. ©WikiCommons

“Vous serez heureux d’apprendre que le temps est ensoleillé et sec à Malaga et que nous devrions être en route d’ici peu”, annonce joyeusement le capitaine Lancaster aux passagers tranquillement installés, avant que l’appareil ne prenne son envol vers l’Andalousie. Il est alors 7h20 à Birmingham.

Mais seulement treize minutes plus tard, les choses basculent. Alors que l’avion atteint une altitude de 17 300 pieds (5000 mètres), le commandant de bord, approchant de la phase de croisière du vol, desserre son harnais de sécurité. Mais le pare-brise se met à trembler. En un instant, la vitre gauche se décroche et est aspirée dans les airs, provoquant un bruit sourd. Nigel Ogden raconte : “Je suis allé dans le cockpit pour demander s’ils voulaient du thé. Je venais de sortir, j’avais encore la main sur la poignée de la porte, lorsqu’il y a eu une énorme explosion et la porte m’a été arrachée des mains. J’ai pensé : ‘Mon Dieu ! C’est une bombe’».”

Lire aussi  Ido Rosenblum a dit au revoir dans la douleur : "Nous avions des parents très spéciaux"

Alors que l’avion plonge vers le sol à une vitesse fulgurante, les membres de l’équipage se battent pour maintenir le calme et assurer la survie des passagers et de l’équipage. Le copilote Alistair Atcheson prend le contrôle de l’avion, pendant que Nigel Ogden et ses collègues tentent de retenir le capitaine Tim Lancaster, qui a été partiellement aspiré hors du cockpit.

Malgré les obstacles et les difficultés, l’équipage parvient finalement à faire atterrir l’avion en sécurité à l’aéroport de Southampton. Miraculeusement, le capitaine Lancaster survit à l’accident, souffrant de quelques fractures et contusions.

L’enquête révélera que la fenêtre avait été mal fixée en raison de boulons inadaptés, ce qui avait entraîné son décrochage en vol. Le rapport soulignera également la rapidité d’esprit et la persévérance de l’équipage, qui ont permis d’éviter une catastrophe majeure.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

EN AVANT, COLORADO !

2024-05-23 19:30:24 Je viens clairement d’une autre époque et l’époque d’où je viens, les relations avec les

ADVERTISEMENT