Nouvelles Du Monde

Le district de production céréalière fait ses débuts en Sicile

Le district de production céréalière fait ses débuts en Sicile

2024-02-29 10:00:00

Renforcer la compétitivité, l’innovation, l’internationalisation et la croissance des entreprises actives dans le secteur céréalier. C’est l’objectif du district céréalier de Sicile qui a tenu la première réunion publique dans les locaux de la direction régionale des activités de production. Il s’agit de la première occasion publique de débat après la signature, il y a quelques mois, du décret de reconnaissance du district par le conseiller Edy Tamajo.

«Depuis la naissance de l’agriculture, la Sicile est une terre de blé et une terre où l’on produit l’excellence liée au monde des céréales comme les pâtes, les pâtisseries, les biscuits – dit Giuseppe Russo, biologiste de recherche du consortium de recherche Gian Pietro Ballatore, président de district élu –. Un chemin commence qui amènera ces entreprises à mettre en œuvre des initiatives d’internationalisation et de valorisation liées aux productions régionales. Le tout avec la collaboration du consortium de recherche Gian Pietro Ballatore qui est un organisme régional qui accompagne depuis plus de 25 ans les entreprises dans les processus de diffusion et d’innovation technologique.

Lire aussi  Opinions publiques et tendances sociales, Grande-Bretagne

L’assemblée était en fait la représentation plastique d’un secteur agroalimentaire à fort potentiel. Ce que la Région entend saisir. «La chaîne d’approvisionnement en céréales a toujours été une expression importante de la productivité régionale – a expliqué Tamajo -. Malheureusement, ces dernières années, nous avons constaté des signes inquiétants concernant la diminution des usines industrielles de pâtes alimentaires et notre capacité à soutenir des programmes de promotion et de valorisation des produits dérivés de notre blé sicilien, comme nos produits à base de farine et nos produits de boulangerie. La reconnaissance du district nous permet de mieux accompagner les processus de valorisation de ces produits, alliant innovation et tradition, impliquant tous les segments de la chaîne d’approvisionnement : des productions artisanales aux productions industrielles, dans le but de protéger celles de qualité.

Le district, qui regroupe 65 entreprises pour un total de 461 salariés et un chiffre d’affaires total d’environ 170 millions d’euros, a à ses côtés le Consortium de recherche Gian Pietro Ballatore, Sosvima spa et le Gal Isc delle Madonie et vise à créer l’affirmation du Marque Sicile, mais en même temps aussi le développement d’un réseau de synergies, d’intégrations et de connexions entre le système de recherche scientifique et technologique et le système entrepreneurial d’une zone de chalandise bien définie du secteur agroalimentaire. L’un des objectifs prioritaires du district est la demande de reconnaissance de la marque IGP pour les pâtes siciliennes au blé dur. «Il s’agit d’une nouvelle circonscription créée qui s’ajoute aux autres existantes – explique Carmelo Frittitta, directeur général de la direction régionale des activités productives – et l’agrégation leur permettra de participer aux appels d’offres qui viendront et qui visent également à inciter actions spécifiques telles que l’internationalisation des PME”.

La première assemblée, qui s’est tenue à Palerme, représente « le point de départ d’un projet de croissance durable à moyen et long terme – lit-on dans une note –, qui est une expression authentique des compétences et de l’esprit d’initiative des opérateurs locaux pour d’expérimenter et de renforcer en permanence un nouveau modèle organisationnel d’autogestion des ressources et des activités de la supply chain”.



#district #production #céréalière #fait #ses #débuts #Sicile
1709194218

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT