Nouvelles Du Monde

Le Cap : un navire transportant 19 000 bovins provoque une forte puanteur

Le Cap : un navire transportant 19 000 bovins provoque une forte puanteur

CAPE TOWN, Afrique du Sud (AP) — Qu’est-ce qui pue ?

Les autorités en Le Cap a lancé une enquête lundi après qu’une odeur nauséabonde ait envahi la ville sud-africaine.

Les autorités municipales ont inspecté les installations d’égouts à la recherche de fuites et une équipe de santé environnementale a été activée avant que la source de l’odeur ne soit découverte : un navire amarré dans le port transportant 19 000 bovins vivants du Brésil vers l’Irak.

Zahid Badroodien, responsable de la mairie en charge de l’eau et de l’assainissement, a écrit sur X, anciennement Twitter, que les enquêteurs avaient confirmé que la source de « l’odeur d’égout qui recouvrait certaines parties de la ville » était le bateau à bestiaux.

Le navire devait quitter Cape Town mardi soir, probablement au grand soulagement des résidents qui ont connu un début de semaine de travail désagréable.

Mais le bateau est également devenu la cible de sérieuses critiques de la part des groupes de protection des animaux.

Lire aussi  Kim Kardashian vue avec Odell Beckham Jr. après que leur relation soit devenue sérieuse

Le Conseil national sud-africain des sociétés pour la prévention de la cruauté envers les animaux a envoyé un vétérinaire consultant à bord du navire pour évaluer le bien-être des animaux, a-t-il déclaré, et a trouvé du bétail mort, malade et blessé. Huit vaches ont été euthanasiées sans cruauté, a indiqué le conseil. Il n’a pas été précisé combien de bovins avaient été retrouvés morts.

Le conseil de la SPCA s’est déclaré fermement opposé à l’exportation d’animaux vivants par voie maritime et a qualifié les conditions à bord du navire d’« odieuses » en raison de l’accumulation d’urine et d’excréments de bétail pendant le voyage. Les animaux n’avaient d’autre choix que de se coucher dans leurs propres excréments, précise le communiqué.

“Cette odeur est révélatrice des conditions épouvantables que subissent les animaux, qui ont déjà passé deux semaines et demie à bord, avec une accumulation d’excréments et d’ammoniac”, a indiqué le conseil dans un communiqué. « La puanteur à bord est inimaginable, et pourtant les animaux y sont confrontés chaque jour. »

Lire aussi  Un enfant de l'air de la montagne : Hansi Hinterseer fête les années 70

Dans un point sur la situation mardi, l’organisation a ajouté que « cet incident rappelle brutalement que l’exportation d’animaux vivants par voie maritime est une pratique horrible et dépassée qui inflige des souffrances inutiles aux êtres sensibles ».

L’Al Koweït, long de 190 mètres (623 pieds), est un navire de bétail battant pavillon koweïtien, selon le site Internet Marine Traffic. Il a accosté au Cap pour charger de la nourriture pour le bétail, a indiqué le conseil de la SPCA.

Le parti politique sud-africain, l’Alliance démocratique, qui gouverne le Cap, a également condamné le transport de bétail sur pied.

“L’exportation d’animaux vivants, comme en témoigne cette situation, expose les animaux à des conditions périlleuses telles que des niveaux dangereux d’ammoniac, une mer agitée, un stress thermique extrême, des blessures, des environnements sales, l’épuisement et même la mort”, a déclaré le parti dans un communiqué.

Plus tôt ce mois-ci, un navire transportant plus de 16 000 bovins et ovins également en route pour le Moyen-Orient, est rentré en Australie après avoir été bloqué en mer pendant près d’un mois en raison des attaques des rebelles Houthis dans la mer Rouge. Ce navire a également été examiné pour cruauté, mais les vétérinaires n’ont trouvé aucun problème majeur de santé ou de bien-être parmi le bétail.

Lire aussi  Monkeypox en Chine: ne touchez pas les étrangers, déclare un haut responsable de la santé après l'émergence du premier cas

___

Actualités AP Afrique : https://apnews.com/hub/africa

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Un F16 s’est écrasé à Halkidiki, le pilote est sain et sauf

F-16 ©Eurokinissi ” )+(“arrêter\”> “).length); //déboguer contenttts2=document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.substring( 0, document.querySelector(“.entry-content.single-post-content “).innerHTML.indexOf( “” )); contenttts2=contenttts2.substring(contenttts2.indexOf( “fa-stop\”> ” )+(“arrêter\”> “).length);

ADVERTISEMENT