Nouvelles Du Monde

L’argent afflue vers les obligations des grandes banques avant les bénéfices, même si les actions vacillent

L’argent afflue vers les obligations des grandes banques avant les bénéfices, même si les actions vacillent

2024-01-11 06:36:17

L’argent a afflué vers les obligations émises par les six grandes banques monétaires, avec en tête Bank of America Corp. et Citigroup Inc., au cours des deux dernières semaines, signe d’un signal haussier des investisseurs avant la saison des résultats du quatrième trimestre.

Il y a eu plus d’achats nets que de ventes pour les obligations sélectionnées, car les spreads se sont comprimés par rapport aux bons du Trésor à 10 ans.

Banque d’Amérique BAC,
-0,09%
les obligations ont généré 461 millions de dollars d’achats nets, suivis de 441,7 millions de dollars pour Citigroup C,
-0,86%,
278,3 millions de dollars pour Morgan Stanley MS,
-0,63%,
236,5 millions de dollars pour Goldman Sachs Group Inc. GS,
-0,46%,
138,5 millions de dollars pour JPMorgan Chase & Co. JPM,
+0,21%
et 109,5 millions de dollars pour Wells Fargo & Co. WFC,
-0,43%,
selon les données de BondCliQ.

C’est JPMorgan qui a attiré le plus de volume du groupe (voir graphique ci-dessous).

Lire aussi  La chanteuse nigériane Teni suscite la controverse pour avoir refusé de saluer et secouer le président Buhari lors des remises de prix nationales

Les obligations des six plus grandes banques américaines ont toutes attiré davantage d’argent des investisseurs au cours des six dernières semaines.

Services multimédias BondCliQ

Dans un autre signe haussier, le point de base les écarts entre les obligations sélectionnées des six banques et le Trésor à 10 ans BX:TMUBMUSD10Y se sont resserrés au cours des deux dernières semaines.

L’écart plus faible, ou différence, entre les points de base payés aux détenteurs d’obligations et le rendement offert sur les bons du Trésor à 10 ans équivaut à un pari des investisseurs sur le fait que la dette qu’ils achètent présente un risque moindre.

Un spread plus élevé indiquerait que les investisseurs considèrent une obligation comme présentant un risque plus élevé que les bons du Trésor.

Dans le cas des obligations bancaires, les investisseurs ont parié ces dernières semaines que la dette deviendrait plus sûre (voir graphique ci-dessous).

Les écarts entre les rendements des obligations bancaires et ceux des bons du Trésor à 10 ans ont diminué, signe que les investisseurs considèrent que la dette des grandes banques centrales monétaires devient plus sûre.

Services multimédias BondCliQ

Pendant ce temps, même si les actions des grandes banques se sont redressées au quatrième trimestre, les cours des actions se sont refroidis ces derniers jours.

La saison des résultats du quatrième trimestre pour les six banques débute vendredi, avec des mises à jour de JPMorgan Chase, Wells Fargo, Bank of America et Citigroup à venir.

Morgan Stanley et Goldman Sachs publieront leurs résultats mardi.

Au cours du quatrième trimestre, les estimations de bénéfices des analystes ont chuté alors que les négociations étaient au point mort et que les difficultés économiques persistaient.

A lire aussi : JPMorgan et Bank of America mènent la parade des résultats des plus grandes banques américaines pour clôturer une année difficile



#Largent #afflue #vers #les #obligations #des #grandes #banques #avant #les #bénéfices #même #les #actions #vacillent
1704951772

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

2024-05-19 17:09:52 Vladimir Ionescu (www.b1tv.ro) Un hélicoptère du convoi de trois personnes dans lequel voyageait le président

ADVERTISEMENT