Nouvelles Du Monde

L’ancien chef des Christian Brothers abandonne les poursuites judiciaires concernant la liberté de vote dans la ville – The Irish Times

L’ancien chef des Christian Brothers abandonne les poursuites judiciaires concernant la liberté de vote dans la ville – The Irish Times

Dans un développement surprenant, l’ancien chef des Frères chrétiens a décidé d’abandonner les poursuites judiciaires concernant la liberté de vote dans la ville. Cette décision inattendue a été accueillie avec surprise par la communauté locale et a provoqué un débat animé sur les droits démocratiques et la liberté de vote. L’article suivant examine de près cette affaire et les implications qu’elle pourrait avoir pour l’avenir de la ville.

L’ancien chef des Christian Brothers a déclaré qu’il avait l’intention d’abandonner le recours judiciaire déposé ces derniers jours contre le conseil du comté de Louth, qui prévoyait de contester un vote visant à lui retirer effectivement la liberté de Drogheda.

Les conseillers du district de Drogheda ont voté en septembre pour ne plus reconnaître une précédente récompense accordant au frère Edmund Garvey la liberté de Drogheda.

Le vote fait suite à une campagne menée par des survivants qui ont été abusés sexuellement dans leur enfance par des membres des Frères Chrétiens, s’opposant à une stratégie juridique adoptée lorsque le Frère Garvey était à la tête de la congrégation, qui rend plus difficile pour les plaignants de faire avancer des affaires civiles.

Lire aussi  Site funéraire de masse d'Izium : Signes de torture, mutilations sur les corps

Les archives judiciaires montrent que le frère Garvey avait lancé un contrôle judiciaire contre le conseil du comté de Louth et le district de Drogheda. Le frère Garvey est représenté par les avocats de Frank Buttimer & Company dans l’affaire, qui a été déposée lundi.

Dans un communiqué publié mercredi, le frère Garvey a déclaré qu’il avait « envisagé » de lancer une contestation judiciaire « concernant certaines questions de processus et de gouvernance liées à une décision du conseil d’arrondissement de Drogheda ».

L’ancien frère chrétien a déclaré que « des documents préliminaires » avaient été déposés auprès du tribunal « à la lumière de considérations liées au temps », telles que les délais dans lesquels un contrôle judiciaire doit être déposé. “Une décision de classement a été prise et est maintenant communiquée au tribunal”, a-t-il déclaré.

Le vote a été adopté par le district de Drogheda par cinq voix contre quatre, à l’issue d’un débat tendu.

Lire aussi  Les Mets balayés par les Cubs alors que les chauves-souris refroidissent après l'implosion de David Peterson

Joan Martin, directrice générale du conseil du comté de Louth, a déclaré aux conseillers que l’inscription précédente du frère Garvey dans la liste des personnes ayant obtenu la liberté de Drogheda serait mise à jour pour refléter le récent vote du conseil.

Mme Martin a déclaré lors de la réunion de l’arrondissement qu’elle était « préoccupée » par le fait que le conseil n’avait pas « un pouvoir spécifique » pour retirer la liberté de Drogheda à un individu, mais qu’il mettrait en œuvre la décision.

La motion a été proposée par la conseillère du Parti travailliste Emma Cutlip, qui a déclaré qu’il s’agissait d’un geste « cérémonial » en soutien aux survivants d’abus sexuels sur des enfants.

Le F. Garvey, qui a quitté la direction des Frères Chrétiens d’Irlande l’année dernière, est né à Drogheda.

La campagne visant à annuler cet honneur avait été menée par Damian O’Farrell, un survivant d’abus sexuels de la part d’un frère chrétien qui a ensuite été reconnu coupable.

Lire aussi  Les religieuses de Drogheda s'opposent à l'usine de transformation de l'acier qui interromprait "l'atmosphère de prière" - The Irish Times

La stratégie juridique adoptée par les Frères Chrétiens sous la direction du Frère Garvey a vu la congrégation refuser de fournir un mandataire pour agir en son nom dans les affaires juridiques.

En refusant de fournir un candidat dans les affaires civiles, les survivants d’abus sexuels historiques sur des enfants qui demandent réparation auprès de l’ordre doivent poursuivre en justice tous les frères de l’époque qui sont encore en vie. Cette stratégie a été fortement critiquée par les survivants et leurs représentants légaux, la qualifiant d’obstruction.

Le frère Garvey, qui a obtenu la liberté de ville en 1997, n’a pas commenté à l’époque la décision du conseil d’annuler cet honneur.

#Lancien #chef #des #Christian #Brothers #abandonne #les #poursuites #judiciaires #concernant #liberté #vote #dans #ville #Irish #Times

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT