Nouvelles Du Monde

La startup Vizag travaille avec IIT-Madras pour générer de l’électricité à partir des vagues de l’océan

La startup Vizag travaille avec IIT-Madras pour générer de l’électricité à partir des vagues de l’océan

14 décembre 2022 19h41 | Mis à jour le 15 décembre 2022 à 20 h 12 IST – Visakhapatnam

Une vue de l’appareil qui a été déployé au large de Tuticorin au Tamil Nadu.

Visakhapatnam

En février 2020, Sai Karthik Sunkara, un étudiant de NIT-Srinagar, a pensé à produire de l’énergie à partir des vagues dans les océans. En décembre 2020, il a commencé à travailler avec le département de génie océanique de l’IIT-Madras, car l’institution recherchait la même idée de générer de l’électricité à partir des vagues de la mer.

M. Karthik avait lancé une startup appelée Virya Paramita Energy (VPE) et signé un accord de développement conjoint avec IIT-Madras pour faire avancer le projet.

Ils ont ensuite développé un appareil appelé “Ocean Wave Energy Converter”, ou Sindhuja-1, pour générer de l’énergie à partir des vagues.

En novembre 2022, ils ont déployé l’appareil à 6 km au large de Tuticorin dans le Tamil Nadu et l’ont placé à 20 mètres de profondeur.

Lire aussi  jio cinema : Jio Cinema le grand gagnant de cette coupe du monde

“Après des résultats positifs lors de nos premiers essais, nous nous sommes fixé pour objectif de générer 1 MW d’électricité à partir des vagues à des fins commerciales d’ici 2025”, a déclaré M. Karthik en s’adressant à L’Hindou. L’installation et l’utilisation de l’appareil en mer étaient une tâche difficile, ajoute-t-il.

Dans cette entreprise, ils bénéficient du soutien du National Institute of Ocean Technology (NIOT) de Chennai.

Karthik et son équipe de l’IIT-Chennai pensent que l’énergie marine est une meilleure option d’énergie verte par rapport aux autres énergies renouvelables telles que l’énergie solaire et éolienne.

“Les vagues océaniques peuvent générer de l’énergie 24h/24 et 7j/7 avec un stockage de batterie minimal. C’est le meilleur choix pour la surveillance marine, les usines de dessalement offshore, la recharge de drones, la recharge de véhicules sous-marins, les bouées météorologiques, les navires de défense, les ports et les installations pétrolières et gazières », dit-il.

“Défis nombreux”

“L’idée de produire de l’électricité à partir des vagues de l’océan n’est pas nouvelle, mais les défis de son développement et de sa viabilité sont nouveaux”, déclare le professeur du département Abdus Samad.

“Le premier lancement avec une bouée de 0,75 mètre de diamètre avait été proposé au large de la côte de Visakhapatnam, mais a été déplacé vers le port de Tuticorin faute d’approbation”, explique M. Karthik.

Nous tenterons la prochaine expérience avec une bouée de deux mètres de diamètre dans la mer de Visakhapatnam en 2023, dit-il, et espère que le gouvernement l’envisagera.

« Je veux démarrer une unité de production à Visakhapatnam en accord avec le sobriquet de la ville, « City of Destiny », car je veux redonner quelque chose à ma ville natale. La deuxième raison est que les vagues de la mer à Naupada dans le district de Srikakulam et à Visakhapatnam sont viables pour le projet », explique M. Karthik. La commercialisation pourrait prendre encore deux à trois ans, ajoute-t-il.

Comment ça marche?

Le système se compose d’une bouée flottante, d’un espar et d’un module électrique. La bouée monte et descend au rythme du mouvement et de la houle des vagues. Un espar peut être fixé sur le fond marin et le mouvement des vagues ne l’affectera pas, mais la bouée se déplacera de haut en bas et produira un mouvement relatif entre elles. Le mouvement relatif donne une rotation à un générateur électrique pour produire de l’énergie, disent M. Karthik et le professeur Samad

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT