Nouvelles Du Monde

La demande croissante d’électricité au Québec due à la popularité des véhicules électriques et les défis d’Hydro-Québec

La demande croissante d’électricité au Québec due à la popularité des véhicules électriques et les défis d’Hydro-Québec

Hydro-Québec est contrainte de revoir ses prévisions de consommation d’électricité au Québec en raison de la popularité croissante des véhicules électriques, ainsi que des nouvelles ambitions du gouvernement Legault pour électrifier le parc automobile.

Un document déposé auprès de la Régie de l’énergie montre que la société d’État doit modifier son Plan 2023-2032 pour s’ajuster à la croissance anticipée du nombre de voitures électriques.

Hydro-Québec estime qu’il faudra ajouter 1,2 térawattheure (TWh) à la demande globale d’énergie déjà prévue d’ici 2032, uniquement en raison des besoins de ce type de véhicules. Pour vous donner une idée, 1,2 TWh équivaut à la consommation d’électricité de 70 000 familles québécoises.

La société d’État a écrit à la Régie le 19 janvier dernier pour préciser que c’est “le renforcement de la norme Véhicules zéro émission (VZE)” qui l’a obligée à revoir ses calculs. Le gouvernement du Québec a annoncé l’an dernier que son Plan pour une économie verte visait désormais une cible de 2 millions de véhicules électriques sur les routes d’ici 2030, plutôt que 1,6 million.

Lire aussi  Tous les Battle Royales qui sont morts après l'explosion de Fortnite et PUBG

Le 30 novembre, lors d’une commission parlementaire, la haute direction d’Hydro-Québec a admis qu’elle n’avait pas anticipé une telle demande.

Les analyses d’Hydro-Québec montrent que les propriétaires de véhicules électriques les chargent le plus souvent entre 18 h et 20 h. Selon le professeur Normand Mousseau, il faudra mettre en place “une réglementation pour le contrôle de la recharge” afin de gérer la pointe hivernale.

Le télétravail vient aider Hydro-Québec lors des pointes. La société d’État a reçu de nouvelles données de recharge des véhicules électriques qui prennent en compte la nouvelle réalité du télétravail. Ainsi, l’étalement des heures de recharge pourrait réduire l’impact anticipé lors des pointes de 73 MW.

Sur un horizon aussi lointain, Hydro-Québec anticipe également que “l’évolution technologique fera changer grandement le portrait du parc de véhicules, notamment les technologies de batteries qui verront leur poids diminuer et leur capacité augmenter. Ceci aura un impact sur la fréquence des besoins de recharge”.

Lire aussi  Adieu à l'entrepreneur-pilote, du Dakar à la Mission de Belem

En résumé, Hydro-Québec est confrontée à une croissance exponentielle de la demande d’électricité liée aux véhicules électriques et est contrainte de revoir ses prévisions pour s’adapter à cette nouvelle réalité.
#demande #des #véhicules #électriques #dépasse #les #prévisions #dHydroQuébec
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT