Nouvelles Du Monde

La Biélorussie accueille le patron du groupe paramilitaire Wagner et met fin à la rébellion en Russie – Réactions de Vladimir Poutine

La Biélorussie accueille le patron du groupe paramilitaire Wagner et met fin à la rébellion en Russie – Réactions de Vladimir Poutine

La Biélorussie a annoncé mardi l’arrivée d’Evgueni Prigojine, le chef du groupe paramilitaire Wagner, dans le cadre d’un accord mettant fin à sa rébellion en Russie. Vladimir Poutine s’est réjoui d’avoir évité une “guerre civile”.

Le Kremlin a nié que cette crise ait affaibli le président russe, bien que l’ampleur de la révolte menée par les hommes de Prigojine reste à mesurer.

Le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko a déclaré que Prigojine était déjà en Biélorussie ou sur le point d’y arriver. Des médias ont rapporté que l’avion privé de Prigojine avait atterri à Minsk.

Prigojine s’est volatilisé depuis l’annonce de la fin de sa rébellion samedi soir. Vladimir Poutine a remercié les militaires qui ont empêché une “guerre civile” de se produire.

Le ministère russe de la Défense a annoncé que des préparatifs étaient en cours pour transférer les équipements militaires lourds de Wagner aux unités régulières des forces armées russes. Cette mesure vise à neutraliser le groupe paramilitaire.

Lire aussi  74 cils pour une femme à cause d'une photo sans foulard déclenche un tollé

M. Poutine a reconnu que l’État avait financé entièrement Wagner, versant près d’un milliard d’euros au cours de l’année écoulée. Il a dénoncé la “trahison” de Prigojine, mais a néanmoins affirmé que les membres de Wagner pouvaient intégrer l’armée régulière ou se rendre en Biélorussie.

Alexandre Loukachenko a estimé que la rébellion était le résultat d’une mauvaise gestion des rivalités entre Wagner et l’armée russe. Il a déconseillé de “buter” Prigojine et a suggéré que la Biélorussie pourrait profiter de l’expérience des combattants de Wagner.

Plusieurs dirigeants occidentaux estiment que M. Poutine en sort grandement affaibli. La société russe semble néanmoins se consolider autour du président.

Les services de sécurité russes ont abandonné les poursuites contre Wagner pour mutinerie armée. Cela contraste avec la répression implacable visant les opposants et les dénonciateurs de l’offensive en Ukraine.

La crise pourrait affaiblir les forces russes en Ukraine et profiter à Kiev dans sa contre-offensive. Les États-Unis ont annoncé de nouvelles mesures contre Wagner en Afrique, ainsi qu’une nouvelle aide militaire de 500 millions de dollars à l’Ukraine.

Lire aussi  Une femme transportée par avion à l'hôpital d'Halifax après un accident de la route

Une frappe a visé Kramatorsk en Ukraine, faisant au moins 3 morts et 42 blessés. Le pape François a envoyé son représentant pour la paix en Ukraine, le cardinal italien Matteo Zuppi.

À voir en vidéo

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT