Nouvelles Du Monde

Juan Branco dénonce les conditions de détention au Sénégal et lance un appel au président Macky Sall

Juan Branco dénonce les conditions de détention au Sénégal et lance un appel au président Macky Sall

La voix est posée, mais les traits sont tirés. Juan Branco pèse chacun de ses mots lorsqu’il évoque son arrestation : « J’ai été enlevé en Mauritanie par des hommes cagoulés qui m’ont masqué le visage. Ils m’ont amené jusqu’aux frontières sénégalaises pour me livrer à des hommes sans uniforme. S’ils l’ont fait alors que j’étais venu à Dakar en tant qu’avocat pour défendre un homme, c’est parce qu’un sentiment d’impunité s’est développé. »

Risques justifiés

Des risques dont il était conscient, mais que la défense de son client justifiait, explique Juan Branco, avant de dénoncer les conditions de détention de la prison de Rebeuss au Sénégal : « J’ai dormi aux côtés de corps torturés, de corps qui portaient la trace de lourdes tortures. Et il est très important que cela soit su. Cette situation est le fruit du choix d’une répression féroce, massive, utilisant la justice pour éliminer les adversaires politiques. »

Lire aussi  LE BAL – « Je n'aurais pas pu recevoir de meilleures nouvelles » (Ténis)

Appel

Il a également lancé un appel au président Macky Sall : « J’invite Macky Sall à ce que ma libération ouvre la porte à la libération de l’ensemble des prisonniers politiques pour permettre, encore une fois, cette transition démocratique que lui réclame le peuple sénégalais. » Sur les suites de l’affaire Sonko, il ne dira qu’un seul mot : que le combat pour la justice continue.

À lire aussiSénégal: le ministre de la Justice s’exprime sur l’affaire Ousmane Sonko et Juan Branco

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT