Nouvelles Du Monde

Journée internationale de la Terre Mère : au cours des 25 dernières années, l’Argentine a déforesté l’équivalent d’une province entière

Journée internationale de la Terre Mère : au cours des 25 dernières années, l’Argentine a déforesté l’équivalent d’une province entière

2024-04-22 18:30:00

Établi par le Organisation des Nations Unies en 2009 avec pour objectif central alerter et sensibiliser l’humanité à la grande importance de prendre soin de l’environnementchaque Le 22 avril marque la Journée internationale de la Terre Mère.

Dans ce contexte, l’organisation environnementale Greenpeace a publié cette année une déclaration dans laquelle elle met en garde, une fois de plus, contre le risque de plus en plus grand de progression plus inquiétante des défrichements illégaux dans le nord de l’Argentine. Il se rend compte lui-même que Au cours de l’année 2023, 126 149 hectares de forêts indigènes ont été perdus dans cette seule région du pays.c’est un 6,2% de plus qu’en 2022être Chaco, Formose, Salta et Santiago del Esteroles provinces les plus touchés.

« Nous sommes confrontés à une urgence climatique et biodiversité évidente qui nous oblige à agir en conséquence. « Nous devons de toute urgence faire avancer l’interdiction et la criminalisation de la déforestation. »il prétendait Hernán Giardini, coordinateur de la Campagne Forêts de Greenpeace.

Lire aussi  Se souvenir des astronautes de Mercure de la NASA dans des photos candides récemment révélées

“Il descente agressive enregistrée dans le pays se traduit par une aggravation des conséquences de la changement climatiqueallant de davantage d’inondations et de désertification à l’extinction d’espèces, aux expulsions de communautés paysannes et indigènes et l’apparition de maladies“, a ajouté le spécialiste.

Même si, malheureusement, ce phénomène n’est pas nouveau, puisque Entre 1998 et 2022, la perte de forêts indigènes dans le pays a été de près de 7 000 000 d’hectares. – qui équivaut à toute la superficie de la province de Formose, les spécialistes alertent sur la forte augmentation des défrichements enregistrés tout au long de l’année dernière, qui, pour la plupart, ont été réalisés illégalement.

L’exemple le plus frappant a été donné dans Chacooù le Tous les défrichements effectués en 2023 étaient illégauxcar dans cette province argentine, il y a une suspension établie par la justice provinciale depuis 2020 en raison du manque de mise à jour de son Planification territoriale des forêts indigènes (OTBN). En tant, À Santiago del Estero, 80 % des défrichements étaient également illégaux.

Lire aussi  Dubaï : la conférence sur le climat COP28 s'accorde sur la bière gratuite pour tous

2204_JOUR DE LA TERRE

« Même s’il est encourageant de constater depuis 2014 une diminution de la déforestation, proche de 40 % par rapport à la moyenne de la décennie précédant la loi forestière adoptée en 2007, elle reste plus de la moitié des défrichements sont effectués là où cela n’est pas autorisé», ont expliqué les spécialistes.

Enfin, le rapport souligne que même si le La principale cause de la perte des forêts indigènes est l’avancée de la frontière agricole. -principalement pour l’élevage intensif et le soja transgénique qui ont pour principale destination l’Asie et l’Europe-, n’est pas le seul impact de ces pratiquessi l’on considère que le agriculture, déforestation, élevage et foresterie représenter le 39 % des émissions de gaz à effet de serre de l’Argentine et contribuer ainsi à un crise climatique aux conséquences déjà évidentes.

Galerie d’images



#Journée #internationale #Terre #Mère #cours #des #dernières #années #lArgentine #déforesté #léquivalent #dune #province #entière
1713952141

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT