Nouvelles Du Monde

Encore plus d’argent pour les clubs anglais

Encore plus d’argent pour les clubs anglais

2023-12-07 07:30:00

C’est l’horreur en France, il y a moins d’argent en Italie, et la Bundesliga allemande peut être heureuse si elle maintient l’altitude à partir de 2025. Et qu’en est-il de la Suisse ?

Le football et la télévision forment une symbiose profitable en Angleterre.

Visionhaus / Getty

300 millions d’euros pour le Liverpool FC, 290 millions pour Manchester City. C’est combien les deux clubs ont gagné lors de la saison 2021/22 – grâce uniquement aux répartitions des droits médias de la ligue anglaise et de l’association européenne de football Uefa. Les totaux illustrent la stratosphère monétaire dans laquelle évoluent la Premier League et la Ligue des Champions.

Deuxième du classement, Liverpool a reçu l’équivalent de 180 millions d’euros de la part du championnat et, en tant que dernier perdant de la catégorie reine, 120 millions d’euros de l’UEFA. La Ligue suisse de football a généré la saison dernière l’équivalent de 39 millions d’euros grâce aux droits médias et marketing.

Alors que personne n’ose prédire ce que le prochain appel d’offres pour les droits médiatiques apportera au football interclubs suisse en 2024, les feux tricolores en Angleterre et à l’UEFA sont au vert. Les revenus augmentent également grâce à l’expansion des compétitions de l’UEFA, l’unité de mesure est le milliard. Que reste-t-il d’autre pour qui et où ?

Lire aussi  Katarina Witt à propos de Jutta Müller : « Elle ne s'est jamais remise de l'humiliation »

Chaque équipe reléguée en Angleterre a droit à plus de 115 millions

La Premier League a communiqué les revenus médias qui seront valables quatre ans à partir de 2025. Ils augmentent de 4 pour cent et se rapprochent de la barre des 2 milliards. Cette stabilité donne aux clubs anglais une sécurité de planification. Car en Angleterre, il n’y a pas que les gagnants qui baignent dans l’argent. Chaque équipe reléguée reçoit également plus de 115 millions d’euros en guise de parachute pour ne pas frapper trop fort dans la deuxième ligue la plus élevée.

Droits médias dans les cinq plus grands championnats européens

La Premier League reste le géant avec plus de 4 milliards d’euros par an

Sur l’île, les chaînes privées Sky et TNT Sports se partagent le gâteau, tandis que les traditionnels temps forts (« Match of the Day ») restent pour la BBC publique. Le fournisseur d’horloge Sky proposera 70 % de matchs en direct en plus dans son programme, ce qui entraînera une diminution des revenus de la ligue par match en direct. Cela ne change rien au modèle de réussite mondiale de la Premier League. Le football anglais a une tradition de télévision payante et surclasse la concurrence en matière de marketing étranger. Lorsque le marché anglais appelle, rien n’arrête souvent les footballeurs.

Lire aussi  Malgré la neige et l'échec de Wirtz : le Bayer Leverkusen joue la victoire en Suède

La Bundesliga veut maintenir la situation actuelle

Corona représente un problème sur le marché du football, mais étonnamment, la plupart des pays ont pu plus ou moins maintenir le statu quo. L’Allemagne aussi. Les droits du prochain cycle y seront annoncés en 2024 et seront probablement attribués après le Championnat d’Europe 2024. Les observateurs du marché télévisuel allemand estiment qu’il sera difficile pour la Bundesliga de maintenir son niveau. Personne ne s’attend actuellement à une augmentation.

Peut-être que la Bundesliga sera moins embourbée par les prestataires, peut-être que Sky veut préparer lui-même tout le gâteau en direct. Trop souvent, vous vous posez la question : où puis-je regarder ce match en direct ou en récapitulatif ?

Le succès britannique doit également être apprécié à la lumière du fait que d’autres pays poussent leurs efforts jusqu’à leurs limites. La Serie A italienne voulait en rapporter plus d’un milliard, mais retombe à 900 millions dans les contrats valables à partir de 2025. La Liga espagnole crée peu d’équilibre et jette de l’argent sur le FC Barcelone et le Real Madrid. Ce sont les seuls clubs européens dont les revenus sur le marché médiatique national (160 millions d’euros chacun en 2021/22) suivent le rythme de l’Angleterre.

La Ligue 1 française s’effondre avec Corona

La France reste l’enfant à problèmes. En 2018, la barre du milliard a été franchie pour la première fois. Mais lorsque la société de médias espagnole Mediapro est devenue insolvable à la suite du Corona, le contrat de télévision est passé de 1,15 milliard à 663 millions. Canal Plus a évité le pire. Récemment, les appels d’offres pour le prochain cycle ont été suspendus faute de succès.

Lire aussi  Classement des joueurs Argentine vs Australie: Lionel Messi WOW, Alejandro Garnacho DEBUT

La Ligue 1 négocie désormais directement avec d’éventuels prestataires. Ce n’est pas bon signe pour un championnat qui a perdu du terrain en Coupe d’Europe et doit faire face à des violences parfois violentes de supporters.

La ligue suisse est encouragée par les signaux des ligues plus petites. Dans l’Eredivisie néerlandaise, la valeur des droits médiatiques passera de 80 à 150 millions d’euros par an à partir de 2025. En Belgique, ils sont déjà plus de 100 millions. La Suisse est loin derrière avec son championnat et ses 39 millions d’euros.

Sera-t-il possible d’en faire plus à partir de 2025 ? Il y a aussi quelque chose d’irrationnel dans cette entreprise. La Ligue suisse de football travaille désormais avec Team Marketing sur les droits médiatiques. Il s’agit de l’agence lucernoise qui commercialise la Ligue des Champions. Ce n’est pas une adresse rentable, mais c’est une bonne adresse. Il n’est pas nécessaire que ce soit 300 millions que le Liverpool FC a collecté à lui seul en 2021/22.



#Encore #dargent #pour #les #clubs #anglais
1701977795

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT