Nouvelles Du Monde

Électrification de l’Afrique de l’Ouest et du Centre : plaidoyer pour un accès universel à l’électricité

Électrification de l’Afrique de l’Ouest et du Centre : plaidoyer pour un accès universel à l’électricité

Dakar, 3 déc (APS) – Le président sénégalais, Macky Sall, et le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane Diagana, invitent les gouvernements africains et leurs partenaires économiques et financiers à redoubler leurs efforts en vue d’un accès universel du continent à l’électricité.

Les deux personnalités ont fait cet appel dans une tribune intitulée ‘’Électrifier l’Afrique de l’Ouest et du Centre pour un avenir plus lumineux’’.

‘’L’accès universel à une énergie abordable est essentiel pour améliorer les conditions de vie des populations africaines et faciliter davantage le fonctionnement des services sociaux. Il est indispensable pour la transformation structurelle des économies’’, ont écrit MM. Sall et Diagana.

Ils estiment que l’accès de tous les Africains à l’énergie électrique va stimuler la compétitivité de l’économie continentale et la création d’emplois en Afrique.

Le président sénégalais et le fonctionnaire de la Banque mondiale estiment que l’Afrique a besoin de plus de 200 milliards de dollars US pour réaliser son objectif d’accès universel à l’électricité.

Lire aussi  LaLiga EA Sports : Valence - Cadix en direct

‘’Atteindre un accès universel à l’électricité en Afrique subsaharienne nécessitera plus de 200 milliards de dollars de financements, avec un rôle essentiel de l’investissement privé’’, lit-on dans la tribune.

‘’Pour y parvenir, suggèrent les auteurs du texte, il est impératif de renforcer les cadres réglementaires et de développer des compagnies d’électricité financièrement solides.’’

Macky Sall et Ousmane Diagana pensent que le fait de ‘’faciliter le commerce de l’énergie au niveau régional, pour faire baisser les coûts et offrir un accès plus large et plus fiable, est une priorité’’.

Ils saluent les efforts fournis dans le but de faciliter l’accès de tous les Africains à l’énergie électrique.

Les deux personnalités donnent l’exemple d’un projet mis en œuvre en République Centrafricaine, la construction d’une centrale de 25 mégawatts, qui a permis à quelque 250.000 personnes d’accéder à l’électricité.

‘’Une véritable crise énergétique’’

D’autres initiatives similaires ont permis à des millions de consommateurs d’accéder à l’énergie électrique au Libéria, en Sierra Leone, au Tchad et au Togo, selon eux.

Lire aussi  Henry Rollins : "Je n'aime rien qui donne à un raciste une jambe sur laquelle se tenir"

Ils donnent aussi l’exemple du lancement réussi, selon eux, de l’interconnexion des réseaux électriques de 14 des 15 pays membres de la CEDEAO.

‘’Si le niveau d’électrification du Sénégal est l’un des plus élevés d’Afrique de l’Ouest, avec un taux d’accès de 80 %, de nombreux pays du continent font face à une véritable crise énergétique’’, signalent le dirigeant sénégalais et le fonctionnaire de la Banque mondiale.

Selon eux, 220 millions de personnes – soit près de la moitié de la population des pays d’Afrique de l’Ouest – n’ont pas accès à l’électricité.

Le non-accès à cette denrée limite leur capacité d’entreprendre ou d’accéder à des services d’éducation et de santé adéquats, affirment M. Sall et Diagana.

‘’Pour atteindre l’accès universel à l’électricité, le rythme d’électrification en Afrique de l’Ouest et du Centre doit tripler d’ici à 2030’’, soulignent-ils.

Les auteurs de la tribune estiment que ‘’l’accès à une énergie abordable, fiable et durable est une condition essentielle pour améliorer la qualité de vie de chacun et aussi une nécessité pour transformer le continent’’.

Lire aussi  Russie : Nous exigeons la libération de Mikhail Lobanov, dirigeant syndical russe

FSE/ASG

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

« Quelque part allégation de fuite de papier, quelque part un gang de solutionneurs, quelque part le jeu de Munnabhai », 244 personnes arrêtées pour irrégularités lors de l’examen de recrutement de la police de l’UP – Gang de solutionneurs de fuites de papier d’examen de police de l’UP Munnabhai 244 personnes arrêtées pour irrégularités lors du recrutement d’agents de police ballia gonda lclam

« Quelque part allégation de fuite de papier, quelque part un gang de solutionneurs, quelque part le jeu de Munnabhai », 244 personnes arrêtées pour irrégularités lors de l’examen de recrutement de la police de l’UP – Gang de solutionneurs de fuites de papier d’examen de police de l’UP Munnabhai 244 personnes arrêtées pour irrégularités lors du recrutement d’agents de police ballia gonda lclam

L’examen de recrutement de la police UP est terminé. Durant cette période, 244 personnes impliquées dans des troubles ont été arrêtées. Quelque part, quelqu’un passait

ADVERTISEMENT